Beelzebub


Tatsumi Oga, dit « le Fou Furieux », est la terreur d’un des lycées les plus craignos du Japon ! Un jour, alors qu’il donnait une leçon de politesse à une bande de racailles imprudentes, il repêche un géant moustachu dénommé Alaindelon, qui aussitôt se fend en deux pour laisser entrevoir un nouveau-né. Ce bébé, qui se prend immédiatement d’affection pour le jeune voyou, n’est autre que… le fils du Diable ! Tatsumi va alors vite comprendre qu’il a été choisi pour l’éduquer et en faire le destructeur de l’humanité…

25 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • anthéalussac sur 30 novembre 2011 à 18 h 51 min

    J’aime assez ce manga, avec son histoire tirée par les cheveux il donne un scénario improbable et très humoristique. Ce manga est aussi bien humoristique grâce à son écriture et la façon de parler d’Hilda des enfers avec par exemple la mousson transformée en saison des urines, également grâce à ces personnages un bébé ce qui est normalement inoffensif alors que c’est le diable une servante démoniaque remplaçant sa mère dans la personne d’Hildagarde qui doit avec l’aide de son « père » l’aider à détruire l’humanité. Or Oga est humain ! Cherchez l’erreur. Avec pour cadre un lycée ressemblant à s’y m’éprendre à un aimant pour voyou avec 4 bosses TKKH. Mais le plus étonnant dans cette troupe où le plus fort gagne, au sein du lycée d’Ishiyama l' »ami » de Oga a l’air normal. Question : comment s’est-il retrouvé dans le lycée la loi de la jungle ? Que par l’état des personnages, leur représentation graphique est en accord avec leur personnalité et leur façon d’agir. En tous cas j’aime beaucoup la représentation de leur cygne des enfers : Akubaba et la beelzemarque. Cependant je regrette la fin. J’aurais préféré que la fin soit reportée comment Oga peut-il sauver ses amis sans se battre ? Ou comment tout va se dérouler au lycée. Ou même un indice sur la question que je me pose (un peu étrange je vous l’accord) Oga et Hilda sont les parents si l’on veut mais vont-ils finir en couple? Une atmosphère d’intrigue mais qui n’empêche en rien de rire tout le long du livre.

    • donzelotlola sur 30 décembre 2011 à 1 h 34 min

    Si vous n’avez pas envie de rire, ne lisez pas Beelzebub !
    J’ai entendu parler de ce manga il y a quelque mois déjà mais je n’avais jamais eu l’occasion de le lire. Et maintenant que c’est fait, il me tarde de lire la suite!
    Franchement, c’est un manga original et très drôle. J’ai eu un coup de coeur sur le côté délinquant, vantard et idiot (et pas qu’un peu!) de Oga! Ma scène préférée restera surement le moment où Oga arrive dans la salle de classe de Kanzaki, un lycéen qui serait apparemment capable de maîtriser le lycée Ishiyama tout entier, en annonçant « Bonjours, je cherche le petit Kanzaki! » avec un sourire des plus idiots…
    J’ai beaucoup apprécié Furuichi qui se retrouve toujours impliqué bien qu’il n’est rien demandé et qui est toujours là pour nous ramener à la réalité quand ça devient « tiré par les cheveux ». Hilda (ou Hildegarde) est aussi très attachante avec son style « loligoth » et sa façon de parler (bien qu’elle ne soit pas aussi drôle que celle de Rukia dans Bleach).
    J’ai bien aimé le concept de la Beelzemarque, qui est une idée intéressante et je me demande comment elle va tourner : Oga finira-t-il en démon?
    De plus, Baby Beel apporte une touche mignonne au manga, ce qui est rare dans un shônen.
    Sans parler de l’histoire, le style de dessin est original et peu commun. J’adore!

    Bref, un manga plein d’humour, d’action et avec une fin en suspense que je conseille vivement à tout les amateur de shônen !

    • giraudouxlaureline sur 12 janvier 2012 à 7 h 22 min

    Habituellement, je n’accroche pas quand il s’agit de shônen… Mais là ! C’est un manga vraiment excellent, hilarant, et tout, et tout… J’ai vraiment envie de savoir la suite moi aussi !

    Le fait qu’un adolescent (il n’est pas vraiment adulte, n’est ce pas ?) se retrouve « papa » d’un petit est vraiment marrant. Surtout que ce « petit » est quand même le diable… J’aime beaucoup le personnage de Furuichi qui se retrouve dans les ennuis sans qu’il n’ait rien demandé ! Surtout avec son appartement (ou sa maison) partiellement détruite si je me souviens bien…
    La réaction d’Oga vis-à-vis de la « Beelzemarque » était à prévoir, il est sur que se retrouver père du diable est déjà un choc, mais en plus apprendre qu’on va devenir un démon est un autre choc.
    La période où le petit a « une fuite » est excellente aussi…

    Enfin, bref, un manga purement excellent ! Que je conseille aussi !

    • donzelotmanon sur 12 janvier 2012 à 17 h 17 min

    tu as raison il faut aimer rire pour lire beelzebub!
    au début sur la couverture j’ai cru qu’il s’agissait de Zoro dans One Piece mais en lisant Beelzebub j’ai vite compris que ce n’était pas lui. Baby Beel a beaucoup de charme, je crois que c’est celui que je préfère. J’aime le fait qu’il se mette à pleurer lorsqu’il est éloigné de Oga ou quand Oga essaie de lui mettre des couches et que ça ne marche pas !!!!!! c’est vraiment un manga génial!!

    • arsonvalnicolas sur 16 janvier 2012 à 19 h 56 min

    Ce manga est une pure merveille. Une intrigue qui débute avec une histoire plus qu’improbable et irréelle racontée par Tatsumi Oga à son ami Furiuchi. Il est également plutôt drôle de voir un personnage comme Oga (impitoyable, craint de tous…) devant être obligé de s’occuper d’un nourrisson. Mais cet enfant n’étant pas un simple mortel, car il s’agit du fils du Diable Beelzebub, il s’accommode parfaitement avec Oga. Le contexte de fin du monde qui doit se produire par le biais de Belzebub peut paraître improbable en raison de son âge et de sa taille, mais sachant ce que peuvent produire de simples pleurs, il y a de quoi s’inquiéter. D’autre part, la qualité graphique est vraiment présente et offre un réel plaisir à la lecture.
    Ce manga aborde donc le contexte des forces diaboliques d’une manière à la quelle on ne s’attend pas, c’est ce qui en fait un manga d’exception.
    Je conseille donc vivement à ceux qui aiment se tordre de rire devant un bon manga de vite débuter la lecture de celui-ci.

      • anthéalussac sur 1 février 2012 à 12 h 40 min

      Ce qui, je trouve, est le plus improbable, ce n’est pas l’âge de Belzebub, on ne lui demande pas tout de suite de détruire le monde mais de le faire dans un avenir relativement proche. Il peut donc se passer une quinzaine d’années avant que ça n’arrive. Le truc bizarre c’est qu’on l’a confié à un humain ! Même s’il est violent et aime se battre, qui peut de manière censée en son âme et conscience (sans problèmes psychiatriques) cautionner et même aider à la destruction de son espèce, dire « OK! c’est super votre idée on s’y met quand ? » Tu ne crois pas que la réaction ce serait d’empêcher cela et puis Belzebub va s’attacher à son entourage humain ou au moins à Oga donc comment pourrait-il exterminer l’espèce humaine ? Bref l’âge et la taille de ce bébé diabolique ne me paraît pas le plus improbable.

    • arsonvalmanon sur 23 janvier 2012 à 16 h 40 min

    Beelzebub, ou la révélation shonen.

    Il ne fait aucun doute que ce manga se hissera au niveau des plus grands, et cela rapidement. Après tout, comment ne pas être attiré ou intrigué par l’histoire d’un adolescent déléquant notoire élevant le fils du diable (bien malgré lui) ?

    Une intrigue originale où apparaissent tout de même des éléments connus des shonens : des délinquants, un lycée, des supers pouvoirs et des supers ennemis… Pourtant, ces mêmes éléments n’enlèvent rien à la fraicheur de Beelzebub, l’idée d’un « déjà-vu » ne nous traversant même pas l’esprit. L’auteur mélange en effet les thèmes récurrents des mangas de combats avec ceux, nouveaux, propres à son histoire de lycéen devenu nourrice personnelle d’un bébé-démon. L’humour reste classique mais fait sourire à tous les coups, et les combats nous laissent haletants.

    Les graphismes typiquement shonen, sans être originaux ou particulièrement marquant, illustrent à merveille l’histoire de Ryūhei Tamura, à la fois humoristique et sombre. En effet, l’auteur adapte parfaitement les traits de ses personnages à la situation; ainsi, l’ambiance bon enfant peut disparaitre et apparaitre au fil des pages, laissant place à celle plus sombre et démoniaque (le mot est dit) propre aux deux personnages principaux.

    Nous ne pouvons qu’attendre avec impatience la suite des aventures de Beelzebub et d’Oga !

    • guingouinmaxime sur 24 janvier 2012 à 10 h 10 min

    Ce manga est sans intérêt, je n’ai pas aimé l’histoire même s’il y a de bons graphismes .
    mais il est quand même drôle à certains passages.
    Je trouve l’histoire incompréhensible la 1° fois qu’on le lit au début. Franchement je n’ai pas envie de lire le tome 2° !!!!!!!

    • arsonvalmelanie sur 29 janvier 2012 à 15 h 00 min

    Beelzebub ou comment détruire l’humanité en devenant le précepteur du fils du Diable.

    Voici ce qui résume le manga de Ryuhei Tamura. La personnalité de Tatsumi Oga, personnage principal, est mise en avant dès les premières pages : « Un jeune homme beau, séduisant, respecté de tous. Respecté de tous, sans exception… Un jeune homme au grand coeur. » Ici, il s’agit de l’humour d’Oga lorsqu’il raconte son histoire à son meilleur ami, Takayuki Furuichi. En réalité Oga est un lycéen « Fou Furieux », n’hésitant pas à sortir les griffes en arborant toujours le même sourire carnassier. Et c’est ce qui m’a tout de suite plu ! Et savoir qu’un jeune homme aussi sauvage, brutal et craint de tous va s’occuper d’un nourrisson est à la fois comique et intéressant. L’univers maléfique des démons et du Diable est bien orchestré et dès le premier tome nous comprenons le but de l’arrivée de ce fils du Diable encore bien jeune. J’aime énormément le côté de ces personnages solitaires et méchants attendris par un bébé.
    Le scénario est bien fait et on en apprend davantage sur le déroulement de l’histoire, sur les personnages et leur futur pas si lointain que cela. L’humour n’est pas absent et les gestes ou les paroles des protagonistes nous font toujours sourire, voire rire, quelle que soit la situation. Il faut dire aussi que ce manga n’est pas toujours sérieux (cf. l’aide précieuse de couches pour le fils du Diable).
    Ensuite le graphisme est bien réalisé. Les mimiques et les expressions sont bien représentées et malgré le fait que les traits ne soient pas très épurés, ils sont jolis à regarder. J’aime beaucoup le sourire d’Oga et le petit minois du fils du Diable ! Les lieux sont tout aussi bien reproduis et si vous aimez l’univers démoniaque – représenté par l’autre monde et par les personnages eux-même – vous allez être conquis !
    Je conseille ce manga à tout ceux aimant la bagarre entre clans, le surnaturel et tout ce qui touche à l’inhumain !

    • Arsonvalmorgane sur 31 janvier 2012 à 19 h 06 min

    J’adore ce manga. C’est tout simplement une joie de le lire. J’aime beaucoup les expressions que le dessinateur a données à Tatsumi Oga, le fait qu’un garçon comme lui se retrouve avec la garde d’un bébé, le fils du diable. Par contre, ça ne me choque pas que l’enfant l’ait choisi lui plutôt qu’un autre. J’aime bien les dessins et les couleurs. Je le trouve très drôle.
    Il est vrai que le sujet est un peu général, néanmoins je trouve que la destruction de la race humaine est un bon sujet qui mérite d’être exploité. L’auteur, ainsi que le dessinateur, montrent par cette BD, (en un tome quand même), les forces démoniaques qui nous entourent.
    Je dois néanmoins prévenir tous ceux qui préfèrent les mangas « à l’eau de rose », moi j’ai trouvé ce manga très intéressant et le conseille à tous ceux qui veulent rire.

    • angeliquelussac sur 19 février 2012 à 17 h 52 min

    Beelzebub est un shonen fantastique, qui se déroule à notre époque au Japon.
    C’est l’histoire d’un jeune homme prénomé Tatsumi, qui va devenir le père du fils du Diable, malgré lui. Alors qu’il était en train de donner une correction à une bande de racailles, il repêche un homme du nom d’Alindolon, qui va s’ouvrir en deux pour lui donner le bébé. Le mini diable se prend directement d’affection pour l’adolescent. Cependant, Tatsumi refuse de devenir son père et cherche tous les moyens possibles pour le refiler à l’un des 4 boss de son lycée, le plus craignos du Japon. Tout aurait été plus simple si son goût pour la violence et la bagarre ne le raprochait pas de la véritable apparence du diable.

    Ce livre m’a laissé indifférente. Je n’ai pas vraiment accroché. Les dialogues sont amusants mais les dessins parfois trop exagérés.
    J’aime bien les personnages principaux. Ils sont tous attachants. Tatsumi est un vrai dur, mais il est sensible et n’hésite pas à mettre sa vie en péril pour sauver son fils adoptif. Son meilleur ami le soutien également. Furuichi est très intelligent, je me demande pourquoi il a atterri dans ce lycée… Il est un peu froussard mais très sympathique. Le jeune diable est d’ailleurs adorable. C’est quelque chose quand il pique une crise mais il est vraiment chou. Heureusement que sa servante démoniaque, Hildegarde ou Hilda pour les intimes, est là pour aussi veiller sur lui. C’est une personne sombre mais très attachante.
    L’histoire est intéressante mais quelque peu tirée par les cheveux.

    Ce manga est un peu violent alors je le déconseillerais aux jeunes enfants, Tatsumi n’est pas un exemple à suivre. Toutefois, pour ceux qui aime l’humour et les histoires de diable, ce manga est fait pour vous. Bonne lecture !

    • MarionAFrance sur 21 février 2012 à 12 h 17 min

    Moi qui d’habitude n’accroche pas du tout aux Shonen, j’avoue qu’en lisant « Beelzebub », mon point de vue a totalement changé.
    Le point fort de ce manga ? L’humour évidemment ! Comment ne pas rire devant des situations aussi farfelues et improbable ? On se demande.
    Pour l’histoire, je pense que mettre en scène un bébé démoniaque est une très bonne idée car habituellement, ils ne font pas grand chose dans les histoires. Évidemment le grand sadique qu’est Oga est tout simplement hilarant ! Avec son ami qui, on ne sait comment, s’est retrouvé dans le lycée le moins recommandé du Japon (je dirais même du monde !), ils créent des situations tellement drôles, ce qui empire avec l’arrivée d’Hildegarde , une « mère d’enfer » .
    Je ne dirais pas que les graphismes sont géniaux mais ils sont quand même très bien faits.
    Voilà, pour moi, ce manga est très drôle et je le conseille à tous ceux qui aiment les histoires fantastiques et tirées par les cheveux !

    • angelinaanatole sur 21 février 2012 à 12 h 20 min

    J’ai tout simplement adoré ce manga !! Déjà rien que l’histoire est originale ! La racaille de la ville qui se retrouve être l’éducateur du fils du diable ça c’est pas banal ! Il y a des moments vraiment très drôles et les graphismes sont bien réussis. L’intrigue n’est pas dévoilée tout d’un coup et l’histoire évolue à un rythme agréable. Le personnage principal se retrouve par moment dans des situations grotesques et ses réactions sont à mourir de rire !

    Je conseille ce manga à ceux qui aiment les shonen (filles comme garçons) et qui ont besoin d’un moment de rigolade !

    • loewylyflorimond sur 22 février 2012 à 9 h 27 min

    L’histoire est bien, un peu compliquée car il y a un bébé qui est le fils d’un démon qui est sur du gazon. Ce bébé, on ne sait pas d’où il vient, mais on sait que c’est le fils du diable. Les dessins sont faits un peu vites, mal faits, il n’y a pas beaucoup d’objets arrondis. Il y a un problème de compréhension à la fin du tome, car il y a un sceau gravé sur la main du personnage principal, mais on sait pas comment il a été gravé sur sa main. J’aime bien le personnage principal qui aime se battre au début du tome, mais qui évolue au cours de l’histoire grâce à son sceau qu’il a eu sur sa main : il devient plus raisonnable. Beaucoup de lecteurs peuvent aimer ce livre.

      • anthéalussac sur 26 février 2012 à 16 h 59 min

      La beelzemarque apparaît d’elle-même et symbolise l’affection du fils du diable pour Oga et peut-être aussi le degré de « transformation » en démon d’Oga. Par contre j’ai pas compris ton histoire de gazon ? ça fait longtemps que j’ai lu ce manga mais je croyais que le bébé venait de l’homme qui s’est ouvert en deux sur la berge où Oga venait de se battre.

    • jmonnetmanon sur 10 mars 2012 à 12 h 05 min

    l’histoire est bien mais un peu ennuyeuse au début, ce n’est pas celui que je préfère en tout cas !!

    • PagnolFanny sur 13 mars 2012 à 9 h 20 min

    « BEELZEBUB » est un manga avec un humour assez efficace, bien que je trouve les dessins un peu vite réalisés. Le surnom « Baby Beel » est vraiment mignon avec le comportement du jeune garçon !!
    Nous comprenons très rapidement où l’auteur veut en venir et le manga se lit facilement.
    Nous nous laissons agréablement surprendre, avec des moments totalement improbables (comme l’inondation à coups de pipi fertilisant ! x)) et on rigole beaucoup, on se demande comment ils vont bien pouvoir exterminer le monde (surtout s’ils vont le faire !!) et …
    Ce n’est pas mon préféré mais vivement la suite !

    • giraudouxmorgan sur 15 mars 2012 à 10 h 38 min

    L’histoire est vraiment génial; être le « père » du diable c’est vraiment top, moi j’adorerais l’être.
    Le dessin est sympa mais je trouve que le petit diable est horriblement mal fait contrairement à Hilda qui est superbe.

    • giraudouxclara sur 15 mars 2012 à 12 h 21 min

    L’histoire est très originale. J’ai beaucoup aimé la présentation de l’histoire.
    Les personnages deviennent attachants au fil de l’histoire malgré leurs caractères assez originaux, comme leurs prénoms d’ailleurs (clin d’œil à « Alindolon »).
    Les dessins sont bien faits. Le suspense à la fin du manga me laisse sur ma faim.

    • vaillantfrancois sur 26 mars 2012 à 6 h 51 min

    j’ai trouvé ce manga assez bien parce qu’il est drôle. Le héros s’appelle Tatsumi Oga dit « Le fou furieux ».
    L’histoire commence quand le héros donne une leçon de politesse à sa bande de lycée ; quand il aperçoit un géant moustachu dans l’eau il le sort et fait apparaitre un nouveau né. Dans l’histoire nous apprendrons qu’il est le fils du diable et qu’il sera éduqué par le héros pour en faire le destructeur de l’humanité. J’ai pas trop aimé les illustrations car je trouve que les personnages avaient des têtes bizarres. Le scénario est très facile à lire .

    • loewylycflorine sur 30 mars 2012 à 9 h 38 min

    Comment parler d’une histoire dans laquelle le fils du diable va être « baby-sitté » par un voyou, le tout chaperonné par la froideur d’une sbire du Diable lui même ?
    Il est vrai que le sérieux n’est pas au rendez-vous mais ça ne m’a pas empêché de lire ce manga avec plaisir !
    Pas besoin de réfléchir, on rit juste des gags, pages après pages, et voila on ferme le manga le sourire au lèvres.
    Les dessins ne sont pas franchement mes préférés mais on n’y pense pas, on est décontracté, détendu et l’histoire se lit toute seule !^^

    • pierrebuffièrehadrien sur 1 avril 2012 à 18 h 53 min

    Contrairement à vous tous je n’ai pas du tout aimé ce manga. Je ne l’ai pas trouvé drôle et après avoir lu vos commentaires je l’ai relu et mon avis n’a pas changé. Le scénario est peut-être une bonne idée mais celle-ci est mal sortie. Les dessins faits à gros coups de crayon agressifs correspondent parfaitement à ce manga et ne conviendraient à aucun autre.

    • gingouinmanon sur 3 avril 2012 à 13 h 03 min

    j’ai aimé ce manga, la fin du manga me donne envie de lire la suite. L’histoire par la suite est très bien trouvée et les personnages me font rire surtout le bébé ! Les dessin sont bons et le choix des personnages est quant à lui très bon et très comique!!

    • stexuperyguillaume sur 15 avril 2012 à 16 h 02 min

    manga assez bien, de bons graphismes mais ce n’est pas mon préferé

    • vaillantlucas sur 16 avril 2012 à 13 h 20 min

    Je suis l’un de ces nombreux lecteurs hebdomadaires qui suit sans relâche les chapitres de ce manga depuis sa création. La première fois que je l’ai lu, j’ai trouvé ce manga peu intéressant et sans attraction particulière aussi bien au niveau du chara design que de l’histoire mais par la suite des chapitres je commençais à y prendre goût à tel point que je suis devenu un fan qui ne peut pas se passer de lire le nouveau chapitre chaque semaine. De plus, en tant que partisan j’ai découvert il y a quelques années l’anime qui je dois dire n’est pas comparable au manga. Anime d’ailleurs qui s’est fini à cause du massacre par rapport à sa version papier et du peu de rendu à la télévision. Quoi qu’il en soit ce Manga est une pure merveille quand on apprend à le connaitre au fil des scans des personnages touchant aussi bien l’amour que l’humour du lecteur je le conseille de vive voix

Les commentaires sont désactivés.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement