Arslân

9782368521724
La frontière entre l’orient et l’occident est dominée par le royaume de Parse dominé d’une main de fer par le roi Andragoras III, monarque invaincu qui sait diriger une nation prospère, mais où la traite des esclaves creuse certaines inégalités.

A l’opposé, le royaume de Lusitania est bien plus libre, mais entreprend une guerre sainte pour le dieu qu’il vénère. Du haut de ses 14 ans, Arslân, prince de Parse, est bien naïf et ne connaît pas toutes les facettes de la nation dont il héritera. C’est pour gagner en expérience qu’il se rend en premières lignes d’une bataille pour repousser les Lusitaniens, sans se douter du carnage que s’apprête à subir le royaume de Parse…

39 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • turgotcélia sur 10 décembre 2015 à 9 h 23 min

    C’est un manga très intéressant avec un scénario bien construit et un graphisme juste trop beau *-*
    La seule chose qui m’a interpellé c’est que Arslân a la même tête que Edward dans Full Metal Alchemist.

      • loewy-lyc-amaury sur 28 janvier 2016 à 16 h 44 min

      Bonjour,
      Je suis d’accord avec toi : le manga est super bien. Mais après pourquoi reprocher à la dessinatrice d’Arslan (et aussi de fullmetal alchemist) de réutiliser son personnage charismatique pour donner encore un excellent manga qui donne de vrai leçons de société ?

    • roussillatalexis sur 14 décembre 2015 à 10 h 38 min

    « Arslan » est un très beau manga avec des détails très ressemblants à ceux de Fullmetal Alchemist. Il y a même un peu trop de ressemblances entre Arslan et Edward : le même visage, la même taille mais il y a juste la tenue vestimentaire et le tatouage qui changent.
    Une histoire très captivante.

    • jeannedarcannie sur 26 décembre 2015 à 21 h 09 min

    Ce premier tome nous introduit dans l’univers inventé par l’écrivain Yoshiki Tanaka. On découvre qu’Arslan est un bien frêle héros, peu doué de ses mains, peu agile, peu sportif, bref, pas un futur guerrier comme son destin le lui oblige. D’ailleurs aux yeux de son roi de père, il n’est qu’un misérable avorton. Et malheureusement pour Arslan, la paix est une chose fragile, tout comme la confiance. Ce sont deux leçons qu’il va apprendre à ces dépend au cours de ce tome…

    Et Hiromu Arakawa ne lui épargne rien : on assiste à des batailles sanglantes où les membres et les têtes sont arrachées avec grâce. La mise en scène est donc prenante et haletante. Comme l’auteur est aussi celui de Fullmetal Alchemist on retrouve des personnages physiquement similaires voire des sosies à un détail près.

    Pour moi, ce premier tome est donc une très bon entré en la matière. Mais on peut s’inquiéter de la futur fin puisque le roman dont est tirée l’histoire n’est pas terminé.

    • Reinette sur 27 décembre 2015 à 12 h 23 min

    Hummm que dire de ce manga…Je l’ai bien aimé mais c’est plutôt le genre de manga que je préfère regarder et non lire !! ^^ Sinon on voit bien que c’est une œuvre de Yoshiki Tanaka et Hiromu Arakawa !!!
    ~lycée Cassin Tulle~

    • nantiaterwan sur 10 janvier 2016 à 15 h 43 min

    J’ai aimé mais je trouve que l’histoire commence à être intéressante à la fin du manga . Il y a de très beaux dessins et ça donne envie de lire la suite.

    • chateluskimberly sur 15 janvier 2016 à 8 h 59 min

    J’ai trouvé ce livre bien parce qu’il m’a amusée. Le prince Arslan essaie de devenir un futur roi mais il n’y arrive pas et si j’avais été dans ce livre je l’aurai aidé. Les dessins sont bien faits. Les batailles sont bien détaillées. Arslan pourrait être un bon roi parce qu’il a les qualités pour être roi: il est gentil et il écoute son peuple. L’atmosphère générale de ce livre est calme.

    • chateluslucie sur 5 février 2016 à 20 h 06 min

    Je n’ai pas beaucoup aimé ce manga car je n’aime pas trop les mangas de guerre. Le scénario est bien. Les graphismes sont bien faits aussi. Les batailles sont détaillées et cela est plutôt bien. L’atmosphère de ce manga est calme.

  1. J’ai bien aimé Arslan, il est facile à lire et il est captivant.

    • Lola-Calmette sur 9 février 2016 à 9 h 53 min

    j’aime bien ce livre car c’est l’auteur du célèbre manga Fullmetal Alchemist dons l’histoire ma beaucoup plus mais le manga de arslan et toutjuste génial l’histoire et aussi les dessin ☺

    • armelle_bessines sur 11 février 2016 à 12 h 56 min

    Arslân est un prince qui est tout le contraire de son père le roi de Parse. Le personnage est faible, maladroit, généreux et ne sait pas tenir une arme. Le jeune prince, alors âgé de 14 ans, part pour sa première bataille contre les lusitaniens. Arslân est très attachant, mystérieux et va vivre une histoire magique. J’adore ce manga même si au départ il ne donne peut-être pas envie de le lire.

    • saintjeanceline sur 19 février 2016 à 14 h 28 min

    Ce manga nous présente l’histoire d’un jeune prince appelé « Arslan », son royaume a gagné beaucoup de batailles grâce au roi, son père. Le peuple pense que le prince ne pourra pas régner comme son père, car il est trop naïf et pur. Sa mère et son père sont plutôt distants et froids avec lui (je me demande si il est vraiment le fils du roi et pas d’un autre homme ?). Des années passent et le prince assiste à sa première entrée en guerre. Je trouve que le prince est beaucoup trop pur et naïf car il ignore tous les malheurs et désastres de ce monde, il ne sait pas ce qui se passe à l’extérieur de son petit monde. Durant cette guerre le roi va connaître ce qu’est l’échec, car il tombe dans le piège de l’ennemi tout ça à cause d’un pion de l’ennemi en qui il avait énormément confiance. Celui-ci va le trahir et rejoindre l’ennemi pour le contrer. Le roi décide de s’échapper, mais ne voulant pas prévenir son armée de son retrait, il est considéré comme un lâche. Mais il ne s’en sortira pas aussi facilement, il se fera rattraper par l’armée ennemie. Le chef de l’armée se révèle être celui qui a été pourchassé du royaume du roi. Le prince échappe de justesse à la mort grâce à un chevalier qui a promis à son père de le protéger pour toujours. L’auteur veut nous montrer qu’il ne faut pas toujours croire tout ce que l’on nous dit. On doit toujours se montrer vigilant car on ne connait pas ce que les gens ont réellement sur le coeur. On doit apprendre à détecter les personnes qui sont sincères et les personnes qui font semblant d’êtres sincères. Après cette guerre désastreuse, je pense que le prince a retenu la leçon et qu’il va devenir un brave homme pour reconquérir ce qu’il a perdu.

    • parsac Nathan sur 29 février 2016 à 12 h 56 min

    J’ai trouvé ce livre passionnant. Les personnages sont très bien, le graphisme est pas trop mal, ça m’a bien plu.
    Le scénario, l’histoire sont supers ! j’ai vraiment bien aimé toute l’histoire. Arslân est plutôt amusant en lui-même, les batailles sont superbes et j’aime bien l’effet « remonter dans le temps » et de découvrir des nouveaux territoires ! L’atmosphère générale est plutôt intrigante.

    • BenjaminCassin sur 1 mars 2016 à 16 h 28 min

    Les dessins sont réellement très bien faits et j’ai bien aimé pour ma part ce manga mais je trouve l’histoire un peu trop surréaliste c’est-à-dire qu’il y a en particulier un passage où un des personnages de l’histoire trahit le roi et n’est même pas puni de la peine de mort alors qu’à l’époque de l’intrigue cela devait être pourtant la coutume !
    L’intrigue , en plus , met trop de temps à s’installer !

    • cdiclgcabanisemma sur 7 mars 2016 à 12 h 28 min

    Arslan est un shonen écrit par le célèbre auteur de FullMétal Alchimist. Manga qui me laisse en extase. Ce shonen est une pure merveille pas que pour le dessin mais surtout pour son histoire qui parle d’un jeune prince, fils du roi de Parse , qui ne manie pas très bien l’épée , Il se voit renié par son père à cause de son manque de combativité.
    Quand on lit ce superbe manga on veut toujours en savoir un peu plus sur Aslân , 3 ans après , tandis que son père est revenu de la guerre avec son armée, Aslân lui s’entraine durement pour que son père soit fier de lui .
    lorsque que le tome 1 se fini on reste sur sa faim car ça se termine d’un coup alors qu’une guerre éclate et que le père d’Aslân s’enfuit comme un lâche sens dire pourquoi . Mais à par ça s’est un très bon shonen et franchement il faut le lire car il se dévore

    • nantiatthibaut sur 7 mars 2016 à 16 h 31 min

    J’ai bien aimé ce livre. L’histoire est captivante mais le début est un peut long car il ne se passe pas grand chose. Les dessins sont très beaux et j’ai envie de lire la suite.

    • Fabénico Nadaud sur 8 mars 2016 à 12 h 06 min

    The Heroic Legend of Arslan est un manga d’action et d’aventure qui se passe en l’an 320 du calendrier Parse. Les dessins sont très détaillés, surtout lors des scènes de guerre. Si Arslan ressemble à Edward de Fullmetal Alchemist, cependant leurs caractères sont opposés. Contrairement à certains mangas l’histoire est très vite mise en place, les ressorts dramatiques sont efficaces. Cela rappelle un peu le rythme soutenu du premier tome de l’Attaque des Titans.

    • Felletinpaulo sur 10 mars 2016 à 12 h 27 min

    J’ai beaucoup aimé le dessin mais l’histoire du manga ne m’a pas plu car je ne suis pas rentré dans l’histoire.

    • LussacManon sur 10 mars 2016 à 19 h 16 min

    Arslan… alors que dire? Mon avis n’est ni positif ni négatif. Ce n’est pas un manga qui m’a plus marqué que ça.
    C’est tout d’abord un manga à classer dans la catégorie aventure.
    Arslan est le jeune prince de son pays et est enlevé par un prisonnier de guerre qui a le même âge que lui. Quelques années plus tard il se retrouve dans l’obligation de partir en guerre qui va malheureusement mal tourner car un soldat du roi a trahi le pays. Il va donc fuir avec un soldat qui lui est fidèle. En soit l’intrigue est à peine mise en place à la fin du premier tome.
    Pour mon avis personnel je l’ai donné ci-dessus mais je vais développer un peu plus ici donc pour être plus clair ce manga m’a carrément laissée indifférente, il est très bien écrit ce n’est pas le problème, mais l’histoire met du temps a être mise en place.
    Passons également aux graphismes qui m’ont quelque peu déçue et donc fait que je n’ai pas adhéré au manga. Premièrement je trouve qu’il y a énormément de cases vides (j’entends pas vide juste le personnage), il n’y a pas de décor ou alors très peu. Les personnages n’ont aucune originalité, je m’explique, comme tout le monde a dû le remarquer c’est la dessinatrice de FullMetalAlchemist, sauf que contrairement à d’autres auteurs elle s’est juste contentée de reprendre ses personnages, soit Arslan = Edward et l’apprenti à la fin = Alphonse. Reste plus que l’apparition d’une fille et vous aurez Winry. J’admire beaucoup ses dessins qui sont toujours très beaux mais je trouve dommage qu’elle n’ait rien rajouté comme petits détails qui feraient une différence avec ses autres personnages sans pour autant enlever sa marque de fabrique avec son style qui lui est propre.
    Arslan est un anti-héro (du moins pour ma part) au niveau manga j’entends puisque c’est un shônen, il est mou et trop faible par rapport à d’autres histoires où le héro est quand même le plus fort, non ?
    Après malgré le fait qu’il ne m’ait pas marqué je conçois qu’il puisse plaire et ce pour plusieurs raisons (pour les connaître je vous invite à lire les commentaires des collègues des autres établissements (ce blog est là pour ça) et de vous faire votre propre idée sur l’oeuvre. Moi je la conseillerais plutôt a partir du collège. Voilà c’est tout pour mon avis.

    • nantiatnoa sur 17 mars 2016 à 11 h 53 min

    Comme je l’ai dit sur le commentaire d’Arte j’adore l’histoire et particulièrement le Moyen-Âge perse. Ce manga nous montre la vie des princes fils du roi et des techniques de combats orientales.
    Les dessins sont aérés et ne sont pas trop appuyés.
    La couverture reflète le manga parfaitement bien.

    Il est génial !!!!! C’est mon préféré

    • loewy-col-aubin sur 23 mars 2016 à 17 h 36 min

    Arslân est le jeune prince du royaume de Parse. Cette puissance est redoutée sur tout le continent et mène des batailles épiques sans jamais les perdre. En héritier du trône, le jeune homme doit s’entrainer au maniement de l’épée. Lors de sa 1er bataille, contre les lusitaniens, l’armée Parse se fait lamentablement battre et des millier de soldats perdent la vie lors de cet affront. Sa capitale détruite, son armée ravagée, Arslân doit alors se réfugier chez un artiste, ami de son garde du corps…
    Violent, sombre, sanglant, cet ouvrage n’est pas très captivant. C’est une sorte de roman chevaleresque adapté en manga qui n’a rien d’extraordinaire.
    Les dessins de ce manga ne sont pas très beaux. Seule la couverture et les personnages sont esthétiques. Certain dessins sont violents et sanglants. En effet, les nombreuses scènes de combat sont accompagnées d’images choquantes. Par contre, la façon dont est dessiné le personnage principale est très raccord avec son caractère. Les décors quant à eux sont esthétiques et réfléchis, ce qui apporte une touche d’originalité à ce manga.
    Le scénario est un peu décevant. Le manga raconte sur une centaine de pages une bataille entre deux peuples ce qui est très long et peu intéressant. Certains passages aurait pu être supprimés. On a l’impression que l’histoire commence dans les dernières pages. De plus, Arslân qui possède plutôt un caractère pacifique, se retrouve sur un champs de bataille pour la première fois. Des milliers de soldats perdent la vie lors de cette affrontement mais, par miracle, notre héros lui s’en sort sans une égratignure. Malgré ça, cette histoire montre bien la réalité des affrontements lors des batailles entre plusieurs royaumes. C’est l’un des seuls côté intéressant de ce manga.
    Ce n’est pas un manga spécialement passionnant. C’est un livre racontant l’histoire d’un chevalier parmi tant d’autres. Le seul côté remarquable réside dans le caractère du jeune héros. En effet, le fait qu’il soit projeté dans un monde d’adulte alors qu’il n’a jamais fait de mal à personne est très explicite sur la mentalité que les gens possédaient à cette époque. Peu importe que tu n’aimes pas te battre, que tu ne veuilles pas gouverner, tu n’as pas le choix… C’est une critique de la société car personne ne choisit d’être telle ou telle personne.
    Le personnage Arslân possède une personnalité recherchée. Cela le rend amusant et touchant. Beaucoup de personnages font leur apparition dans cet ouvrage. Malheureusement, aucun n’est clairement présenté et ils apparaissent en plein milieu de l’histoire sans que nous connaissions leur identité. Ce qui est dommage. Il aurait peut-être fallut prendre plus de temps afin de les présenter.
    Pour résumer, je n’ai pas aimé ce manga. Les dessins ne m’ont pas plu et j’ai trouvé qu’il était violent. Le sujet ne m’a pas intéressé. Je ne suis pas un adepte des romans de chevalerie. Même si je me suis attaché au personnage principal, je n’ai pas aimé son histoire.
    Ce manga est un livre pour les personnes qui aiment l’aventure, les chevaliers et les combats. C’est un ouvrage rempli de violence qui n’est pas forcément intéressant et qui est long à lire. C’est une histoire qui est plus pour nous divertir que pour nous faire rêver.

    • loewy-lyc-miléna sur 25 mars 2016 à 7 h 53 min

    Malgré sa couverture très attrayante où l’on reconnaît très bien le style de Full Metal Alchimist , j’ai été très déçue par ce manga .
    Il s’agit de l’histoire du roi Andragoras et de son fils Arslan. Arslan participe dans ce tome à sa première bataille dans laquelle son père meurt et il se retrouve à fuir.
    J’ai trouvé que dans ce manga les scènes de guerre étaient trop nombreuses et ne servaient pas vraiment à faire avancer l’histoire. J’ai trouvé l’histoire un peu trop simple, pas assez poussée. Après avoir lu ce tome, j’ai eu l’impression que rien ne s’était passé. Je n’ai pas non plus réussi à m’attacher au personnage. Certains dessins étaient mal proportionnés. Dans certains cases, Arslan n’a pas le même visage et c’est assez gênant !
    Ce manga risque de ne pas rester longtemps dans ma mémoire, j’ai vraiment été déçue. Peut-être en attendais-je trop…

    • nantiatmaelle sur 26 mars 2016 à 14 h 51 min

    J’ai apprécié ce manga. Je trouve l’histoire bien trouvée et intéressante mais je ne trouve pas les dessins super. Je conseille tout de même ce manga.

    • Loewy-lyc-Anaïs sur 28 mars 2016 à 15 h 01 min

    L’histoire se centre sur Arslân, le prince peureux du royaume de Parse. Son père est un roi guerrier exemplaire qui n’a jamais perdu de bataille. A l’âge de 14 ans, Arslân est envoyé à la guerre contre le royaume de Lusitania.

    L’histoire est sympa et l’auteur a su utiliser un scénario que l’on connaît déjà sans se répéter. L’histoire est à la fois sérieuse et drôle.
    Le chara design (design des personnages) est reconnaissable. Certains personnages ressemblent beaucoup à ceux de Full Metal Alchemist, comme par exemple Arslân et Edward.
    Les graphismes sont biens même s’ils comportent quelques incohérences.
    Les scènes de guerres sont bien représentées et semblent assez réalistes.
    Le manga est facile à lire et on s’attache facilement aux personnages grâce à leurs caractères.

    Le lexique spécifique du manga (ethnies, villes, royaumes) est perturbant et on a du mal à s’y habituer.
    Les parents d’Arslân me sont complètement antipathiques car je les trouvent trop sévères envers leur fils.
    La ressemblance avec les personnages d’Arslân me donne quelque peut l’impression d’un manque d’originalité.
    Les changements de lieux ou de situations sont beaucoup trop soudains et nous perdent dans la compréhension de l’histoire.

    Dans l’ensemble, « The heroic legend of Arslân » est un manga agréable à lire, même quand on ne connaît pas les autres œuvres des auteurs. On apprécie l’histoire et on veut lire la suite mais sans vraiment l’attendre avec impatience car même s’il reste intéressant à lire, je le trouve moins bien que les autres mangas des auteurs.

    • nantiatbaptiste sur 31 mars 2016 à 12 h 31 min

    Ce manga est assez bien il ne m’a pas trop plu car l’histoire n’est pas très passionnante, mais les dessins sont bien. J’espère que le prochain volume sera mieux.

    • clgcabanisleonardo sur 31 mars 2016 à 18 h 57 min

    Arslan est un shonen qui a été adapté en animé au Japon puis adapté en jeu vidéo partout dans le monde. Ce manga est d’ Yoshiki Tanaka.
    Il existe actuellement 4 Tomes d’arslan.
    Pour avoir une meilleur approche du livre il faut savoir que ce manga est basée sur l’histoire d’arslan prince héritier du royaume Parse. étant le fils héritier d’un redoutable guerrier, Arslan doit prendre des cours de combats car notre héros est surtout pacifiste comme sa mère . Mais en l’an 320 le royaume parse voit un grand combat approcher pour la seconde fois contre les lusitaniens et Arslan est conduit dans cette bataille. D’après son maître, cette guerre l’ aidera à s’améliorer au combat et y pourra voir comment il faut s’y prendre. Mais malheureusement il subissent une grande trahison et la plupart de leurs soldats sont tués vifs par des flammes mais bien sur Arslan sort de ce combats et de cette trahison sans une seul égratignure.

    Et c’est ici que je trouve ce manga un peu ironique car tout le monde est blessé sauf le pacifiste Arslan !
    Mais malgré tout ce manga a de très bon points comme les dessins qui sont soignés et très beaux mais qui parfois je trouve sont trop travaillés que le lecteur lui même n’arrive plus à suivre correctement le manga .

    Mais sinon malgré ces petits défauts c’est un très bon manga et je le conseille vivement à tout le monde mais surtout à ceux qui lisent très souvent des mangas autrement dit à des otaku.

    • loewy-lyc-amaury sur 1 avril 2016 à 7 h 09 min

    Arslan, est l’histoire d’un prince, du même nom, qui va apprendre par des expériences plus au moins violentes, la vie que mène son peuple en réalité. Le scénario d’Arslan est bien, mais pas non plus transcendant. Par contre, malgré ça, l’auteure arrive quand même à captiver le lecteur et à l’intéresser. Quand aux graphismes, ils sont sublimes. Les pages colorées au début sont aussi très belles tout comme certaines cases du manga. Le fait que le personnage d’Arslan rassemble à Edward de Fullmetal alchemist ne me gêne pas, tant que l’histoire se tient. Quand aux autres personnages, ils sont tous un peu importants et ont un certain charisme. Les problèmes évoqués comme l’esclavagisme sont ici pour amenés dans le manga de manière subtile, faisant échos à l’actualité, bien que celle-ci ai été abolie. J’ai trouvé ça très ambitieux. Pour conclure, ce manga est très bien avec un beau suspense à la fin, je le conseille fortement.

    • ParsacMarie sur 2 avril 2016 à 11 h 54 min

    Plus je lis le manga plus je l’apprécie. J’ai bien aimé l’histoire avec ses quelques retournements de situation. J’ai apprécié les personnages tout comme les dessins. L’atmosphère est tendue et on ne sait pas ce qui va se passer par la suite !

    • loewy-lyc-Elisa sur 2 avril 2016 à 21 h 07 min

    En résumé, c’est la guerre entre deux royaumes dont le héro principal est un jeune prince de 14 ans, Arslân .
    Au premier abord, la couverture m’a plu, de par sa composition qui présente le personnage principal avec son aigle, les couleurs sont très épurées et on reconnaît le style de Hiromu Harakawa, illustrateur de Fullmetal Alchimist. Je m’attendais à quelque chose de ressemblent ou similaire, à ma grande surprise le scénario est trop lent et les scènes de guerre trop longues. Le personnage d’Arslân est très peu présent, j’ai l’impression qu’il fait parti des personnages secondaires, hors mis le fait qu’il porte toute l’attention des autres et que quoi il arrive, il en sort sans égratignures. Je n’ai pas réussi à trouver un quelconque attachement à ce personnage absent qui est censé tenir le premier rôle.
    Pour ce qui en est des graphismes, ils sont assez classiques et plonge le lecteur dans cet univers en guerre qui va s’inscrire plutôt dans le registre épique et chevaleresque.
    Je recommande ce manga aux personnes qui aime les histoire de chevaliers et de guerre.

    • chabroljoanna3 sur 4 avril 2016 à 9 h 34 min

    Le manga que j’ai préféré est « Arslan » car j’adore le contexte de l’histoire, les dessins, le graphisme. C’est sur le Japon au Moyen-Age. L’histoire raconte la vie du prince Arslan, dont le père est un roi qui tient le pays d’une main de fer. J’ai lu la suite est j’ai adoré.

    • ledoratcollfabrice sur 5 avril 2016 à 17 h 06 min

    Je n’aime pas particulièrement Arslan même si les dessins sont beaux, bien détaillés mais le personnage principal Arslan est très énervant. Il est vraiment trop peureux et pas du tout charismatique mais surtout trop gentil, les personnages gentils ne me dérangent pas mais là c’est trop et aussi les scènes de guerre sont vraiment longues et il y a des passages inutiles. Je trouve que le scénario est très mais très très lent quand je le lisais, j’avais l’impression que je n’avançais pas et ça ça m’agace.
    Je vous conseille tout de même de le lire car peut-être que ça vous plaira mais moi je n’ai pas aimé.

    • cvliegheturgot sur 5 avril 2016 à 18 h 22 min

    Je n’ai pas grand chose à dire car les histoires avec les contextes historiques ne sont pas ce que je préfère mais bon…
    Le but n’est pas de dire son avis donc le premier est une succession de batailles où la trahison est omniprésente.
    Même si les dessins sont beaux et l’histoire est bien réfléchie cela ne suffit pas à me donner envie de le lire

    • saintjeanalexandre sur 6 avril 2016 à 18 h 02 min

    J’ai lu The Heroic Legend of Arslân sans rien connaître de Hiromu Arakawa, n’ayant pas lu Fullmetal Alchemist, mais connaissant l’histoire de base.
    Les graphismes sont bien clairs et précis, avec une certaine attention aux grandes scènes de bataille, ce qui est essentiel, vu que la fin de ce premier tankōbon se centre sur la première bataille du prince Arslân.
    L’histoire est une des plus basiques et une des plus ressassées que j’ai lu dans mon expérience de lecteur: le héros n’acceptant pas la voie qui lui est imposé par son cercle social (ici, sa famille et son peuple), avec un évènement qui change son destin, sauf qu’il ne s’en rendra pas compte tout de suite et ensuite le début de sa première apogée, qui l’emmènera sur sa grande aventure, entouré de ses compagnons de voyage. Puis, pour essayer de garder notre attention, le scénariste dévoile une sombre manigance avec un groupe obscur dont nous ne connaîtrons le but suprême qu’en continuant à lire la série.
    Le cadre et l’ambiance sont assez immersifs pour que je ne décroche pas après le premier chapitre et baser le royaume de Parse sur l’empire perse apporte une source de crédibilité qui montre que Hiromu Arakawa a quand même fait de la recherche, ce qui est expliqué dans l’entrevue à la fin du tankōbon.
    De mon avis personnel, je ne conseillerai pas ce manga comme première initiation à cet univers de bande dessinée nipponne car je le juge trop « vide » pour avoir un impact sur le lecteur car pour qu’il puisse continuer à lire les livres, il faut un minimum de rapprochement à lui. Une histoire de prince, il a dû en lire plein étant enfant, donc, ne souhaiterait pas relire quelque chose qu’il a déjà lu.
    Par contre, ce manga est un bon divertissement pour faire passer le temps, mais il n’est pas quelque chose auquel je m’attacherai au delà de dix tomes.

    • nantiatloucas sur 7 avril 2016 à 11 h 08 min

    C’est un manga assez étrange car on voit certains personnages qui meurent une dizaine de pages après le début de l’histoire. Il n’y a pas grand chose à dire car c’est un type de manga connu (le type de manga médiéval-fantastique). Le fait que Arslan possède un oiseau de proie peut rendre le manga intéressant car il aide à empêcher des guet-apens (attention spoil : le père et maître valphreze sont tués dans une embuscade).

    • nantiattéo sur 7 avril 2016 à 11 h 16 min

    Arslan est le prince héritier d’un grand royaume. Son père ne le considère pas comme un guerrier, ce qui crée un fossé entre eux. Arslan est pris en otage par un prisonnier de guerre, il est finalement libéré et se rend compte qu’un traitre se cache dans l’armée de son père. J’ai aimé ce manga.

    • nantiatlisa sur 7 avril 2016 à 13 h 18 min

    Arslan est manga que j’ai apprécié, mais sans plus. Le premier tome n’est pas vraiment intéressant, je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire, à me plonger dans la lecture. L’histoire d’un personnage qui veut devenir fort, j’en ai déjà vu plein, mais l’univers à l’air plutôt riche alors je suis mitigée.
    Niveau dessin, j’adore le style, en étant une fan de Fullmetal Alchemist incontestée, les dessins sont propres, ça me plaît beaucoup.
    Le scénario met du temps à se mettre en place, c’est un peu lent parfois.
    Quant à l’ambiance, je la trouve un peu calme, sauf quand il y a des guerres, l’action est présente, donc j’aime bien.
    J’ai apprécié lire ce manga, mais j’ai été déçue, je m’attendais à un peu mieux.

    • clgcabanismathis sur 7 avril 2016 à 19 h 43 min

    Bien le bonjour ^^ !!!
    Parlons d’ « Arslân » !!!Ce manga est bien mais sans plus, je m’explique:L’histoire est déjà vue et les dessins ne sont pas très beaux. Cependant il y a quelque chose, je ne saurais dire quoi, qui m’a fait légérement entrer dans l’histoire et l’apprécier un peu plus.
    Je n’ai pas grand chose à dire sur ce manga qui est loin d’être le meilleur mais essayez-le vous verrez des choses pas mal !!!

    • LussacAdélaïde sur 21 avril 2016 à 14 h 35 min

    Pour être franche, je n’ai pas vraiment accroché à ce manga. Tout d’abord à cause du thème de la guerre, un sujet qui ne me plait pas. Ensuite, le graphisme ne m’a pas particulièrement conquise: les dessins manquent de finesse à mon goût, et les décors sont assez simplistes. Malgré tout, je trouve que certaines planches sont sublimes. De plus, les personnages m’ont semblé creux, je ne suis pas parvenue à m’identifier à l’un d’eux.Ce n’est pas une série que je continuerais à lire, bien que le scénario soit bien rodé et que la quête soit épique.

    • Colineparsac sur 23 avril 2016 à 12 h 27 min

    Pour Arslan, j’ai trouvé ce manga plutôt bien. Les dessins sont bien mais me plaisent moyennement, l’histoire est bien réussie. Le scénario est bien mais est plutôt lent, j’ai bien aimé l’ambiance du livre et le fait qu’il y ait plus de mouvements et que ce soit plus vite pour les moments de guerres.
    J’ai bien aimé ce manga, surtout le découvrir mais se n’est pas mon préféré.

Les commentaires sont désactivés.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement