Tomates au ski

Tous les jours, nous mangeons des fruits et légumes, souvent les mêmes, et, souvent, ils ne sont pas de saison. Alors qu’il suffirait de regarder pousser une tomate pour comprendre qu’elle n’aime pas la neige.

© c-fait-maison.fr

Nous consommons des fruits et légumes au quotidien, mais savons-nous vraiment d’où ils viennent ? La plupart de nos fruits et légumes proviennent de pays étrangers, tels que l’Espagne, l’Italie, le Maroc, et ne sont pas de saison. Un produit de saison est un fruit ou un légume que l’on consomme pendant la période durant laquelle il pousse naturellement. Les produits de saison sont meilleurs et ont une valeur nutritionnelle plus importante. Le problème est qu’une grande majorité des produits en vente ne le sont pas. Les tomates vendues en France en hiver sont une aberration : aucune tomate ne pousse naturellement en France, ni même en Espagne, à cette saison. Cela semble absurde, et pourtant, on vend autant de tomates en hiver qu’en été, et souvent au même prix.

Le problème est que certaines personnes ne savent plus à quoi ressemble un potager ou un verger : les enfants ne profitent pas tous de cette transmission de  savoir. Moi, si : ma grand-mère à un potager, elle ne mange pratiquement que les légumes de son jardin, donc des produits de saisons. Pas de tomate dans son assiette quand il gèle, mais des pommes de terre et du poireau. Ce qui est surprenant, c’est que ma mère, elle, achète des tomates au mois de janvier (ne le dites pas à ma grand-mère…), et que je les mange (avec plaisir? je ne sais même pas…), alors qu’elles n’ont aucun goût. Comment a-t-on pu orienter aussi facilement et aussi rapidement nos habitudes de consommation ?

Les produits industriels ou importés s’imposent sur les étals, et leur prix bas, pour la saison, l’emporte sur la raison. Nous pensons nous nourrir sainement (les fameux 5 fruits et légumes par jour), mais il n’en est rien : peu de valeur nutritionnelle, peu de goût, une énorme empreinte carbone pour produire et transporter ces denrées anachroniques : ça doit bien rapporter à quelqu’un, mais certainement pas à notre santé ni à notre planète. Il existe pourtant des solutions pour manger en hiver des produits de l’été. On peut transformer les aliments, par exemple, en confiture, en coulis, ou les mettre en conserve. Il existe aussi la lacto-fermentation, une méthode économique et écologique pour conserver les aliments : on tasse fortement un fruit ou un légume dans un bocal avec de l’eau et un peu de sel et on le laisse fermenter. Je vais peut-être passer plus de temps dans le potager de ma grand-mère, et discuter un peu avec ma mère, ce soir…

Malia-Rose Scicchitano, Lise Luciani (3ème)

Sources : www.energivores.tv, www.lanutrition.frwww.actu-environnement.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement