0

Semaine de la laïcité 2020

Depuis le mois de novembre, les élèves de 3e mènent une réflexion sur la laïcité à partir de cas concrets. Dans ses fondements, la laïcité est un principe politique et philosophique, mais aussi une grande conquête démocratique visant au rassemblement et à la concorde d’un pays qui a longtemps souffert des affrontements religieux et de la confusion entre pouvoir politique et autorité spirituelle. Facteur d’émancipation, ce principe repose sur l’extension et l’approfondissement des libertés individuelles et collectives. C’est un phare qui éclaire le chemin vers l’universalisme, le progrès, permettant le dépassement des cloisonnements dans lequel tendent à nous entraîner le fanatisme religieux, les discriminations et autres préjugés.

Titre : Faisons vivre la laïcité.

Durée du projet : Entre 4 et 5h.

Composition de l’équipe : 5 enseignants et 4 classes de 3e sur deux établissements (collège Paul Langevin et Simone Veil de Rochechouart).

Compétences travaillées :

      • Être capable de coopérer.
      • Respecter les règles communes.
      • Comprendre les raisons de l’obéissance aux règles et à la loi dans une société démocratique.
      • Comprendre les principes et les valeurs de la République française et des sociétés démocratiques.
      • Comprendre le rapport entre les règles et les valeurs.

Objectif : réaliser une vidéo de 1mn qui :

  • Présente la situation problème choisie. (20s)
  • Qui propose une réflexion laïque. (30s)
  • Qui s’appuie sur la charte de la laïcité. (10s)

Démarche : dans un premier temps, vous allez :

  • Étape 1 : Constituer un groupe de 3 ou 4 élèves et choisir une situation dans la liste.
  • Étape 2 : Écrire un scénario (avec les dialogues) à partir de la situation choisie.
  • Étape 3 : faire valider votre scénario par le professeur.
  • Étape 4 : Tourner les différentes scènes.
  • Étape 5 : Monter votre film.
    • Au format mp4
    • En ajoutant un titre au début
    • Les noms des acteurs à la fin.
Les situations proposées :
1°) Un(e) élève refuse de participer à une sortie avec visite d’un bâtiment religieux, organisée par son professeur, dans le cadre du cours d’histoire.
2°) Un(e) élève interne souhaite pratiquer sa religion durant la semaine.
3°) Un parent d’élève portant un signe religieux souhaite accompagner une sortie scolaire.
4°) A la cantine, un(e) élève souhaite consommer un menu qui respecte ses convictions religieuses.
5°) Un(e) élève refuse d’assister à un cours d’EPS en raison de sa religion.
6°) Un(e) élève arrive au collège avec un signe religieux.
7°) Un(e) élève conteste une partie du programme de sciences en raison de sa religion.
8°) Un(e) élève souhaite demander une autorisation d’absence pour un jour de fête religieuse.
9) Un élève en stage dans une entreprise souhaite porter un signe religieux.
10) Un(e) élève refuse de s’assoir à la même table qu’une fille car elle est impure.
11) Une élève de 17 ans ne veut plus être scolarisée pour pouvoir porter son voile quand bon lui semble.
12) Un(e) élève ne vient pas en cours le samedi parce que c’est le « jour du seigneur »

Les productions du collège Langevin:

  • En 2020:

  • En 2019:

 

 

Les productions du collège Simone Veil de Rochechouart:

  • Les 3eB

 

 

  • Les 3eC

 

 

 

0

Hommage à Daniel Cordier

En hommage à Daniel Cordier, le secrétaire de Jean Moulin, avant dernier compagnon de la libération encore vivant, retrouvez ci dessous la cérémonie du 26/11 aux Invalides suivi d’ un courte biographie et d’un documentaire sur son parcours exceptionnel.

Un documentaire réalisé par Régis Debray qui revient sur le parcours exceptionnel de Daniel Cordier:

 

0

Nous sommes tous Samuel Paty!

Après cet effroyable attentat qui nous plonge dans un état d’affliction, nous n’avons pas le droit de baisser les bras ou de nous diviser. Nous sommes obligés d’affronter cette réalité. Le pire serait l’autocensure.

Ce n’est pas la première fois que l’école est attaquée en France. La dernière fois c’était en 2012. Trois enfants (Arieh 5 ans, Myriam 7 ans, Gabriel 4 ans) et un professeur (Jonathan Sandler) ont été exécutés par un terroriste islamiste à Toulouse. Face à cette idéologie mortifère qui essaye de terroriser les populations pour imposer sa dictature religieuse, nous n’avons pas d’autre choix que de résister avec nos armes.  Dans un premier temps, c’est à l’État de droit de protéger les citoyens et d’écarter ceux qui détestent nos valeurs, mais ce n’est pas suffisant. La République peut faire voter des lois, la police peut surveiller et arrêter des personnes, la justice peut juger des individus pour leurs actes, mais la société française doit dire stop à la sauvagerie, ne pas se laisser aller à un relativisme destructeur et continuer à instruire et éduquer les générations futures.

Nos armes en tant que citoyens sont intellectuelles:

      • Plus que jamais nous devons, au jour le jour, défendre nos valeurs républicaines dont nous sommes les héritiers par l’instruction qui est la meilleure arme contre le fanatisme. L’école est la plus belle chance d’émancipation qu’offre la République à ses enfants. Il n’y a point d’avenir sans instruction. C’est le seul moyen égalitaire dont les générations disposent pour sortir de leur déterminisme social. Nous sommes convaincus du principe d’éducabilité des êtres humains ; il est impossible de construire un monde meilleur sans améliorer les individus. « Chaque enfant que l’on enseigne est un homme que l’on gagne. l’ignorance est la nuit où commence l’abime » V. Hugo
      • Plus que jamais nous devons restez mobilisés par nos actions pour affirmer que nous restons attachés à notre devise « liberté, égalité, fraternité »  en rejetant toute forme de discrimination ou d’amalgame. Nous démontrerons ainsi que le seul moyen de rassembler des populations d’origines différentes reste la laïcité. Nous devons nous demander ce que nous pouvons faire en tant qu’individu pour porter ces valeur
      • Plus que jamais nous devons nous sentir concernés, par ce qui arrive car la menace est bien réelle et se rapproche. Cette prise de conscience est primordiale. Une société libre passe par la distance critique et l’autodérision.
      •  Plus que jamais nous devons nous engager, chacun à son niveau, au delà des mots, afin que les droits de l’homme soient vivants et pas juste formels. C’est tous ensemble que nous gagnerons cette bataille contre l’obscurantisme.
      • Plus que jamais nous devons faire société, rester uni, faire bloc autour de l’essentiel que sont la Raison, l’Humanisme, les droits de l’Homme, la démocratie, la République pour ne pas nous tromper d’adversaire en considérant que ce n’est pas notre problème. Si nous ne pouvons pas nous ressembler, il faut au moins se rassembler autour de ce qui nous est cher. Ce qui nous rapproche doit être plus important que ce qui nous oppose.
      •  Plus que jamais nous devons rester ferme. Dialoguer, expliquer ne veut pas dire transiger ou négocier nos valeurs. Personne ne peut invoquer une conviction religieuse ou politique pour contester à un enseignant le droit de traiter une question au programme. La notion de blasphème n’existe pas en droit français et ne peut être invoquée.
      • Plus que jamais nous devons apprendre à « penser contre nous même » comme le recommandait le philosophe G. Bachelard pour éviter de se laisser séduire par des idéologies extrémistes. Nous devons résister à nos premiers réflexes  qui sont soumis à nos émotions et pulsions. « La mesure est une exigence. Y parvenir est un inconfort constant, parce que ce qui est confortable, ce sont les pensées radicales » A. Camus

Ci dessous vous trouverez des ressources pour éduquer encore et encore nos jeunes générations à la liberté d’expression:

0

Charlie Hebdo: un procès pour défendre nos valeurs républicaines.

Le 2 septembre, s’ouvre le procès du premier attentat de 2015, celui du journal satirique Charlie Hebdo. A cette occasion des classes de 4e et de 3e vont suivre cet évènement au travers des médias, mais vont aussi pouvoir s’exprimer pour défendre ce qui nous est cher et se forger une conscience citoyenne: la liberté d’expression et la laïcité.

En classe, les élèves vont:

  • lire des textes sur le sujet pour mener une réflexion sur la notion de liberté d’expression et du blasphème.
  • produire des textes, des poèmes, des dessins ou bd, des vidéos, des affiches, des infographies sur le sujet.

Ressources:

Productions d’élèves:

 

Cet article sera mis à jour régulièrement et les productions des élèves y seront intégrés.

 

ASSR 1 et 2

Au collège, l’éducation à la sécurité routière est finalisée par la préparation des deux attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) de niveaux 1 et 2 et par l’attestation d’éducation à la route (AER).

Tout élève, quel que soit son lieu de scolarisation, doit avoir passé :

1°) l’ASSR de 1er niveau le jour où il atteint ses 14 ans, âge à partir duquel il est possible de conduire un cyclomoteur. L’ASSR 1 et une formation pratique de cinq heures constituent le BSR, obligatoire pour conduire un cyclomoteur (deux roues motorisé ayant une puissance allant jusqu’à 50 cm3) en l’absence de permis.

2°) l’ASSR de 2nd niveau le jour où il atteint ses 16 ans, âge à partir duquel il peut commencer l’apprentissage à la conduite accompagnée d’un véhicule à moteur. L’ASSR 2 est obligatoire pour s’inscrire à l’épreuve théorique du permis de conduire. Comme l’ASSR 1, l’ASSR 2 peut aussi avec une formation pratique de cinq heures constituer le BSR, obligatoire pour conduire un cyclomoteur en l’absence de permis.

Afin de vous aider à réviser les épreuves, vous pouvez réviser depuis chez vous ou au cdi en utilisant les sites suivants:

Bon courage,

0

« continuité pédagogique »

 

Un sélection de sites qui peuvent vous intéresser pour lire, s’instruire, visiter virtuellement durant le confinement.

Avec ça vous avez de quoi vous occuper durant un bon bout de temps et se sera plus utile que la console ou tiktok…

 

 

0

Pour ne pas oublier: un travail d’Histoire et de mémoire.

le 27 janvier 1945, les camps d’Auschwitz I, d’Auschwitz II (Birkenau) et de Auschwitz III (Monovitz) étaient libérés par les troupes russes. En mémoire des 5 millions de juifs victimes de la Shoah, il est important à la fois de rendre hommage aux victimes et aux survivants, c’est le rôle des cérémonies, des mémoriaux, mais c’est aussi le moment de comprendre comment cela a pu se produire et les mécanismes qui ont produit le génocide, c’est le rôle de l’Histoire et des historiens. Comme disait Jean Karski « Ce péché hantera l’humanité jusqu’à la fin du monde. Ce péché me hante. Et je veux qu’il en soit ainsi. »

Quelques documents à consulter:

Journée de la laïcité 2019

Comme tous les ans, les élèves du collège Langevin participent à leur manière à la journée de promotion de la laïcité du 9 décembre.

Cette année, nous avons décidé de faire des clips vidéos. Vous pouvez les visionner en cliquant sur l’image.

Le cahier des charges à respecter était le suivant:

  • Une vidéo de moins d’une minute.
  • Une situation problème où la question de la laïcité se pose.
  • Une réponse argumentée à l’aide de la charte de la laïcité de 2012.