COVID-19

LIGNES DIRECTRICES POUR LA GARDE DES ENFANTS DES PERSONNELS
INDISPENSABLES A LA GESTION DE LA CRISE SANITAIRE

Liste des catégories des professionnels concernés
– tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR,
HAD, centres de santé …
– tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes
handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD …
– les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sagesfemmes,
aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes
âgées et handicapées…
– les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des
préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.
Cette liste pourra être réévaluée en fonction d’un travail fin d’identification des fonctions
indispensables.

Modalités de prise en charge des enfants par l’Education nationale
Le ministère de l’Education nationale accueillera les enfants des professionnels qui n’ont pas d’autre
solution de garde scolarisés à l’école maternelle, primaire et au collège dans les lieux de scolarisation
habituels.
Ces modalités pourront être adaptées par la suite par les recteurs, en lien avec les ARS, de manière à
favoriser la cohérence pédagogique des groupes d’élèves (qui ne devront pas dépasser 8 à 10 élèves
par classe).
Cet accueil s’organisera dès lundi 16 mars matin. Les parents concernés devront dans la mesure
du possible informer dès le vendredi 13 mars et durant le week-end les directeurs d’école et les
principaux de collège de manière à ce que cet accueil soit le mieux préparé possible.
Les parents et les enfants seront accueillis dès lors qu’ils présenteront la carte professionnelle de
santé (CPS) ou une fiche de paye avec mention de l’établissement employeur. S’agissant des
personnels assurant la gestion de crise dans les ARS, il conviendra de présenter une attestation de
l’ARS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*