Daisy

daisy_lyceennes_a_fukushima_3670

Depuis le terrible tsunami qui a frappé Fukushima, la jeune Fumi Kubo n’ose plus sortir de chez elle. Trop inquiète pour sa santé et des dangers éventuelles des particules radioactives présentes dans l’air… Pourtant, en dernière année de lycée, il faudra bien qu’elle se décide à retourner en cours.

Mais est-il seulement possible de recommencer à vivre et de faire comme si de rien n’était, quand même une simple pluie peut être la menace d’une contamination radioactive ?

Heureusement, elle pourra compter sur Moé, Ayaka et Mayu, ses trois meilleures amies. Ensemble, elles comptent bien profiter de la vie, et surtout sortir toutes diplômées du lycée ! Elles décident alors de créer un groupe de musique, Daisy, pour se redonner du courage. Mais très vite, la réalité les rattrape et… Est-il possible de construire leur avenir sur cette terre polluée qu’est-devenue Fukushima ? En tant que filles, en tant que femmes, en tant que futures mères… Tandis que le reste de la jeunesse japonaise et du monde a le droit de profiter de sa vie dans l’insouciance, tandis que le monde entier a oublié le drame qui s’est abattu sur Fukushima et que ses habitants tombent dans l’oubli, quel avenir s’offre à ces adolescentes, à l’aube de leur vie d’adulte ?

30 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • LucDumain_Turgot sur 28 novembre 2014 à 23 h 49 min

    Daisy… Surement un manga qui ne m’aurait pas attiré si je n’avais pas promis, que dis-je, JURE de tout lire. Et maintenant, je regrette de ne pas lui avoir porté plus d’attention dès le début.

    L’œuvre de Reiko Momochi, nommée Daisy « Lycéennes à Fukushima » est un manga qui m’a extrêmement surpris. Commençons par le début, la couverture. Vu de loin, c’est une simple image de jeune fille, parsemée de rose et avec le titre plutôt visible. Une fois de prés, on remarque que le rose que l’on voit est en fait un symbole « Radioactif » fait de ce qui semble être des fleurs de cerisier, dont certaines qui s’envolent tout autant qu’explose mon intérêt pour ce manga!

    Voici les premières pages qui arrivent, dont une où l’auteur explique les raisons de l’écriture de ce manga. En effet, loin d’être une histoire rose et joyeuse, nous voici plongés dans une histoire au plus profond de la terreur Fukushima! Bienvenue après le tremblement de terre de Mars 2011! Une histoire peu banale puisqu’elle ne nous parle pas de « Un tel a attrapé telle mutation » ou de « Un tel à perdu toute sa famille et doit errer » dans une continuité de l’excellent « Gen D’Hiroshima » mais bien de l’angoisse de ceux qui sont saufs et qui essayent de continuer leur vie. Malgré le fait qu’ils se fassent la plupart du temps « jeter comme des chaussettes », hein…

    Le dessin explicite fait très bien passer le message. Les expressions des personnages? Réussies et très belles. La clarté des illustrations? Rien à redire, c’est limpide. Malgré un manque que je regrette de paysages au fond, j’aime le style de dessin présent ici. Et grâce à cela, je vais passer à mon sujet suivant.

    En plus des dessins, le texte, l’écriture fait passer aussi bien les sentiments et émotions des personnages, que leur personnalité. On voit bien que chacun est différent, que chacun a son propre avis et que tout ce beau petit monde, même s’ils s’apprécient, arrivent à des divergences de pensées. Cependant, je pense que chaque personnage a vraiment été travaillé avec soin, même ceux que l’on ne voit que dans peu de pages.

    Je vais finir avec mon avis général sur Daisy:
    Si jamais vous ne l’avez pas encore lu, n’hésitez pas. Vous en apprendrez bien plus sur Fukushima que vous ne le pensez. J’apprécie beaucoup chaque personnage, je ne peux pas détacher mon regard des yeux des personnages (CES YEUX! REGARDEZ MOI CES YEUX!) et je trouve que cette histoire qui sort de l’ordinaire est très intéressante. J’espère pouvoir lire le tome 2 bientôt!

    • mathieusilva sur 18 décembre 2014 à 8 h 49 min

    premièrement ce manga est loin de ce que je lis d’habitude je n’ai pas beaucoup aimé ce manga mais ce manga est spécialisé pour les lectrices ou fans de manga « féminins » mais faut le lire lire quand même acr , malgré tout,le scénario est bien !

    • allassacgatien sur 9 janvier 2015 à 12 h 47 min

    C’est un manga pour sensible, avec un scénario malgré tout construit . C’est un scénario qui raconte l’histoire de Fukushima, pour les interressés du Japon, à lire.
    Je ne suis pas satisfait du manga car le thème ne m’attire pas : manga à l’eau de rose.
    Je ne vote pas pour qu’il soit LE manga. J’ai eu du mal à le terminer car je ne le trouve pas prenant.

    • allassaclucien sur 9 janvier 2015 à 12 h 50 min

    Malgré des dessins très bons, je n’ai vraiment pas aimé ce livre. Un thème intéressant mais un scénario assez banal. Les personnages ne sont pas très attachants sauf celle qui a voulu se suicider.

    Pour conclure, ce manga est vraiment destiné à un public féminin et l’atmosphère est vraiment « à l’eau de rose ».

    • eymoutiersmathilde sur 10 janvier 2015 à 14 h 15 min

    J’ai adoré le livre ! L’histoire et très réaliste, on apprend des choses et c’est vraiment très intéressant.

      • Chabrolsarah sur 30 janvier 2015 à 17 h 41 min

      Je ne suis pas d’accord avec ton avis.
      J’ai au moins fait l’effort de lire les 2 premiers chapitres et ça ne m’a pas du tout intéressé.
      En principe, si je ne me mets pas dans le livre après les 15 premières pages, ça veut dire que je n’aime pas le livre.

      • donzelotvalentin sur 30 mars 2015 à 7 h 27 min

      oui j’étais de ton avis aussi mais cela change à partir du 3ème chapitre
      bonne journée

    • allassacquentin sur 22 janvier 2015 à 15 h 05 min

    Ce manga n’est pas intéressant.
    L’histoire est complètement illogique, on n’y comprend rien, à un moment une fille se coupe le poignet on ne sait pas pourquoi.
    Les graphismes ne sont pas très jolis
    Et puis vivre à Fukushima après l’accident nucléaire est assez stupide. Car c’est dangereux pour la santé.

    • turgotmanon sur 24 janvier 2015 à 13 h 35 min

    Daisy est un manga que je n’ai pas trop apprécié car les romans « à l’eau de rose » et tristes ce n’est pas trop « mon truc ». C’est pour cela que j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire mais par contre il a une vrai vertu historique et nous permet de mieux comprendre la difficulté de vivre à Fukushima après cette catastrophe planétaire. Le titre Daisy ne représente pas seulement le nom du groupe des lycéennes mais aussi tout leur état d’esprit : elles veulent se battre pour que leur ville se reconstruise, que les touristes reviennent même si elles pensent au danger qui les guette. Elles ont toutes un caractères unique et leur propre réaction face au choix qu’elles auront à faire : elles sont toutes en terminale et doivent choisir de rester et risquer une contamination ou bien partir ailleurs pour réussir leur vie ? Il nous apprend donc la solidarité humaine lors des catastrophes naturelles. Les dernières pages où l’on nous raconte la vie à Fukushima sont particulièrement touchantes. Je donnerai donc un 7,5/10 à ce manga très bien écrit mais pas tout à fait dans mon style ! 🙂

    • Chabrolsarah sur 29 janvier 2015 à 12 h 51 min

    Je n’ai pas aimé ce livre: je n’ai pas aimé le nom des personnages car ils avaient des noms bizarres.
    Ce n’est pas mon style d’histoire.
    L’histoire est un peu trop triste et je n’aime pas les histoires tristes (l’auteur a décidé de raconter cette histoire car son père est décédé).

    • Chabrolsarah sur 30 janvier 2015 à 17 h 43 min

    Les images étaient très belles.

    • Xéna sur 31 janvier 2015 à 11 h 06 min

    Tout d’abord : Daisy signifie Marguerite, il s’agit de leur nom de groupe, leurs barettes sont des marguerites mais pourtant sur la couverture on trouve des fleurs de cerisiers… Est-ce que c’est pour représenter le Japon? Je ne sais pas mais je trouve ça un peu dommage. La couverture du manga est tellement rose et douce que je n’avais même pas fait attention au symbole nucléaire sur le haut de la couverture ! Comme, d’après les autres commentaires, pas mal de personnes, je ne suis pas follement attirée par les shojos (mangas pour fille) je les trouve habituellement un peu trop gnangnan… Mais je suis heureuse de ne pas être passer à côté de celui-ci.

    Points positifs: • Un point de vue totalement nouveau pour moi avec une affaire d’actualité vraiment intéressante, trop peu de gens parlent des effets nucléaires qu’il y a eu ou qu’il pourrait y avoir encore et ce manga est vraiment intéressant pour ça!
    • Une héroïne de shojo pas totalement stupide. Attention au spoil : elle ne réagit pas de façon impulsive, elle prend son temps pour réfléchir et aviser selon les situations. Avec le cas de son amie Mila par exemple ou elle décide de finalement supprimer la vidéo parce que faire du mal aux gens gratuitement ne sert à rien.
    • Des amies assez spéciales. Une fille riche hyper sensible, une pauvre qui se la joue top modèle mais qui connaît le sens des responsabilité ainsi qu’une geek qui respecte la définition de ce mot (Les geeks sont généralement des exclus de la société « normale » américaine. Les degrés de « geekisme » sont variés : joueurs, ravers, fans de science-fiction, punks, pervers, programmeurs, nerds, génies en herbe.).
    • Le graphisme, il est vraiment très joli, je suis convaincue et l’écriture est très bien choisie elle montre beaucoup de douceur comme dans les dessins, les yeux sont très bien faits mais on retrouve encore trop le style shojo à mon goût ce qui n’en fait pas un manga particulièrement original.

    Les points faibles: • Un personnage masculin inutile. Il a beau être mignon, il ne sert clairement à rien.
    • Une héroïne assez idiote en fait. Ce personnage masculin ne sert qu’à une chose, être amoureux de Fumi, on retombe vraiment très vite dans l’histoire à l’eau de rose. Surtout qu’elle ne remarque même pas qu’il a des sentiments pour elle…
    • La tentative de suicide. Elle renforce peut être l’attachement qu’on aurait put porter aux personnages mais je trouve ça excessif. On a compris que le manga était triste pas besoin d’en rajouter…
    • La condition de la femme. « Les hommes de Tokyo ne veulent pas épouser les femmes de Fukushima »… et alors? On est revenu au XVIIIe siècle? Les femmes de nos jours n’ont pas obligatoirement besoin d’un homme pour pouvoir vivre correctement !!! cette pensée est arriérée. Je suis absolument déçue par ce point Monsieur Reiko Momochi… Les femmes doivent-elles avoir un mari riche pour survivre ? Je comprends l’effet dramatique mais ça rabaisse les potentialités du sexe féminin incroyablement.

      • Gautier Constance sur 21 février 2015 à 22 h 18 min

      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que c’est très intéressant de voir dans un manga quelque chose qui parle de l’actualité et des problèmes que ressentent les familles et citoyens japonais à propos de cette catastrophe nucléaire.
      Tout ce que tu as dit est juste. ce manga me tient particulièrement à cœur car c’est un problème qui n’est, je le rappelle, TOUJOURS PAS RÉSOLU !! C’est pour ça que partout nous devons nous sentir concernés. Aujourd’hui, personne ne sait quoi faire face à ce genre de catastrophes. Nous avons appris à créer des centrales nucléaires, mais pas à les détruire. Une fois que c’est lancé, c’est lancé. Et ces problèmes doivent TOUS nous concerner. On est pas à l’abri de ce genre de catastrophes. Il est donc capital de s’informer.

      Voilà, c’était la petite propagande de Constaaaance ~
      Bonne journée à tous !

    • Felletinfrançois sur 2 février 2015 à 10 h 57 min

    Je n’ai pas du tout aimé ce livre car je n’aime pas ce genre de manga : il n’y a pas assez d’action, trop de psychologie. Je ne me suis pas du tout identifié aux personnages. L’ambiance est un peu triste. Cela aurait pu être bien car il est intéressant de faire des mangas sur des histoires vraies mais l’atmosphère est trop à l’eau de rose.

    • Kheira Bouregba sur 3 février 2015 à 13 h 02 min

    Un manga mélancolique avec des aperçus d’histoire d’amour.
    Daisy est un manga parfais pour les jeunes filles à la recherche d’histoire d’amour et de tristesse.

    • boureba sur 18 février 2015 à 16 h 14 min

    J’ai bien aimé les dessins mais je trouve que l’histoire est un peu plate et ça gâche un peu du coup mais sa reste un manga pas mal ! Voyons si la suite s’arrange …

    • turgottheo sur 19 février 2015 à 14 h 47 min

    Je vais vous parler du manga de Reiko Momochi « Daisy ». Ce manga n’était pas trop ce que je cherchais comme type de manga dans la sélection de Manga’titude mais comme je me devais de tous les lire… Le petite message de l’auteur m’a permis de lire entièrement le manga et de ne pas me décourager et finir le tome .
    Mme Momochi indique, dans ce message,ce qu’elle voulait faire passer à travers son manga et, pour ma part, je trouve qu’elle a réussi. Tout au long du tome on reçoit des vagues de sentiments dans les scènes émouvantes entre les personnages.
    De mon côté, j’ai trouvé le manga un peu long mais cela n’empêche pas que je lirai le tome 2. Cependant, j’ai adoré le coup de dessin de Reiko Momochi, je trouve que cette dame fait des dessins clairs et lisibles facilement .
    Pour tout personne aimant les shojos je conseille ce manga qui peut être très passionnant .

    • DonzelotJade sur 11 mars 2015 à 20 h 50 min

    Au départ, je n’ai pas trouvé ce manga très intéressant mais finalement, à partir du retour de Moé, j’ai trouvé l’histoire plus attirante avec les nouveaux problèmes que les amies de Fumi ont dû régler. Ce manga nous résume bien la vie des habitants de Fukushima suite à la catastrophe nucléaire. Je n’imaginais cette vie si dure.

    • Donzelotauréline sur 11 mars 2015 à 21 h 21 min

    C’est un joli manga sur l’amitié mais, malgré tout, je ne l’ai pas beaucoup aimé. Je me lasse des histoires de lycéennes et le manga met du temps à entrer dans un sujet avant de passer trop rapidement à un autre.

    • Donzelotmartin sur 11 mars 2015 à 21 h 37 min

    J’ai trouvé ce manga un peu ennuyeux : l’histoire de quatre filles qui vivent à Fukushima et font de la musique. J’aurais préféré un peu plus d’action.

    • turgotanthony sur 12 mars 2015 à 8 h 20 min

    Ce manga est bien pour le contexte. Le lieu et les événements du 11 mars 2011 se sont réellement passés et le fait de nous expliquer à travers une histoire est original. Je n’ai pas tellement aimé même si les dessins sont bien faits.

    • nantiatadeline sur 13 mars 2015 à 13 h 33 min

    Daisy parle d’une fille qui est au collège de Fukushima, toute sa ville est atteinte par l’accident nucléaire du coup beaucoup de gens partent pour aller dans une ville moins touchée. Des filles sont amies depuis leur enfance et du jour au lendemain une d’elles part de la ville sans prévenir les autres. Cette histoire m’a plu, j’ai trouvé cela intéressant de savoir ce que les personnent pensent vis a vis de cette catastrophe. J’aime bien la mentalité de Daisy, elle paraît assez mûre, je trouve que pour avoir vécu une catastrophe elle réagit assez bien. J’aime bien son caractère, je trouve qu’elle arrive à avoir du recul et c’est bien que l’on rencontre des personnes comme cela.
    En conclusion ce manga m’a énormément plu.

    • bouregba sur 15 mars 2015 à 13 h 52 min

    Je viens de lire le tome 2 et j’ai failli pleurer car cette histoire est trop belle et les dessins sont bien aérés et très beaux .

    • Nantiatcharline sur 16 mars 2015 à 15 h 10 min

    L’histoire : Daisy est une jeune fille qui est au collège est qui vit dans une ville touchée par un accident nucléaire donc tout le monde redoute la pluie, qui pourrait être contaminée. Mais elle et ses amies sont décidées à se redonner du courage et elles montent un groupe de musique, mais elle doivent vivre le jour le jour car la réalité les rattrape.
    Daisy est très bien j’adore les dessins je trouve que l’auteur l’a très bien réussi et je n’ai pas de regret !

    • lgtguillaume sur 18 mars 2015 à 12 h 23 min

    Ce n’est pas vraiment mon style de lecture habituel mais il y a une grande critique sociale des événements.
    Cependant dans le cadre uniquement du manga, je n’ai pas aimé. C’est plat, ennuyeux et on voit bien que le manga est juste un prétexte pour parler des événements.
    Je ne le recommande donc pas pour un podium.

    • vaillantcamille sur 21 mars 2015 à 16 h 49 min

    Bon déjà Daisy est un Shojo typique : on le voit par rapport au style de dessin. Mais il n’est pas pour autant génial, déjà qu’il n’est composé que de 2 tomes. Ce n’est pas non plus un shojo qui va nous faire pleurer tout le temps bien qu’il soit triste.
    Le fait de mettre en avant la catastrophe nucléaire pour une fiction basée sur des témoignages réels comme l’explique l’auteure dans sa préface c’est ce qui rend les personnages encore plus poignants. On ne peut pas vraiment se mettre à leur place mais on peut éprouver leurs peurs, surtout celles de Fumi. Mais bon je n’ai pas trop aimé, cela ne m’a pas fait ressentir de la tristesse comme dans The End Of The World.
    En bref c’est sympa sans être attachant.

    • Lola-Calmette sur 23 mars 2015 à 13 h 17 min

    Je pense que ce manga a été écrit pour nous montrer ce que subissent les lycéens de Fukushima.
    L’histoire nous montre la vie d’un adolescent basique qui voit sa vie changer. Elle rencontre les difficultés après avoir vécu un tsunami.
    On comprend comment les gens sont considérés après s’être pris des radiations.
    Les personnages ne sont pas très attirants mais ils sont là pour faire avancer l’histoire. Il y en a beaucoup trop. Il ne sont donc pas bien développés à mon gout. Les dessins sont basiquse et les fonds sont souvent blancs et non remplis.
    Pour moi c’est un shojo basique avec juste une différence: Fukushima.

    • nantiatamélie sur 26 mars 2015 à 18 h 03 min

    Ce manga est très touchant par son histoire. Je trouve que raconter ce qui c’est passer a Fukushima est très interessant, savoir se que pensent les gens qui ont vécu la catastrophe nous permet de les comprendre et d’avoir un point de vue différent de ce qu’on avait peut être avant de lire ce manga. Cela fait réfléchir et nous fait voir que les catastrophes naturelles peuvent arriver à tout le monde n’importe où, n’importe quand sans prévenir. J’ai adoré ce manga pour ça mais aussi pour son graphisme.

    • lussacadelaide sur 29 mars 2015 à 11 h 15 min

    L’histoire se déroule à la mi-avril 2011, à Fukushima, après la tragédie de la centrale nucléaire.

    Fumi Kubo, lycéenne au grand cœur, retourne pour la première fois au lycée après la tragédie qui a touché le Japon en 2011. C’est ainsi qu’elle retrouve ses amies Moé, Ayaka et Mayu ; et que leur groupe de musique nommé « Daisy » se reforme. Mais la peur et les radiations sont désormais omniprésentes, modifiant leur vie et les obligeant parfois à quitter Fukushima. Entre crainte, rejets et désespoir, Fumi et ses amies parviendront-elles à retrouver espoir et retrouver une vie comme avant?

    J’ai été conquise par le scénario qui nous fait part très justement des impacts de la tragédie de la centrale nucléaire de Fukushima, ainsi que des épreuves auxquelles ont dû faire face les populations. Ce manga est poignant et traite d’un événement malheureusement réel et tragique. Quand au graphisme, il n’est pas extraordinaire mais les expressions des personnages sont très bien transmises au lecteur: on comprends leur douleur, leurs peines, leurs joies. Je trouve pour ma part que ce manga vaut le coût pour ce qui est du scénario, car les dessins ne sont pas des chefs-d’œuvres.

    Les 5 personnages principaux sont:
    *Fumi Kubo: en terminale, elle tente de retrouver une vie normale après la tragédie de Fukushima. Elle va se lier d’amitié avec Tamaki.
    *Tamaki: souriant et attentionné, il aide son père à la reconstruction de la ville de Fukushima. Son souhait le plus cher est de redonner le sourire à Fumi.
    *Ayaka: amie de Fumi, c’est une otaku et une geek. Elle est très futée et a des idées bien arrêtées. Ses parents s’occupent d’une auberge, ils vont donc être fortement touchés par la tragédie car plus personne ne vient à Fukushima.
    *Mayu: sensible et combative, elle accorde beaucoup d’importance à son physique. Ses parents, cultivateurs de riz, vont devoir faire face à un manque d’acheteurs, rebutés par la radioactivité.
    *Moé: très romantique, elle va partir à Tokyo pour rejoindre celui qu’elle aime mais il va la repousser par peur de la radioactivité. Elle est issue d’une famille aisée, mais va tout de même être touchée par la tragédie à sa manière.

    Au premier abord, ce manga n’est pas très attirant, mais en réalité il vaut le détour! Je le conseille à tous ceux qui s’intéressent aux faits historiques et aux amateurs d’histoires réalistes. Les plus fleurs bleues y trouveront aussi leur compte.

    • noemiecassin sur 6 avril 2015 à 10 h 32 min

    Pour ma part, je trouve ce manga assez intéressant au niveau de l’histoire , le mangaka a voulu nous montrer l’accident qui s’est passé au Japon comme elle l’a vue de ses propres yeux…
    Ainsi, de mon point de vue, cela fonctionne vraiment bien … Le personnage principal , Fumi, affronte la radioactivité , en faisant ça elle prouve que malgré les problèmes, il faut continuer à vivre !C’est plein d’espoir.
    Je conseille fortement ce manga à tous ceux qui sont fans du Japon , mais aussi à ceux qui s’intéressent aux catastrophes qui se sont passées et, enfin, aux jeunes filles comme moi qui adorent les histoires romantiques …mais pas trop quand même.
    De mon point de vue , j’ai adoré et je continuerai de lire la suite de ce manga avec plaisir !

Les commentaires sont désactivés.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement