De quel cadeau rêvez-vous ?

Quel cadeau aimeriez-vous recevoir à Noël ? Chaque année, de nouvelles tendances se dessinent. Nous avons donc interrogé cinquante  élèves dans la cour de récréation et dans le CDI pour savoir le cadeau qu’ils rêvent d’avoir à Noël. Voici le résultat de notre enquête.

Source image : public domaine pictures.

Le cadeau le plus demandé encore cette année est… Suspense… Le téléphone portable ! 22 % des élèves interrogés rêvent de cet objet connecté. Soit parce qu’ils n’en ont pas encore, soit parce qu’ils veulent un nouveau modèle. Cet outil est aujourd’hui indispensable à tout ado qui veut être comme les autres.

A égalité avec le téléphone, les vêtements sont encore très demandés : 22 % des élèves profitent de Noël pour demander des vêtements de marque : Fila , Ellesse , Nike…

En deuxième position il y a les animaux ! 16 % des élèves interrogés aimeraient un animal de compagnie pour Noël   : chien, chat, lapin…

En troisième position, la console de jeux est encore très demandée ! 10 % des élèves demandent une console de jeux ; les filles et les garçons sont accros  aux écrans. La Nintendo Swich light sera visiblement très demandée, ainsi que la PS 4.

L’ordinateur et la tablette ont la cote sous le sapin, comme on peut l’imaginer. Mais les écrans n’occupent pas tout notre temps, il y encore des lecteurs et les livres sont toujours beaucoup demandés à Noël (ça fera plaisir aux parents !).

Figurines d’Harry  Potter,  de manga et figurines de Fornite… Ces figurines sont demandées par les collectionneurs.

Plein d’autres cadeaux sont attendus au collège : Air pods (Ce sont des écouteurs sans fil), de l’argent, un vélo ou encore une moto… Tous les rêves sont permis !

Se réaliseront-ils ? La réponse dans 5 semaines !

Enquête menée par Amel, Loane et Alyssa

Le harcèlement scolaire, un mal qui se propage

Jeudi 07 novembre, c’était la journée mondiale de lutte contre le harcèlement scolaire. Cette conduite n’est pas à prendre à la légère car elle peut entraîner une déscolarisation ou pire, un suicide.

Le harcèlement scolaire, une affaire à ne pas prendre à la légère ! Source de l’image : lacroix.fr.

Le harcèlement scolaire est une conduite volontairement agressive qui se reproduit régulièrement, voire très régulièrement. Cela peut être des violences physiques, verbales ou encore, psychologiques. Dans ce cas, la victime ne peut pas sortir seule de ce cercle, elle a besoin d’aide.

Or, les victimes ont beaucoup de mal à parler de leur situation et il est dur pour les professionnels de détecter le harcèlement.

Le harcèlement scolaire a toujours existé, mais avec le développement des réseaux sociaux et des échanges sur Internet, il a a pris une ampleur nouvelle ces dernières années. Les jeunes harcelés sont à la fois victimes dans leur établissement mais aussi dans leur vie virtuelle, et les propos insultants et humiliants, publiés souvent de manière anonyme, peuvent avoir des conséquences terribles sur les victimes de harcèlement.

Quelles solutions ?

A l’occasion de cette journée mondiale de lutte contre le harcèlement scolaire, le ministère s’est engagé dans une politique forte, qui permettra de mieux prévenir cette violence entre élèves et à l’École, d’être un lieu de confiance, de respect d’autrui et de bien-être.

Il prévoit un plan d’actions en 10 mesures, dont certaines mises en œuvre pour favoriser un climat scolaire serein et pour permettre aux élèves de développer le meilleur d’eux-mêmes.

Sur le site ÉducationGouv, vous pouvez trouver le discours de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse, sur ce sujet, qui selon lui, est en baisse.

Par ailleurs, si vous êtes victime de harcèlement scolaire, vous pouvez appeler le 30 20, le numéro vert dédié à ces victimes.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur le harcèlement scolaire, vous pouvez aller consulter mon précédent article en cliquant sur ce lien.

Sources des informations : Non au Harcèlement, ÉducationGouv et mon précédent article sur ce thème.

Article réalisé par Elise.

Pourquoi les Anglais fêtent-ils le 05 novembre ?

Savez-vous que le 05 novembre est un jour spécial en Angleterre ? Je vous explique pourquoi dans cet article.

Source de l’image : National Géographic Society

 

Le 05 novembre,  c’est la nuit de Guy Fawkes. En anglais, nous parlons de Guy Fawkes Night ou Bonfire night (la nuit des feux de joie). Chaque année, on commémore la Conspiration des poudres. C’est un événement qui date du début du 17e siècle et que tous les Anglais célèbrent.

Ce jour-là, les enfants font des pantins ressemblant à Guy Fawkes et le brûlent dans un feu de joie. Il y a aussi des feux d’artifice et encore des chandelles. Il n’y a pas un seul village qui ne fête ce grand jour de l’histoire britannique.

 

 

Que s’est-il passé ?!

Guy Fawkes. Source de l’image : chronicle livre

A cette époque, il y avait beaucoup de conflits religieux. Les catholiques Anglais étaient persécutés par le pouvoir protestant. Plusieurs complots ont été organisés contre le roi.

En effet, le roi Jacques 1er était anti-catholique. Pour cette raison Guy Fawkes et d’autre conspirateurs ont voulu le tuer.  Un des conspirateurs a eu des regrets alors, il a fait une lettre anonyme expliquant tout. Le roi a découvert que des personnes allaient faire exploser des barils de poudre dans des souterrains qui se trouvaient sous le parlement.

Il a envoyé des gardes, qui ont découvert Guy Fawkes s’apprêtant à mettre feu aux barils. Ils l’ont alors torturé et il a fini par révéler le nom de ses complices.  Ils ont tous été exécutés. Suite à ce complot, le roi a décidé qu’on se souviendrait de ce jour comme un jour heureux et non comme un jour triste. Depuis, tous les 5 novembre, on fête l’échec de cet attentat.

Sources : le cours d’anglais de Mme Roubertie et https://www.anglaiscours.fr/guy-fawkes-night.html

Ecrit par Pauline

Foire du livre : cette 38e édition est un vrai succès !

La Foire du Livre de Brive a eu lieu ce week-end, du 08 au 10 novembre 2019, sous la Halle Brassens et au théâtre municipal de Brive. De nombreux auteurs étaient présents dont certains que vous devez sûrement connaître !

L’affiche de cette 38e édition de la Foire du Livre de Brive. Source de l’image : foiredulivredebrive.net.

Comme chaque année, depuis 38 ans maintenant, la Foire du Livre a attiré de nombreux auteurs mais aussi de visiteurs ! Documentaires, BD, albums pour les tout-petits, ou encore, romans jeunesse ou pour adultes, il y en avait pour tous les goûts !

Cette année, l’événement, organisé par la Ville de Brive, était présidé par Eric Fottorino, journaliste et romancier français.

Durant ces trois jours, de nombreuses conférences ont eu lieu avec des auteurs connus.

Comme chaque année, la plupart des auteurs nationaux ont été acheminés à Brive par le Train du Livre, qui part de la Gare de Lyon à Paris et qui arrive en gare de Brive, après 4h30 de trajet. Vous pensez bien que si tout va bien, cela ne va pas… il faut toujours un petit problème ! L’année dernière, pour la 37e édition, les auteurs étaient arrivés avec plus de deux heures de retard, après une erreur d’aiguillage !

Et cette année, la SNCF a prévenu les organisateurs qu’il n’y aurait plus 10 wagons mais 8 ! De ce fait, les auteurs étaient serrés dans le train et d’autres sont restés à quai en attendant un deuxième train à 10h30 ! C’est « une catastrophe » selon le Maire de Brive, Frédéric Soulier. (Il y a pire).

Plus de 300 auteurs présents pour cette célèbre Foire du Livre !

En effet, les auteurs étaient très nombreux pour cette 38e édition, comme les autres d’ailleurs !

De Guillaume Musso, Marc Levy ou Michel Bussy , trois romanciers français à grand succès, à des auteurs plus exigeants (Olivier Adam, Amin Maalouf, Laurent Binet…) en passant par des personnalités politiques comme Christiane Taubira et François Hollande, respectivement ancienne ministre de la Justice et ancien Président de la République, ou encore des stars de la télé (Patrick Sébastien) : il y en avait pour tous les goûts !

Sources des informations : Foire du Livre de Brive, La Montagne et France3 Nouvelle-Aquitaine.

Article réalisé par Élise.

30e anniversaire de la chute du mur de Berlin

Il y a 30 ans, le 09 novembre 1989, un événement bouleverse l’Allemagne : la chute du mur de Berlin. Après de nombreuses années de séparation, les Berlinois peuvent enfin se retrouver ! Revenons sur cet événement qui a marqué l’Histoire…

La chute du mur de Berlin. Source de l’image : lexpress.fr.

Le mur de Berlin était un mur qui a été construit pour diviser la vile de Berlin, la capitale de l’Allemagne. En effet, après la Seconde Guerre mondiale, qui a duré de 1939 à 1945, l’Allemagne était considérée comme « la responsable de la Guerre » et les principaux pays vainqueurs ont occupé le territoire allemand. Ce sont les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne, pays démocratiques, qui occupaient la partie ouest de l’Allemagne et l’Union Soviétique, le régime communiste dirigé par Joseph Staline, qui contrôlait la partie Est du pays.

Les relations entre ces pays étaient tendues, notamment car ils n’avaient pas les mêmes idées politiques. L’Allemagne est alors divisée en deux pays en 1949. La partie ouest est nommée la République Fédérale d’Allemagne, ou la RFA, et l’autre, la partie est, est la République Démocratique Allemande, la RDA.

Berlin, la capitale, est alors « coupée », « séparée » en deux zones : Berlin-Est, dirigée par la RDA, et Berlin-Ouest, contrôlée par la RFA. Pour empêcher les habitants de Berlin-Est de fuir vers les démocraties, l’Union Soviétique a construit ce mur au milieu de la ville de Berlin.

Pendant 28 ans, le mur de Berlin a symbolisé la division de l’Allemagne mais aussi celle du monde. Jusqu’au 09 novembre 1989, jour où des milliers de manifestants ont détruit le mur. Puis, un an plus tard, les deux États, la RDA et la RFA, se réunissent afin de former l’Allemagne actuelle.

30 ans, ça se fête !

Angela Merkel, la chancelière allemande, a rendu hommage aux victimes du mur de Berlin, en déposant une bougie. Source de l’image : actu.fr.

Ce week-end, les Allemands, et surtout les Berlinois, ont commémoré les 30 ans de la chute du mur de Berlin. Angela Merkel, la chancelière allemande, a déposé une bougie en hommage aux Allemands morts pour avoir tenté de franchir le mur, cette frontière.

Alors qu’elle fait un discours dans la Chapelle de réconciliation, Angela Merkel alerte l’Europe contre « les tentations grandissantes de repli sur soi », c’est-à-dire contre le fait de revenir en arrière, de régresser.

Sources des informations : 1jour1actu, FranceTvEducation et FranceTvInfo.

Article réalisé par Élise.

Pourquoi on ne travaille pas le 11 novembre ?

Hier, lundi 11 novembre, nous ne sommes pas allés au collège. Savez-vous pourquoi ? Nous commémorons l’Armistice de la Grande Guerre. Explications.

Cérémonie du 11 novembre à Objat. Source image : La Montagne

Un jour de commémoration

Chaque 11 novembre est férié pour permettre à tous les Français de se souvenir de la Première Guerre mondiale et de toutes les victimes de cette guerre, qui furent très nombreuses.

La Première Guerre mondiale a duré quatre ans, de 1914 à 1918, elle a été longue et c’est pour ça qu’on l’a appelée la Grande Guerre. Elle a opposé deux camps, d’un côté la Triple Entente (Français, Anglais, Russes) et de l’autre la Triple alliance (empire allemand, empire Austro-Hongrois, Italie).

C’est la première guerre a avoir réuni plus de 10 millions de soldats de plusieurs pays.

C’est aussi la première guerre moderne : finie la cavalerie (soldats à cheval) et les batailles rangées, place à l’artillerie, aux tirs d’obus, aux gaz qui tuent par milliers et défigurent ceux qui s’en sortent.

L a Grande Guerre a été pendant les quatre premiers mois une guerre de mouvement  :  les Allemands envahissent la France en août 1914 après s’être emparés de la Belgique, en juillet 1914 .  Mais très vite, les armées s’enlisent : c’est la guerre de position de novembre 1914 à février 1918 : on creuse des tranchées et on essaie de prendre des territoires à l’ennemi. Ce sont les grandes batailles de la Marne, de Verdun, très meurtrières. Puis la guerre guerre redevient une guerre de mouvement en mars 1918.

Cette guerre s’est terminée le 11 novembre 1918. Toute l’Europe est affaiblie. Pour se souvenir, des milliers de monuments aux morts sont construits dans chaque village. Hier à 11h 40 la cérémonie du 11 novembre a eu lieu devant le monument aux morts d’Objat, en présence du maire, des élus, des pompiers, des Anciens Combattants, des écoles et de la population.

 

Sources d’information : Géo Ado hors série et La Première Guerre mondiale Nathan, coll Questions ? Réponses !

Article écrit par Doriane

Attentats à Paris : quatre ans déjà…

Il y a 4 ans, le 13 novembre 2015, plusieurs attentats ont touché la France. Revenons sur ces événements qui ont frappé la France entière.

Attentat du Bataclan. Source de l’image : bfmtv.com.

Le vendredi 13 novembre 2015, alors qu’il est 21h20, des supporters du match France-Allemagne au Stade de France, en banlieue parisienne, entendent des explosions : c’était un kamikaze qui venait de déclencher sa ceinture explosive. Bilan : un passant ainsi que le kamikaze meurt. Puis, à 21h30, un deuxième kamikaze se fait exploser au même endroit. Aucune victime à part le kamikaze.

En même temps, dans Paris, des assaillants armés de fusils d’assaut tuent 15 personnes et en blessent 8 grièvement.

A 21h32 et à 21h35, les mêmes assaillants tuent, dans la rue, 24 personnes au total. 8 sont blessées.

A 21h40, un kamikaze actionne sa ceinture explosive dans une rue de Paris. Le bilan fait état d’une personne grièvement blessée et d’autres plus légèrement.

Au même moment, à 21h40, trois individus entrent dans la salle de concert du Bataclan, où ils tirent en rafale dans la foule et prennent en otage les personnes situées dans la fosse. La BRI (Brigade de Recherche et d’Information) ainsi que le RAID (Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion) donnent l’assaut à 00h20, au cours duquel les trois terroristes actionnent leur ceinture explosive. Bilan : 89 morts et de nombreux blessés.

A 21h53, une troisième explosion a lieu. Aucune victime n’est à déplorer mis à part le kamikaze.

Au total, 138 personnes ont perdu la vie et 413 personnes ont été blessées.

Ce sont des terroristes islamistes qui ont provoqué ces attentats. Tous sont morts, mis à part Salah Abdeslam, qui a été condamné à 20 ans de prison en 2018. En commettant ces derniers, ils ont visé la France entière et ont fait une déclaration de haine à notre pays.

Qui commet les attentats ?

Source de l’image : rtl.fr.

La France est devenue une cible pour Daesh, autrement dit l’État Islamique. Depuis plusieurs années maintenant, la France lutte contre Daesh avec les États-Unis en bombardant les territoires occupés par les Islamistes, en Syrie et en Irak, avec des avions militaires.

Pourquoi la France est-elle la cible de Daesh ?

Déjà parce que nous sommes un pays laïc ; c’est-à-dire que nous ne sommes pas obligés de croire en un ou plusieurs dieux et il y a une séparation entre l’Etat et la religion en France. Mais pour les Islamistes, on ne peut croire qu’en Allah et les règles religieuses doivent diriger la société.

Deuxièmement, nous sommes un pays de droits : en effet, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen a été rédigée en France en 1789. Depuis, nous sommes considérés comme la patrie des droits de l’Homme. Hors, pour les terroristes islamistes, il n’y a ni droit, ni liberté. C’est Dieu qui doit décider et commander.

Troisièmement, nous sommes un pays à majorité chrétienne qui abrite une des plus grands communautés musulmanes en Europe. En commettant des attentats, les Islamistes veulent créer de la méfiance envers les Musulmans vivant en France et ainsi faire monter les tensions.

Et enfin, nous sommes l’un des pays d’Europe qui compte le plus de jeunes partis dans ces pays pour combattre avec Daesh. Parfois, ils peuvent rentrer en France afin de préparer des attentats. Ce qui rend la probabilité d’attentats plus grande en France.

 

Sources des informations : 1jour1actu, Libération, BFMTv et LaDépêche.

Article réalisé par Élise.

Interview de notre principale adjointe, Mme Hilaire

Cette année, une nouvelle adjointe au principal est arrivée au collège, elle s’appelle Mme Hilaire.

Mme Hilaire. ©Eugène.com

Le principal-adjoint est la personne qui aide le principal à diriger le collège. Son travail est d’organiser la vie quotidienne du collège, s’occuper des emplois du temps des élèves et des professeurs, de suivre certains niveaux et de présider plusieurs réunions comme par exemple le conseil de classe.

Depuis la rentrée, c’est une nouvelle personne qui occupe ce poste à Objat. Je suis allé dans son bureau et lui ai posé quelques questions.

Eugène.com :  Bonjour madame, pouvez-vous vous présenter ? 

Je m’appelle Christelle Hilaire, je suis principale-adjointe au collège  Eugène Freyssinet.

Eugène.com: Dans quel établissement étiez-vous avant ?

J ‘étais dans au lycée général et Technologique  Jean   Giraudoux  à Bellac, en Haute-Vienne.

Eugène.com : Pourquoi êtes-vous devenue principale-adjointe ?

J’avais  envie de découvrir un autre métier que celui que j’exerçais puisque j’étais enseignante jusqu’à présent ; exactement enseignante en Sciences Economiques et Sociales et que je souhaitais découvrir d’autres fonctions à l’Education Nationale.

Eugène.com  : D’accord. Et comment devient-on adjointe  du principal ? 

Alors pour cela il faut d’abord être enseignant puis ensuite on passe un concours interne  : le concours de personnel de direction.

Eugène.com : Chaque année, le principal et son adjoint se répartissent les niveaux. De quelles classes  vous occupez-vous cette année au conseil de classe ? 

J’ai la charge des niveaux 6ème et 4ème.

Eugène.com : Merci madame !

Interview de Maxence

Harry Potter, toujours en tête des lectures ados

Harry Potter, un roman écrit il y 20 ans, marche toujours chez les enfants et les ados. On est allé interroger nos camarades pour savoir ce qu’ils en pensaient.

Harry Potter, toujours un livre qui marche ! ©Eugène.com

Eugène.com : Qu’est-ce que tu aimes le plus dans Harry Potter ?

Emmie nous explique qu’elle aime ce roman parce que « les personnages sont étranges, les histoires qui se passent à Poudlard sont intéressantes et mystérieuses, les tours de magie sont incroyables. » Elle ajoute : « J’aime les trois personnages principaux parce qu’ils ont tous des qualités différentes ».

Doriane nous livre ses raisons : « Moi, ce que j’aime le plus, c’est quand Hagrid a cassé la porte et a dit :  » Tu es un sorcier Harry ».

Imanol, lui,  explique  : « Je trouve qu’il y a beaucoup de magie, c’est très facile à lire et l’histoire est vraiment prenante. »

Pauline, quant à elle, souligne que « l’auteur, qui est très cultivée, nous permet d’apprendre plein de choses, elle invente des mots incroyables : « moldu, bierobeurre, quidditch, horcruxe… »

Tous les élèves interrogés pensent que ce livre est GENIAL !

Article écrit par Amel et Loane.

Pourquoi la réforme des retraites ?

En ce moment  on parle beaucoup de la réforme des retraites. Je fais le point pour vous sur ce sujet compliqué.

On part à la retraite de plus en plus vieux. Et ça concernera peut-être de plus en plus de monde. Source de l’image : blog.seniorenforme.com

La retraite, qu’est-ce que c’est exactement ?

Après de nombreuses années de travail dans une entreprise, que ce soit une entreprise privée ou publique, qu’on soit employé ou patron,  on touche une somme d’argent chaque mois sans travailler. Cette somme est plus ou moins importante en fonction du métier que l’on a fait par le passé. Elle peut varier de quelques centaines d’euros pour les plus petites retraites à plusieurs milliers. Pendant longtemps, on pouvait partir à la retraite à 60 ans, ou même avant dans certains métiers. Mais ça a changé depuis quelques années, et ça risque de changer encore.

Pourquoi alors la réforme des retraites ?

L’Etat voudrait prolonger la durée d’années de travail des citoyens français pour pouvoir payer tous les retraités français. Car ce sont les gens qui travaillent qui financent les retraites de ceux qui ne travaillent plus. Et depuis quelques années, il y a de moins en moins d’actifs pour un nombre de plus en plus important de retraités. Et les retraités vivent plus longtemps, donc ils coûtent plus cher !

Mais les actifs se révoltent car il ne veulent pas qu’on leur prolonge leurs années de travail et avoir la retraite plus tard que prévu. Car c’est dur de travailler quand on est un peu âgé et fatigué.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il y a 42 régimes différents de retraites, en fonction des métiers : certains ont des « privilèges » que d’autres n’ont pas. La réforme veut simplifier ces différents régimes pour traiter les gens de la même façon. Reste à savoir si c’est juste ou pas de traiter les gens de la même façon sans tenir compte de la pénibilité de certains métiers. Ce qui est sûr, c’est que des gens manifestent car ils veulent garder leurs régimes particuliers.

Source d’information : 1 jour 1 actu

Ecrit par Clémentine

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Eugène Freyssinet 19 130 Objat
Nom du directeur de la publication
Christian Pouzet
Nom du responsable de la rédaction
Delphine Marrou
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix