On repart voir du pays ! Un séjour au ski pour les 4ème

Après deux années sans pistes, faute à l’épidémie, cette année, les quatrièmes volontaires participent à un voyage au ski, dans les Alpes, à St Sorlin d’Arves. Pendant ce voyage, les élèves pratiqueront différentes activités comme du ski, bien évidemment, mais aussi une randonnée ou encore une visite d’une fromagerie. Pour plus d’informations, nous vous présentons le séjour.

Voyage 2020 à Saint Sorlin d’Arves. Source photo: collège d’Objat

Le séjour débutera le dimanche 30 janvier au matin et s’achèvera le vendredi 5 février. Une quarantaine d’élèves seront présents, normalement, mais bien évidemment  cela dépendra de la situation sanitaire. A ce propos, pour participer au séjour, les élèves auront effectué deux tests à plusieurs jours d’intervalle, à part si l’élève a contracté le virus récemment. C’est le cas de plusieurs élèves inscrits, par exemple mon amie Pauline (avec qui j’ai commencé l’article) a le Covid depuis une petite semaine, elle pourra donc participer, puisque la période d’isolement sera terminée !

Pour commencer, le jour du départ , nous retrouverons nos accompagnateurs qui sont trois professeurs d’E.P.S, Mme Bourdu, M. Chevalier et M. Guitart, mais aussi notre CPE Madame Tessier ainsi qu’ un surveillant très sportif, Baptiste Mathieu.

Direction : Saint Sorlin d’Arves ! Le trajet durera environ 7 heures, soit environ 600 kilomètres ! Ce village de Savoie se situe en altitude  (max. 2620 mètres) et compte 41 stations de ski, rien que ça ! Il fait partie du domaine des Sybelles de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

A notre arrivée, nous serons hébergés dans le chalet les Marmottes, qui sera situé non loin du domaine skiable. C’est un centre de vacances d’une capacité de 67 places. Les organisateurs ont prévu un emploi du temps complet avec  : du ski, bien entendu, de la randonnée, la visite d’une fromagerie ainsi que des activités festives en soirée.

Après deux années sans voyage ni sortie scolaires, nous avons hâte de participer à ce séjour et de retrouver l’ambiance des moments entre amis !

Ecrit par Emma et Pauline

Le Cinéma en deuil

Un adulte célèbre du cinéma Français est décédé le 19 janvier 2022… Qui, où, comment ?

source image : closer

 

Gaspard Ulliel est un acteur de 37 ans qui a tourné beaucoup de films, comme Un long dimanche de fiançailles ou encore Saint Laurent.

Alors que Gaspard  Ulliel  passait ses vacances en famille ces jours derniers, il a subi un accident qui lui a couté la vie.

En Savoie, à 15:58 précises,  Gaspard Ulliel  a eu une collision avec un skieur. Malheureusement, il ne portait pas de casque  (le port du casque n ‘est pas obligatoire) tandis que l’autre skieur si :  cela a provoqué  un trauma crânien  à l’acteur. Il a ensuite chuté sur le sol, étant déstabilisé, immobile… L’autre skieur s’en est sorti indemne. Ce qui n’est pas le cas de l’acteur.

Il a été ensuit transporté par hélicoptère à l’hôpital de Grenoble  où il est décédé.

Le skieur qui l’a percuté est âgé d’une quarantaine d’années et a été entendu comme témoin jeudi.  La recherche de la cause de la mort à été confiée aux enquêteurs de la CRS  d’Albertville. Il est difficile de dire si c’est la chute ou le choc qui a entrainé le décès de Gaspard Ulliel. Les proches de l’acteur sont encore sous le choc. La procureure de la République déclare qu’aucune autopsie ne sera réalisée . Le parquet precise  « Au vu des premiers éléments, il n’a pas été relevé d’excès de vitesse, de comportement inadapté ou de faute de l’un des deux skieurs. »

 

Sources : le parisien, LCI ,Le Dauphiné

Article de Célian

Le calendrier de la levée des restrictions sanitaires

Pendant la conférence de presse du 20 janvier par Jean Castex, des levées de restrictions sanitaires ont étés annoncées. Vous voulez savoir lesquelles ? Tout est là !

Ce jeudi 20 Janvier 2022 à été annoncé pendant une conférence de presse par le premier minsitre Jean Castex un calendrier de levée des restrictions sanitaires. Incroyable ! On se dirigerait vers une sortie de crise ?

Je vous indique tout ce qui est prévu : top départ du calendrier !

D’abord, le pass vaccinal, qui a fait beaucoup débat mais qui a été voté à l’assemblée, entre en vigueur le lundi 24 janvier pour les plus de 16 ans.  Donc le test PCR négatif ne sera plus utilisé. Il faudra 3 doses de vaccin pour tout le monde, même si le président offre un délai jusqu’au 15 février pour les retardataires : il suffira d’une dose et de la deuxième prévue maximum un mois plus tard, en présentant un test pcr négatif. Votre pass vaccinal sera actif mais il faudra quand même trois doses au bout du compte.

Dès le 2 Février :

  • Le télétravail sera recommandé uniquement, mais plus obligatoire
  • Le masque ne sera plus obligatoire en extérieur.
  • Tout les lieux avec du public n’auront plus de jauges.

source : tdg

 

Dès le 16 Février :

  • Les discothèques pourront rouvrir.
  • Les concerts debout reprendront.
  • Manger et boire dans les cinémas et transports sera de nouveau possible.
  • Et nous pourrons reboire debout dans les cafés et les bars.

 

En clair nous allons recommencer à reprendre nos habitudes d’avant.

Mais j’ai entendu ce matin (le 21 janvier) sur  la radio RTL que ce calendrier est surtout mis en place pour préparer les élections présidentielles, pour faire plaisir aux Français, afin de faire remonter la cote d’Emmanuel Macron.

Mais ce qui est sûr, c’est que, élections ou pas, on a très envie de retrouver une vie normale.

 

Sources : Santé Magazine Vie Publique, France info, Radio RTL du 21/01/2022 vers 8h00

Article de Paul

Pourquoi il y a eu une grève des enseignants jeudi 14 janvier ?

Jeudi dernier, plusieurs syndicats ont appelé à la grève tous les enseignants de l’Education Nationale. Pourquoi cette grève a été aussi suivie ? Réponse dans cet article.

Grève du 14 janvier 2022. source image : bfmtv

Au collège jeudi 14 janvier, il y avait beaucoup de profs absents. Ils étaient en grève pour manifester leur colère contre les mesures du gouvernement. 75%  des enseignants selon le syndicats (mais seulement  31% selon le ministère) étaient grévistes et la moitié des écoles, des collèges et des lycées étaient fermés en France.

Sept syndicats de l’Education Nationale avaient lancé un appel à la grève nationale à cause des  » écoles sécurisées sous Omicron », et même d’une « pagaille indescriptible » dans les collèges et les écoles primaires.

En effet, les profs n’en peuvent plus :  le protocole sanitaire  change tout le temps et c’est difficile de le suivre ! Selon Stéphane Crochet, secrétaire général du  syndicat SE-Unsa qui s’est exprimé sur France info, « On a des collègues en pleurs qui passent leurs soirées à envoyer des messages aux familles pour leur faire comprendre la nouvelle procédure. »

Les syndicats ont demandé le retours du protocole de novembre où, chaque fois qu’un cas de Covid était détecté, on fermait la classe.

Et en même temps, il y a tellement de cas positifs que bientôt, toutes les classes seront fermées si on le remet en place !

Car nous somme avec 13 millions de cas positifs le 20/01/2022 sur 67,4 millions d’habitants en France, avec en moyenne trois cent mille nouveaux cas par jour ! Donc il vaudrait peut-être mieux, au point où on en est, laisser courir Omicron pour atteindre l’immunité collective !!

 

France info, France inter, Midi Libre

Article de Paul, aidé de Célian

 

Pourquoi fête-t-on la galette des rois ?

La Galette des rois est une galette fabriquée et mangée dans une grande partie de la France début janvier et vous devez sans doute déjà avoir dégusté une petite part de frangipane ou de brioche. Mais d’où vient cette tradition ?

Source Image : ôdelices-ouest-france

Des origines païennes et religieuses

Dans l’Antiquité, on célébrait déjà le solstice d’hiver à cette période de l’année. Mais c’est la religion chrétienne qui a organisé cette célébration, avec l’épiphanie qui est une fête qui célèbre le Messie et l’arrivée des Rois Mages pour l’honorer, et on célèbre cela le 6 janvier.

La tradition de la fève

Lors de cette fête, on « tire les rois », avec une fève qui désigne le roi ou la reine. En fait, pendant longtemps, c’était un signe de fécondité, et c’était une vraie fève-légume ! Celui qui tombait sur la fève devait payer à boire ! Pour éviter que les avares avalent la fève, une fève en porcelaine est apparue !

Deux types de gâteau

On ne sait pas trop comment on en est arrivé à proposer des gâteaux. Ce serait vers le 13èmesiècle que seraient apparus  les premières traces de gâteau pour l’Épiphanie.

Source image : depositphotos

Le gâteau était partagé en autant de parts que de de personnes présentes plus une, car on réservait toujours la part du pauvre.

A Paris, la galette s’est un peu mélangée avec un autre gâteau nommé le pithiviers (c’était un gâteau français à base de crème d’amandes originaire de la commune de Pithiviers) pour devenir une galette de pâte feuilletée fourrée à la frangipane.

Dans le sud, on partage plutôt une brioche aux fruits confits et à la fleur d’oranger.

Je vous souhaite une bonne dégustation, sans exagérer !

Sources : l’express style de vie , Wikipédia / laroutedesgourmets

Article de Paul et Giada

Le masque dans la cour : Pour ou Contre ???

Vous vous êtes rendu compte que le masque est désormais de nouveau obligatoire dans la cour, pour éviter les contaminations de cette nouvelle vague. Je suis allé demander aux élèves ce qu’ils en pensaient.

Ah, ce masque ! Photo Eugène.com

Ils y a les récalcitrants et les enthousiastes, je vais faire un tour d’horizon.

Les pour :

D’abord, les élèves pensent à leur santé, comme Paul, élève de 6ème : « Je préfère porter le masque que de tomber malade ! » D’autres pensent à la santé des autres, comme Rose élève de 5ème : « Je ne veux pas faire du mal aux personnes à risque de ma famille, comme mon arrière-grand-mère et mes grands-parents, moi je suis vaccinée mais je sais que ce n’est pas ma santé qui est en jeu. »

Et puis, certains sont pour le masque, pour des raisons finalement assez éloignées du problème sanitaire ! Pauline, élève de 4ème, trouve que ce n’est pas si mal de porter un masque : « En hiver ça protège du froid, ça nous met à l’abri des regards aussi, parce qu’on a parfois du mal à assumer nos complexes, comme l’acné. »

Voilà un nouveau moyen de se planquer et de cacher ses petits défauts !

Les contre :

Malgré tout, beaucoup en ont marre de porter ce bout de papier… Elias, élève de 5ème, râle : « Je préfèrerai respirer dans la cour. » Beaucoup  supportent de moins en moins l’inconfort au quotidien, comme Giada en 6ème : « Le masque m’étouffe!!! ».

Quant à Emmanuel, en 6ème, il ne comprend tout simplement pas l’intérêt : « Je trouve que le masque à l’extérieur est inutile. »

Bref, les avis sont partagés, mais quoi qu’il en soit, le masque, on va le porter encore un bon moment !

Article de Léana

Cinéma : Raya et le dernier dragon, un bon moment en famille

Il n’y a pas très longtemps, Disney a sorti un film d’ animation : Raya et le dernier dragon.  Nous sommes allés le voir, nous allons vous raconter l’histoire et vous donner notre avis.

Source de l’image : cin

L’histoire : Il y a très longtemps vivaient en harmonie hommes et dragons. Mais un jour, une force maléfique s’est abattue sur eux. Les dragons se sont  sacrifiés pour les humains.  Ils ont combattu cette force  et ils ont gagné la bataille mais tous les dragons finissent pétrifiés.  Une pierre contenant la force des dragons va être gardée par les Humains.

Cinq siècles sont  passés. Le père de Raya, roi de sa tribu, veut rassembler toutes les tribus du royaume de Kumandra pour  faire la paix. Raya, elle, est destinée à devenir la gardienne de la pierre ! Mais aux alentours, toutes les tribus  jalousent son peuple qui possède cette pierre et veulent la récupérer.

Raya se fait pourtant une amie dans la tribu du Tigre, qui se trouve être la fille de la reine. Raya, en gage d’amitié, va lui montrer où est cachée la pierre sacrée. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que son amie  va la trahir et tenter de dérober la pierre !  Mais Raya  va la défendre et prévient son père, qui arrive  et toutes les tribus vont le suivre.   Mais… la pierre tombe  et la  force maléfique est malheureusement libérée et elle commence à pétrifier les gens ! Le père de Raya est englouti. Chaque tribu récupère un bout de la pierre qui a éclaté en plusieurs morceaux. Raya est très triste. Elle part à la recherche du dernier dragon. Elle le trouve et lui explique la situation. Sisu (c’est lui, le dernier dragon)  est très triste aussi et décide d’aider Raya pour aider à trouver chaque petit bout de pierre qui se trouve dans chaque tribu . Raya et Sisu réussiront à réunir tous les morceaux et à faire  la paix, et même avec ceux qui les ont trahis.

Elles ont rassemblé les bouts de pierre et elles ont gagné le combat contre la force maléfique. Toutes les personnes pétrifiées sont redevenues normales. Raya retrouve son père. Les dragons sont « dépétrifiés » et les peuples font la paix.

Notre avis :

Nous avons trouvé le film génial : les dessins étaient magnifiques, les dialogues humoristiques, l’aventure était à la fois épique et marrante.  Nous vous conseillons ce film à regarder en famille. 

Elias et Guewen

Consommez local avec la classe Ulis !

En novembre et décembre 2021, la classe Ulis a travaillé sur l’écologie.  On a étudié ce sujet avec la visite d’une exposition de dessins de presse réalisée par Cartooning for Peace. On a ensuite dessiné pour faire notre propre exposition !

L’exposition de la classe Ulis Photo Eugène.com

Un sujet sur lequel on travaille ensemble

On a  décidé de travailler sur le thème « consommez local ! ».  Depuis le début de l’année, tous les jeudis, on fait du jardinage avec Cédric Bonnot, qui habite à Saint Solve et qui produit des légumes et des plantes locales. Au collège on a une mare, un potager et des poules.

Pourquoi faut-il consommer local ?

Les légumes et les fruits qui poussent au Brésil ou en Australie, ou même au Portugal, sont polluants à cause des moyens de transports utilisés pour les faire venir jusqu’en Corrèze.  Avion, bateau, camion, un légume fait parfois plusieurs milliers de kilomètres pour arriver jusqu’à nous.

En Corrèze, on produit des petits pois à Objat, des fraises à Beaulieu sur Dordogne, , des pommes autour d’Objat, des pêches à Voutezac. Mais aussi des carottes, de l’ail, des oignons,  de la bonne viande limousine, du veau sous la mère (il ne vit pas dans l’océan, il boit le lait de sa maman !)

Et chez notre grand-mère ou dans le jardin de nos parents, on trouve des coings, des tomates, du piment, de la salade, des pommes de terre, des poires et tout un tas de bonnes choses ! Découvrez notre travail !

L’affiche de Simon. Photo Eugène.com

L’affiche de Dilan. Photo Eugène.com

L’affiche de Miranda. Photo Eugène.com

L’affiche de Scayalf. Photo Eugène.com

L’affiche de Louna. Photo Eugène.com

L’affiche de Kévin. Photo Eugène.com

L’affiche de Mathéo. Photo Eugène.com

L’affiche de Noah. Photo Eugène.com

L’affiche de Zakia. Photo Eugène.com

L’affiche de Mathys. Photo Eugène.com

 

L’affiche de Gaëtan. Photo Eugène.com

 

Article écrit collectivement avec les élèves de la classe Ulis

Comment trier le vrai du faux face au complotisme ?

C’est quoi la théorie du complot ou le complotisme, telle est la question ! Pour éviter de tomber dans le panneau, voici quelques informations, non-complotistes ! A moins que… A vous de faire travailler votre esprit critique !

Complotisme ! Source : extrémismes violents / fédération Wallonie-Bruxelles

Comment ça marche ?

Les théories du complot sont des théories, comme son nom l’indique, « inventées » par un groupe de personnes qui refusent, ou ne sont pas en accord avec une explication officielle. En deux mots, à la place de chercher et trouver une réponse plausible à notre question, ils vont contrer une idée de source sûre et en reformuler une nouvelle à partir de celle-ci qui sera bien entendu trompeuse ; la plupart du temps ils affirment qu’une idée est mensongère et que derrière tout ça, se cache un LOURD secret… Tout le monde peut être pris au piège, même des personnes intelligentes, cultivées, tout le monde peut être troublé par ce phénomène !

Un exemple : lors de l’attentat des tours jumelles le 11 septembre 2001 à New York,  l’effondrement des deux tours  était tellement fou et inouï que cela a laissé la place à des explications totalement folles : selon les complotistes, le gouvernement américain aurait-lui-même orchestré l’attentat dans le but  de pouvoir déclarer la guerre à l’Afghanistan ! Vous pouvez revoir la vidéo explicative de Canopé.  

Quels en sont les avantages, pourquoi des personnes cherchent-elles à nous mentir ?

Pour ceux qui y croient, l’avantage est clair : par exemple, concernant la pandémie de Covid-19, ne pas y croire permet de  ne pas être inquiet, c’est une des raisons qui ont poussé certaines personnes à en douter ! La plupart du temps, malheureusement, la réalité nous rattrape,  car on a pu observer le nombre d’admissions en réanimation augmenter dangereusement, comme nous en informe le magazine Okapi n° 1126 !

Pour ceux qui diffusent de telles théories, l’avantage selon la plupart des intellectuels serait un enjeu de pouvoir : influencer les masses pour en obtenir le contrôle soit dans un but politique soit économique afin d’orienter leurs choix de vote ou de consommation, selon l’article de Wikipédia.

Comment se protéger ?

Nous pouvons nous protéger de ces mensonges en vérifiant la crédibilité d’un article, c’est-à-dire savoir repérer des informations mensongères et en déduire que cette information n’est  pas crédible, donc apprendre à utiliser notre esprit critique ou notre opinion !

A notre époque, les réseaux sociaux sont utilisés par une majorité de la population, (comme nous l’indique le site BDM , 4.2 milliards de personnes dans le monde, sont actives sur ces plateformes). Or l’information complotiste circule essentiellement sur les réseaux avec comme sources des médias soit-disant indépendants mais dont les informations sont douteuses. Il est donc plus que nécessaire de développer son esprit CRITIQUE !

A notre âge, c’est difficile d’être sûr  de l’information, mais  on peut comparer deux avis contradictoires, une personne pour et une personne contre et se forger sa propre opinion en essayant de voir laquelle apporte le plus de preuves. Mais aussi s’informer grâce à des articles de scientifiques, historiens, … qui eux sont spécialisés et professionnels dans leurs sujets ! Pour finir en discuter avec sa famille, des professeurs ou faire des petits débats avec d’autres personnes de tous les avis. C’est ce qui nous est conseillé dans 1 jour 1 actu !

Convaincu ou pas ? Suis-je complotiste ? Peut-être… A vous d’enquêter et de vérifier mes sources ! A vos esprits critiques !

Article de Emma.

Sources présentées dans l’article.

Mini-série : sur les traces des grandes femmes de l’Histoire. Marie-Curie, scientifique

Je lance une série sur des personnalités féminines car depuis peu elles sont mises en avant et je trouve ça important de savoir ce qu’elles ont fait. Elles ont joué un rôle significatif et des fois dangereux dans notre Histoire alors qu’elles n’ont pas beaucoup de visibilité.  Mais… Elles commencent à entrer au Panthéon et certaines on reçu des prix Nobel !!!

Marie Curie est la première femme ayant reçu deux prix Nobel, mais aussi la première femme a être entrée au Panthéon. Plusieurs films et livres sont sortis sur sa biographie ( notamment « Radioactive », c’est un film sorti il n’y a pas longtemps ) et elle m’a inspirée.

https://cen.acs.org.html

Le nom complet de Marie Curie est Maria Skłodowska-Curie. Elle est Polonaise de naissance et Française de mariage. Née en 1867 à Varsovie elle partira en 1891 pour poursuivre ses études Mathématiques mais elle se tournera plus vers la physique. Elle rencontrera Pierre Curie avec lequel elle se marie en 1895 et ils travailleront ensemble sur certains projets, notamment sur la découverte du polonium et du radium ce qui donnera la « radioactivité », terme inventé par Marie Curie en 1898. De là elle obtiendra son premier prix Nobel en 1903. Son mari mourra 3 ans plus tard et elle deviendra professeur en physique et obtiendra un deuxième prix Nobel, de chimie cette fois. Elle s’investira avec sa fille Irène aux côtés de médecins pendant la guerre pour faciliter, voire limiter les interventions chirurgicales ( je rappelle que les rayons X qui font les radios et permettent de voir si nos os sont cassés, c’est de la radioactivité).  Elle décèdera à la suite d’une leucémie en 1934.

Malgré la reconnaissance scientifique, elle n’entre au Panthéon qu’en 1995… ce qui est tardif, surtout que ce sera la première femme à y être admise. L’inscription sur le devant du panthéon : « AUX GRANDS HOMMES LA PATRIE RECONNAISSANTE » devrait être changée pour «AUX GRANDS HOMMES ET FEMMES LA PATRIE RECONNAISSANTE» !

Leur première fille, Irène, prendra le relais avec son mari et approfondira les recherches sur la radioactivité.

Sources :  France Culture / et le livre « Audacieuse » disponible au CDI

Article écrit par Pauline

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Eugène Freyssinet 19 130 Objat
Nom du directeur de la publication
Christian Pouzet
Nom du responsable de la rédaction
Delphine Marrou
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix