Close

River

River de Claire Castillon (Gallimard, 2019)

River, c’est ma soeur. Ma sœur en moche, ma sœur en noir, ma sœur qui n’a rien à voir avec moi. On partage la même chambre, on respire le même air, mais je la plains et je m’en veux. Elle m’adore et je la comprends. Je suis la fille idéale de nos parents. Elle, comment dire… Vous connaissez le vilain petit canard ? C’est comme un boulet. Ma mère lutte. On en est à six thérapeutes par semaine. On voudrait tous qu’un jour elle se sente à l’aise en société. Dans la famille, ça va. Mais au collège ? Qu’est-ce qui se passe dans la cour avec les autres ? Je veille. Je suis la lumière au fond d’elle. Un jour, je l’éclairerai si fort qu’on prendra feu ensemble afin de former un seul et même être. Idéal.

 

30 thoughts on “River

  1. River, c’est une histoire touchante, surtout quand on a une âme sensible comme moi, quand on a un cœur en petites miettes : on s’accroche à l’histoire de River. On en arrive surtout à ressentir la haine que dégage Alanka, car le style de l’auteur est violent et puissant. Et cette pauvre petite River, qui, tout de même, reste gentille avec son agresseur et essaye même d’être amie avec lui. La façon dont le narrateur nous raconte l’histoire nous met à la place de River, nous fait ressentir ses émotions. Au fil de la lecture, nous comprenons que l’histoire est un mystère, un cache-cache …

  2. Le roman River est une histoire forte et touchante, qui parle de la souffrance d’une adolescente qui se fait harceler au collège. Le harcèlement n’est pas vécu seulement par le personnage mais aussi par le lecteur, la façon d’écrire est crue, on comprend alors ce qu’une enfant harcelée peut ressentir. Le coup de théâtre page 160 bouleverse l’histoire, et remet tout en jeu…

  3. River est un livre plein de suspense et d’émotion face au mal-être de River, les rendez-vous chez les thérapeutes, les psys, le harcèlement, les réactions diverses de son entourage.
    Parfois il est difficile de comprendre certains passages du livre jusqu’à la découverte de l’identité du « je » par le narrateur.
    On peut comprendre que River n’a pas eu une enfance facile, notamment après le drame vécu auparavant.

  4. J’ai bien aimé ce roman car c’est un livre qui parle de harcèlement. L’auteur dénonce le harcèlement à travers la vie d’une jeune fille, River, le calvaire qu’elle a vécu avant qu’elle décide d’en parler, les durs moments et les moqueries qu’elle a subis par ses camarades de classe. Ce roman m’a bouleversée car la violence de ses camarades sur River était terrible.

  5. Ce livre est marquant, puissant. Il est ancré dans la réalité, les lieux et les mots utilisés sont des facteurs qui rendent l’histoire très réaliste. Un rebondissement inattendu rend la lecture complètement différente, le « elle » devient un « je » confiant et heureux. C’est un livre qui ouvre les yeux sur le harcèlement, qui est très sensible et douloureux pour River. Les personnages sont développés, tous ont une histoire qui leur est propre.

  6. SPOILER
    Critique River:
    River est un livre très intéressant, je l’ai beaucoup aimé pour son originalité car River est une jeune fille harcelée par ses camarades, elle réussit à arrêter ses harceleurs.
    River est aussi dans la solitude et le deuil. L’imagination de River continue de faire vivre sa sœur. Sa soeur, le souvenir de sa soeur, est un pilier qui lui permet de tenir et d’avancer. Sans cette construction mentale, on imagine que la fin aurait pu être tragique pour River.

  7. River est une adolescente qui peut paraître « normale » mais pendant le déroulement de l’histoire nous apprenons qu’elle est « différente ». Dans son collège elle est considérée comme la fille bizarre et n’a pas d’amis. Elle se bat pour essayer d’être « normale ». Cependant d’horribles personnes profitent de sa faiblesse pour la rabaisser et la racketter. A la première lecture, nous passons sur plein de détails qui se révèlent importants pour comprendre que quelque chose cloche. C’est seulement après LA révélation que le roman va prendre une tout autre tournure et que tout va nous paraître clair. Le roman peut choquer les personnes les plus sensibles car il nous montre la violence de la réalité qui frappe notre société. Celui-ci est vraiment très bien écrit et l’utilisation de mots plus crus dans cette œuvre nous permette de comprendre le mal dans lequel est River. La fin du roman apporte de la lumière sur les ténèbres qui engloutissaient la vie de cette dernière.

  8. Personnellement, je trouve que « River » est un livre qui nous ouvre les yeux non seulement sur le harcèlement qui peut se produire au collège, mais sur les insécurités de nombreux adolescents et nos propres moyens de libérer le stress. Cela peut ne pas être évident pour les adultes, mais nous, les adolescents avons du mal à parler de notre vie quotidienne et des indécisions ou des erreurs que nous pensons avoir commises. Bien que la direction que le livre a prise m’ait un peu secouée, cela m’a fait réaliser que ce n’était pas un sujet qui devrait être sous-estimé ou moqué, car il peut changer l’expérience et les pensées d’un étudiant sur la société et d’une personne.

  9. alerte spoiler ne lisez ce post que si vous avez fini le livre.
    L’histoire ne m’a pas intéressé car j’ai déjà vécu ce genre de situation, cependant cela permet d’ouvrir les yeux aux autres. J’ai quand même passé un bon moment, les personnages sont très réalistes surtout dans ce genre de situations, le rythme de l’intrigue est plutôt lent, la relation Tristan et River est très bateau. Il y a une révélation à la fin : c’est River qui a « imaginé » sa grande sœur. Je pense que ça ne colle pas très bien avec le reste de l’histoire : par exemple le moment où elle dit qu’elle va en voyage en Espagne, c’est River qui l’a imaginé aller en voyage ? Ce qui n’est pas très clair non plus, c’est le moment où elle dit à Alanka et à sa bande de se tenir à carreau… mais en même temps quand on y réfléchit c’est une bonne idée car je pense que Stella sa sœur représente sa confiance au début et à la fin. Elle disparaît pratiquement quand River prend son courage à deux mains contre Alanka.
    J’ai trouvé l’utilisation de flash back abusive.
    Bref c’est bien mais ça ne m’a pas intéressé …
    (Collège Jamot)

  10. Alerte spoiler .
    J’ai bien aimé ce livre. Aujourd’hui le harcèlement est un thème récurrent car beaucoup d’enfants se font harceler.
    Dans le début du livre, on comprend que River est une personne différente qui se fait harceler. Sa sœur la décrit comme une personne bizarre et méchante, mais aussi comme une personne sensible et très gentille. Pourtant River a une mauvaise réputation au collège.
    On peut dire tout ce qu’on veut mais personne ne mérite d’être harcelé. A la fin du livre Alanka est tombé dans la rivière et River a décidé de le sauver, elle l’a pardonné : pour moi la fin est trop conte de fée.
    Quand on change de narrateur et qu’on comprend que la sœur de River est morte avant la naissance de River, et qu’elle s’est inventé une sœur au début du livre, on est extrêmement surpris, car l’histoire est très bien construite. On peut prendre ça comme l’invention d’un ami imaginaire, quand on est petit. On a tout inventé pour se rassurer. Cette sœur, je pense qu’elle en avait besoin pour essayer de résister à son harcèlement.
    Collège Eugene Jamot

  11. Cette histoire est plutôt intéressante, car au fur et à mesure qu’elle se déroule, on ressent ce que le personnage endure durant toute l’histoire. L’émotion qu’on retrouve le plus dans le livre est de la compassion pour River car quand on voit qu’elle n’a pas d’amis et qu’elle se fait harceler tout le temps par Alanka et les trois « T », on a envie de l’aider. À la fin du livre, on ressent de la joie en voyant comment s’en sort River avec tous ses problèmes. Mais c’est un livre compliqué à comprendre, surtout vers la fin, avec l’énorme secret qui se cache derrière le personnage de la sœur de River. Pour finir je pense que l’auteur a créé ce livre pour nous montrer ce que ça fait de se faire harceler dans la vraie vie .
    Je recommande ce livre pour ceux qui aiment les retournements de situation et les émotions fortes .

  12. ALERTE SPOILER : Ne lisez pas ce post si vous n’avez pas terminé le livre.
    River est une histoire forte, émouvante et éprouvante. L’histoire est bouleversante et à la limite du réalisme. De manière personnelle, nous pensons que le roman est intéressant et littérairement à débattre. Elle dénonce un sujet sensible mais fréquemment présent dans notre société, et dans les établissements scolaires : le harcèlement. Cependant, l’histoire, par séquences, paraît incohérente, comme lorsque River s’imagine des scènes détaillées de sa sœur, un personnage imaginé dans sa tête et donc inexistant. Par exemple, son voyage en Espagne : comment aurait pu-t-elle s’inventer de tels faits, aussi bien détaillés, et à la limite du vécu…

    College Eugène Jamot

  13. ! alerte spoiler !
    L’histoire de River est très étrange. Le fait que sa sœur n’existe pas nous a perturbées, il y a certains passages du livre qu’on a du mal à comprendre, comme par exemple le voyage scolaire à Barcelone. La fin du livre est trop féérique, River sauve son harceleur de la noyade et devient « la star » du collège. Pour River, sa sœur est un soutien moral car elle n’a pas confiance en elle. Ce qui nous a plu, c’est que ce livre parle du harcèlement, un sujet qui touche beaucoup d’adolescents qui n’osent pas forcément en parler. L’auteur veut montrer ce qu’il peut se passer dans la tête d’un adolescent victime de harcèlement.

  14. (spoiler !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!)
    River est une adolescente à problèmes, qui vit à travers les yeux de sa sœur, Stella. A la fin on apprend que River n’a pas de sœur, pour elle, c’était comme une libération de s’en rendre compte. On n’a pas aimé quand elle a changé d’un coup en passant de fille « isolée » puis de « populaire ». En effet River était une fille « isolée » car elle se faisait harceler par Alanka et la bande des Trois T. Le livre parle principalement du harcèlement et des difficultés pour s’en sortir. On pense que River est folle, elle s’imagine des moments avec sa sœur alors qu’elle ne l’a jamais connue. On n’a pas aimé être surprises ainsi, et que ce qu’on nous a raconté n’était finalement pas vrai.

  15. Spoilerrrrr:
    Mon avis sur River est très mitigé…
    D’un coté, l’histoire est très touchante, mais d’un autre je n’y ai pas trouvé de logique.
    River nous parle de sa sœur de manière extrêmement réelle pour finalement nous apprendre qu’elle est morte quelques années auparavant. Je pense que River utilise ce moyen pour se défendre, mais j’ai trouvé ce retournement de situation très étrange. La jeune fille se fait harceler par une bande de 3 garçons de manière très violente, mais finit par sauver l’un d’eux de la noyade…
    Cependant, ce roman nous permet de comprendre beaucoup de choses et nous ouvre aussi les yeux sur des situations que beaucoup de jeunes vivent actuellement.

  16. Alerte spoiler en vue!
    Ce roman, c’est l’histoire de River, une adolescente harcelée au collège. Ce récit est touchant, nous ressentons ce harcèlement comme le personnage. Ce retournement de narration change toute l’histoire, le « elle » devient un « je » plus fort, confiant. Cette même personne n’en devient plus qu’une. Nous comprenons donc que sa sœur était sa force intérieure. Elle ressentait un énorme manque et ce deuil l’avait bouleversée, et avait anéanti la psychologie familiale à tout jamais, ou pas…

  17. River est un livre qui retranscrit le quotidien de cette fille du même nom qui subit, subit, subit.
    Mal dans sa peau et dans sa tête qui est victime de harcèlement scolaire. Son rythme de vie effréné entre thérapeute, famille, collège et toilettes. Cette histoire nous est raconté par sa sœur parfaite, Stella.
    P. 160, alors que l’on pensait avoir « compris » son quotidien et ses routines, on comprend que l’on a jamais compris et on le comprend violemment.

  18. Attention ! Ne pas lire ce post si l’on n’a pas lu le roman ! Divulgachage !
    J’ai adoré ce livre, d’abord en raison du thème : River est une fille qui se fait harceler par ses camarades à l’école. Ce livre ouvre les yeux sur le harcèlement qui pousse les gens harcelés à se suicider. Ce livre m’a énormément bouleversé parce que ça ouvre les yeux sur le harcèlement. Enfin, le fait que sa sœur n’existe pas est très perturbant, cela m’a surpris et m’a fait comprendre l’histoire autrement.

  19. River est un roman noir aux mots crus et francs qui dénonce la violence du harcèlement. Dans ce livre on peut retrouver des personnages attachants tels que le personnage principal et sa famille qui font tout pour que leur vie s’améliore malgré tout. De page en page, il est possible de découvrir de nouvelles personnalités. Mais on peut être bouleversé de la tournure que prennent les évènements à la fin, changement de personne qui donc change la vision de l’histoire. Cependant, à notre goût, la toute fin de l’histoire est trop idyllique : avec tous les actes et les traces que notre personnage principal a traversés, il est dur de comprendre et d’accepter cette fin. Nous défendons cet ouvrage car il dénonce quelque chose de très fort et qu’il est important d’en parler et de s’informer au plus tôt.

  20. River. Comment décrire River ?
    River c’est une adolescente différente, souvent décrite par ses camarades comme : tordue, tarée, bizarre, inadaptée…
    Tandis que sa sœur est parfaite et mène une vie idéale.
    Durant tout le livre, River se fait petit à petit violemment harcelée scolairement (au collège : insultes, moqueries, violences au gymnase et aux toilettes, le jeu « River » pour la blesser psychologiquement). Puis par la suite, elle subit du racket.
    Mais elle sait qu’elle a le soutien de ses parents, des personnes de l’extérieur qui l’aident à être « normale », de Tristan et surtout de sa sœur qui la conseille et la protège.
    Jusqu’à qu’il y ait un retournement de situation p160, qui va bouleverser toute la fin du livre, et la compréhension que le lecteur a du début.
    River va t-elle s’en sortir ou à l’inverse s’enfoncer ? Quand cette injustice envers River va t-elle s’arrêter ? Où va t-elle puiser sa force pour pouvoir espérer s’en sortir ?

  21. J’ai bien aimé ce livre car le thème abordé m’intéresse, l’histoire est accrochante, la situation décrite est réaliste et tous les adolescents peuvent le lire et en tirer une leçon.
    River est une fille qui se fait harceler par des garçons ; heureusement il y a sa sœur qui s’appelle Stella et ses parents, pour l’aider.
    Il y a un rebondissement page 160 qui fait changer le cours de l’histoire, et ça rend River encore plus attachante : elle trouve en fait en elle même la force de se dépasser et de se sortir du harcèlement.

  22. River est un livre écrit par Claire Castillon, une écrivaine qui a déjà reçu trois prix littéraire. Ce livre parle des aventures d’une fille harcelée par un groupe d’ados de son collège. Ce livre a pour but de faire comprendre à ses lecteurs que le harcèlement est vorace et il cesse uniquement en se battant. Et pour se faire entendre, l’auteur a écrit un véritable chef d’œuvre. Elle a introduit des personnages réalistes, a écrit un scénario imprévisible, voire quelquefois tiré par les cheveux. Mais ce ne sont pas ses seules qualités, elle a également accompagné son livre d’une narration particulière qui d’ailleurs m’a beaucoup plu, une narration intérieure au point de vue interne qui joue sur l’identité du narrateur. Cette manière de raconter a changé intégralement l’intérêt que j’avais pour ce livre, puisqu’au lieu de connaitre la pensée de la victime, on connait la pensée de sa sœur. Et cette situation reflète justement la réalité d’une personne harcelée car elle ne parle généralement pas de son harcèlement, préférant vivre avec dans le secret. De plus cette manière de raconter permet d’avoir un avis objectif sur River, le personnage principal, et donc de mieux comprendre pourquoi elle se fait harceler.
    Pour finir, mon avis sur ce livre. En le lisant j’ai appris des choses, élargi ma culture et je n’ai donc pas eu l’impression de perdre mon temps. J’ai appris l’importance de venir en aide aux personnes victimes de harcèlement et j’ai rencontré un nouveau style littéraire qui m’a donné envie de lire d’autres écrits de cet auteur.

  23. J’ai aimé ce roman car au début du récit on a tendance à juger River, mais au final c’est une personne très attachante. Il y a aussi le registre de langue qui est réaliste ce qui rend la compréhension et la lecture plus facile. Cependant pour moi la fin m’a un peu déçue car j’aurais bien aimé qu’Alanka, son harceleur, se retrouve à la place de River.

  24. River, une fille timide et spéciale, nous raconte son quotidien en tant que collégienne de 3ème. On apprend très vite qu’elle se fait harceler par ses camarades de classe. A partir de la page 160, un retournement de situation chamboule toute l’histoire, c’est alors grâce à cela qu’on comprend pourquoi River est si spéciale.
    J’ai bien aimé cette histoire pour son suspense et je me suis aussi beaucoup attachée au personnage de River car je trouve son histoire très touchante et je la trouve aussi très courageuse de surmonter ce harcèlement.

  25. Ce livre est un roman noir sélectionné pour les nuits noires, et écrit par Claire Castillon.

    Nous avons des avis différents concernant ce livre : tout d’abord, nous allons aborder les points négatifs de ce roman et enfin nous aborderons les points positifs.

    Ce livre comporte à notre avis plusieurs points négatifs. En premier lieu, c’est un livre où chaque jour les mêmes événements se reproduisent, ce qui donne donc un aspect répétitif à ce livre. Ensuite ce livre est assez difficile à comprendre, car on a au milieu du livre un changement de point de vue et de narrateur, ce qui complexifie notre compréhension de cette histoire. En conclusion, ce livre est redondant, et plus ou moins difficile à comprendre.

    Mais malgré les points négatifs, il possède quand même des points positifs comme les points suivants : ce livre aborde des sujets d’actualité qui sont délaissés et ne sont pas considérés à leur juste valeur comme le harcèlement. Cela le départage des autres livres et le rend intéressant. Ensuite ce livre est bien car il montre la vie d’une adolescente et sa routine, ce qui nous met à l’aise et nous permet de nous mettre dans la peau des personnages, de comparer notre vie et la leur. L’histoire est réaliste, ce qui nous a plu car l’on peut vraiment faire un parallèle avec notre société.

    En conclusion ce livre est très bien car il aborde des sujets réels et car il retrace le quotidien des collégiens pour peut être faire prendre conscience aux gens de ce qui peut se passer dans un collège.

  26. C’est un très bon livre, l’histoire et les thèmes abordés sont très bien écrits et maitrisés. Malgré le fait que l’histoire soit complète, la fin trop joyeuse gâche tout.
    River est spéciale, on l’aime d’autant plus pour cela car, elle n’est pas « parfaite » comme dans la plupart des livres. On peut donc davantage s’identifier à elle.
    En revanche, la première partie est trop répétitive voir ennuyante ce qui nous fait décrocher.

  27. !! Spoiler Alert !!
    River est un livre qui nous raconte l’histoire d’une jeune fille de troisième qui se fait harceler par ses camarades. Un peu plus tard dans le livre on apprend qu’elle est atteinte d’un dédoublement de personnalité et que c’est donc surement pour cela qu’elle se fait décrire comme « bizarre » par son entourage. Cet ouvrage aborde plusieurs thèmes forts comme le dédoublement de personnalité ou encore le harcèlement. Malgré quelques côtés négatifs (la fin un peu bâclée et beaucoup trop idyllique selon moi ou encore les répétitions trop présentes) il reste tout de même un très bon roman.

  28. Ce livre fait grincer des dents.
    L’on suit l’histoire du point de vue de la sœur de River « la fille modèle » , mais à certains moments ses réflexions sont vraiment énervantes.
    River se fait harceler. Pour avoir déjà subi un harcèlement léger et pour avoir du mal à m’intégrer, je peux savoir ce qu’elle ressent et pourquoi elle retient ses émotions et s’empêche de réagir comme elle aimerait. Mais là c’est extrême et extrêmement rageant à lire.

  29. Attention spoil
    River un livre abordant des thèmes très réalistes comme le harcèlement et le dédoublement de personnalité.

    Tout d’abord nous allons aborder la narration, très importante dans ce livre. Au début du livre la sœur de River prend la parole, très bizarrement nous voyons qu’elle connait tous les faits et gestes de River, nous pouvons le voir lors de son voyage à Barcelone nous pouvons du coup dire que la narration est interne et le point de vue omniscient. Mais ce n’est que page 160 que nous comprenons que c’était River depuis le début avec une narration interne et point de vue interne. Ce choix effectué par l’auteur permet au lecteur de rentrer dans le livre tout en rentrant dans la tête du personnage et fait aussi un immense effet de surprise.

    Ensuite nous allons aborder le harcèlement, c’est aussi un autre thème principal. Il est abordé de nombreuses façons comme le harcèlement téléphonique quand Alanka se fait passer pour Mathieu, où alors les menaces, la violence physique, le racket. L’auteur a fait ses choix pour accentuer notre compassion envers River ainsi pour nous faire ressentir l’envie de River que cela s’arrête.

    En conclusion ce livre est très accrochant et j’ai adoré ce livre, je vous le conseille

  30. Collèges inscrits au Prix Hafed Benotman 2021 : Ronsard de Limoges, Jamot d’Aubusson, LMB de Felletin, Zay de Chambon-Sur-Voueize, Chirac de Corrèze, Perrot de Merlines, Rostand de Saint-Sulpice-Laurière, Rollinat de Brive. dit :

    Pour :

    C’est un livre étrange, original mais réaliste.

    L’effet de surprise sur l’identité de la narratrice fonctionne, donne envie de lire la fin et même de relire le début.

    Certains ont aimé être menés en bateau.

    Certains ont aimé, par exemple, qu’on ne comprenne qu’à la fin les incohérences du personnage de la sœur, qui ne fait rien et ne parle pas aux adultes, ou les problèmes de points de vue notamment lors du voyage scolaire à Barcelone.

    C’est un livre qui parle bien du thème du harcèlement. On a l’impression que ce qui est raconté est réel.

    On s’attache au personnage de River, qui est gentille et naïve. C’est un personnage qui fait du bien : elle ne fait que ce qu’elle estime juste, jusqu’à la fin du livre. Elle sauve Alanka parce que c’est ce qu’elle fait tout le temps, ce qu’elle croit juste.

    Beaucoup ont été fascinés par le dédoublement de personnalité : de la complicité de deux sœurs à la compréhension que ce sont les deux facettes d’une même personnalité / invention de River pour se défendre / « l’enfant rêvé », que River en fait aimerait devenir…

    Le personnage de la mère a ému : elle subit le comportement de River, est victime elle aussi d’isolement mais se démène pour prendre tout en charge et aider sa fille.

    Certains ont été touchés par cette famille qui n’arrive pas tout à fait à faire son deuil de Stella

    La scène des toilettes, bien que très violente, est utile car en choquant les lecteurs, elle sensibilise au harcèlement en leur en montrant les conséquences. On est invité dans la tête de celle qui est harcelée, ainsi, le lecteur prend conscience de ce que le harcèlement peut engendrer chez les victimes.

    La structure de l’histoire est intéressante car on sait dès le début que le livre sera difficile (thèmes abordés) que la violence que subit River va être de plus en plus importante.

    Les personnages sont inversés : les gens « normaux » sont les mauvais, les gens « décalés » sont les bons.

    C’est un livre qui dénonce l’attitude des adultes et de l’école dans la gestion du harcèlement (le Proviseur d’abord ne se rend compte de rien, puis ne fait qu’aggraver la situation), il dénonce aussi l’attitude de « meute » des autres élèves.

    La fin est belle et symbolique (jeu sur le prénom / la rivière) : River dépasse enfin ce qu’elle subit et reprend le pouvoir sur Alanka.

    Contre :

    La fin est étrange, bizarre : certains ont trouvé étrange que River sauve si facilement celui qui lui a fait tant de mal. Beaucoup ont trouvé la fin irréaliste, peu crédible. Ce n’est pas une fin noire, elle est en rupture avec le mouvement général du livre. Certains l’ont trouvée trop peu travaillée, d’autres clichée, comme dans un film pour les ados.

    Certains ont été gênés par le fait que, pour être acceptée enfin, River doive accomplir un acte héroïque, comme si quand on est différent, on devait faire quelque chose d’exceptionnel pour être accepté par les gens « normaux ».

    C’est un livre trop violent, qui a choqué certains, notamment lors de la scène d’agression aux toilettes. La lecture a mis certains mal à l’aise, en raison de l’ambiance de certaines scènes comme lorsque River s’enferme derrière des piles de livres.

    Certains se sont ennuyés, par désintérêt pour le thème et/ou en raison d’un aspect répétitif des scènes décrivant le harcèlement, surtout au début.

    Il peut être difficile de s’attacher à River, de comprendre ce qui la fait agir ainsi.

    Divers :

    Le personnage du père a divisé les jurys : certains l’ont trouvé touchant et ont compris ses réactions, d’autres l’ont trouvé énervant car un peu lâche. Il a souvent été dit qu’il est plus présent à la fin, qu’il défend sa fille dès lors qu’il sait ce qui lui arrive.

    Certains pensent que peut-être Stella n’a jamais existé (même bébé) et que tout ce qui raconté peut être soumis au doute : la fin est peut-être aussi une invention.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

© 2022 Nuits Noires à Aubusson | WordPress Theme: Annina Free by CrestaProject.
Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
LMB Felletin
Nom du directeur de la publication
Pierre-Philippe Tomi
Nom du responsable de la rédaction
Béatrice Augeard
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix