Lollipop

Les parents de Madoka gagnent à la loterie et partent reprendre leurs études dans leur campagne
natale. La jeune lycéenne doit alors vivre chez Madame Asagi, une femme froide, qui l’installe
dans la cabane du jardin. Pour ne rien arranger, le fils de la famille, encore collégien, mais
amoureux ! lui rend visite en secret…
Entre lycée, amour et petits boulots, Madoka devra trouver un équilibre !

23 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

    • GILLET sur 4 décembre 2011 à 19 h 56 min

    Le manga Lollipop est un ouvrage d’Iketani Ricaco, qui en est le mangaka, ou l’auteur mais aussi l’illustrateur.

    Le résumé :
    L’histoire se déroule à notre époque, au Japon. Le personnage principal est Madoka, une jeune fille qui est au lycée avec de longs cheveux qui a la tête sur les épaules mais est plutôt naïve. Ses parents gagnent à la loterie et deviennent riches. Ils veulent devenir médecins et doivent quitter la ville pour leurs études. Mais Madoka veut rester dans sa ville où elle a tous ses amis. Elle est donc logée chez un des amis de son père. Elle loge dans une cabane précaire mitoyenne avec la maison des amis de son père. Elle est plutôt mal reçue par la mère de la famille : effectivement, la jeune fille apprendra bien des choses par la suite sur cette femme. Et ce n’est pas tout, ce n’est que le début des ennuis de Madoka. Dans sa vie au lycée elle s’attache à un garçon de sa classe qui se trouve avoir un lien proche avec la femme de la famille qui l’héberge. Le soir elle entend des bruits étranges dans la pièce d’à côté. D’où viennent ces bruits ? Et qu’est-ce-que la mère de la famille qui héberge Madoka a à cacher ?Y aurait-il un lien avec le beau garçon qui se trouve dans la classe de notre héroïne ? La vie de Madoka va changer radicalement entre secrets, vie de famille et amours.

    Le genre :
    Ce manga est un shôjo, c’est à dire une histoire basée plutôt sur la vie sentimentale de l’héroïne, avec de la romance. Il y a aussi une pointe d’humour. Et l’histoire est basée sur beaucoup d’intrigues qui entraîne du suspense tout au long de l’histoire.

    Le scénario :
    Le scénario est vraiment très bien réalisé. On reste beaucoup en suspense et cela nous incite à lire la suite du manga jusqu’à la fin. On découvre tout au fur et à mesure, et tout est curieusement lié à notre héroïne. De plus, le vocabulaire utilisé est très simple et permet à tout âge de le lire. Ce qui fait l’originalité de ce manga sentimental, c’est que justement, ici, ce ne sont pas que les sentiments de l’héroïne qui sont mis en avant mais les intrigues de son entourages qui sont plus ou moins liés à elle et font avancer le récit. Le seul défaut du scénario c’est que les parents de Madoka sont vraiment très irresponsables, on ne s’attend pas à ce que les parents de celle-ci l’envoie chez des amis presque inconnus de Madoka. Selon moi, ça ne fait pas très réaliste. Mais c’est sur cette petite chose que va être construite toute l’histoire.

    Le graphisme :
    Le scénario a beau être super, c’est tout autre chose pour le graphisme. Les traits du visage des personnages sont beaucoup trop bruts et les détails ne sont pas où il faudrait (par exemple les traits sous les yeux sont beaucoup trop prononcés). Seuls sur quelques gros plans on arrive à avoir de jolis dessins surtout sur ceux de la femme de la famille qui héberge l’héroïne et Madoka. Je trouve ça dommage car sur les couvertures ou les pages de chapitres on voit que le mangaka sait très bien dessiner. Ce serait, selon moi, le seul gros défaut du manga.

    Portrait des personnages :
    Tous les personnages ont une histoire, cachée ou pas, et cela permet de ne pas se concentrer uniquement sur le personnage principal. Et donc on peut mieux cerner les sentiments de Madoka en observant son entourage. Par exemple, même si les parents de la jeune fille sont loin d’elle, on a quand même des nouvelles d’eux et on sait ce qu’ils font. Alors que dans certains mangas, on ne fait même plus attention à ce genre de détails qui sont pour moi très importants, car il s’agit tout de même des parents de l’héroïne.
    Le caractère des personnages est très bien défini, par exemple Madoka est un personnage assez lunatique et naïf mais a la tête bien sur ses épaules. Seuls deux personnages : la femme de la famille qui héberge Madoka et le garçon, amoureux caché de Madoka, ont des comportements très étranges, et ont vraiment deux visages.

    Si vous voulez lire ce manga :
    Je le conseille à un public plutôt féminin même si ce livre peut être aussi destiné à un public masculin minoritaire. Il faut aimer les mélanges d’intrigues, d’amours et de la vie quotidienne d’une jeune fille. Pour l’âge je conseille plus de 13 ans, car il faut bien comprendre les intrigues de l’histoire et ce qui les lie entre elles.

    Ambiance générale du livre :
    Manga sympathique et original, qui ne fait pas que nous dévoiler la vie amoureuse de l’héroïne, mais nous permet de réfléchir aux intrigues qui font avancer l’histoire. Un manga qui mélange suspense, intrigue, vie sentimentale, lycée et vie de famille. Seul le graphisme est un point critiquable du manga.
    Avis personnel et général du manga :
    Ce manga m’a beaucoup plu. Ce n’est pas un manga à l’eau de rose comme tant d’autres, dans Lollipop il y a une originalité : c’est que même si on voit la vie sentimentale de Madoka, l’histoire est beaucoup plus basée sur l’intrigue et permet au lecteur de réfléchir et ainsi crée un vrai suspense dans l’histoire. Mais au départ en voyant le graphisme je n’ai pas du tout accroché. En commençant à lire, au fur et à mesure de l’histoire, je me suis pris au jeu : les personnages renferment des secrets que l’on a envie de découvrir et le secret est souvent lié à l’héroïne. Ce qui favorise notre attention et le suspense. On perçoit à travers ce manga que l’auteur n’a pas voulu mettre en évidence les sentiments de Madoka mais l’intrigue qui permet au lecteur de lire jusqu’au bout. Il y a aussi une petite touche d’humour qui donne encore plus de vie aux personnages. De plus, à la fin du volume, on reste toujours dans le suspense, ça donne envie de lire la suite.
    Je le conseille à tous ceux qui aiment les intrigues et la vie sentimentale. Ce n’est pas un manga que l’on lie tous les jours, il est vraiment très original avec une légère pointe d’humour en plus.

    Pour ceux qui ont aimé le tome 1 :
    J’ai acheté le tome 2 et je le trouve différent du tome 1 : l’histoire est un peu plus romantique et les sentiments de Madoka sont très confus. L’histoire est assez longue et aucun secret n’est dévoilé. Autant vous prévenir que le tome 2 ne rivalise pas du tout avec le précédent volume.

    • angeliquelussac sur 2 janvier 2012 à 21 h 59 min

    « Lolipop » est un manga de type shôjo, qui est centré sur a vie affective en générale. Il se déroule à notre époque au Japon. C’est l’histoire d’une jeune fille, prénommée Madoka, qui va voir sa vie basculer en apprenant que ses parents ont gagné à la loterie. Croyant qu’elle vivrait comme une princesse, elle revient vite à la réalité quand elle se retrouve seule dans une petite annexe chez la famille Asagi.
    Ce livre m’a beaucoup plu. Il est drôle, surprenant et intrigant à la fois. Cependant le style de dessin ne me convient pas vraiment. Il est un peu trop réaliste à mon goût.
    Les personnages sont aussi intrigants que l’histoire en elle-même. Je veux parler d’Ono qui est un garçon mystérieux et « qui cache quelque chose » comme dit notre héroine. C’est un collégien qui est dans la classe de Madoka. Il est aussi l’amant de Mme Asagi. Je n’aime pas vraiment cette dernière. Elle est très spéciale et un peu trop prétentieuse. Mais son fils, Tomoyo, va très vite devenir l’ami de cette jeune fille, même si cette amitié est secrète par peur que la mère de ce graçon le découvre. Même s’il ne sourit jamais, il est très attachant. Tomoyo entretient une relation très particulière avec sa mère. Son père étant presque toujours absent, nous ne savons pas quel lien les unis tout les deux. Madoka est gentille, drôle mais parfois un peu naïve.
    L’histoire est orginale. Ce n’est pas tout les jours que l’on croise une fille, dont les parents ont gagnés beaucoup d’argent, qui se retrouve seule, livrée à elle même. Il y a aussi des sentiments que les adolescents éprouvent presque tous (amour, pulsions…). Les difficultés que l’ont peut rencontrer avec ses parents. Un père qui n’est jamais là et une mère bien trop possessive…
    Je conseillerais cette histoire aux adoslescents qui aiment l’intrigue et le romantisme. Ou tout simplement à ceux qui aiment les histoires de jeunes.

    • anthéalussac sur 5 janvier 2012 à 13 h 25 min

    Ce manga est plus intéressant que le résumé ne le laisse penser. Lollipop traite d’une manière peu banale le gain du loto, on ne s’attend pas à voir changer la vie de cette manière, qui plus est il donne lieu a des histoires assez inattendues entre Madoka et Tomoyo ou encore avec Ono, mais surtout la relation que ce dernier entretient avec Mme Asagi révélée par son fils sans que Tomoyo lui-même ne soit au courant de cette relation plutôt étrange, notament avec leur âge, la règle des deux fois… dans le côté étrange du livre on trouve aussi les graphismes exagérés lorsqu’ils sont caricaturés. Je ne les trouve pas trop à mon goût. Les personnages eux sont assez inattendus mais aussi amusants, les parents irresponssables qui veulent devenir médecins avec leur cursus scolaire. Si la mère a une chance de réussir je ne pense pas que se soit la même chose pour le père, Madoka est assez naïve cela peut avoir du bon mais pas seulement, et remarquez l’âge de Tomoyo qrâce aux livres scolaires uniquement à la fin du livre ! Quoique de cette manière elle passera outre l’âge pour voir Tomoyo qui en est clairement amoureux. Au moins cela permet d’entretenir l’envie de lire la suite du manga pour savoir ce qu’il va se passer entre eux. Que va devenir la relation de Ono et Mme Asagi ? Si elle va être découverte ? Mais aussi qui est l’homme étrange qui l’observe sur la dernière planche du manga? Tous ceci donne une atmosphère propre à ce manga entre intrique et situation comique ou étonnante voire incongrue, dont on n’imaginait pas en voir de semblable dans ce manga.

    • jmonnetmanon sur 8 janvier 2012 à 19 h 36 min

    j’ai bien aimé ce livre car l’histoire est bien construite , Madoka et tomoyo ne s’aiment pas au début mais une amitié commence …. J’ai hâte de lire le volume 2 mais certains disent qu’il n’est pas aussi bien que le volume 1 …. moi je ne sais pas mais je vais essayer quand même.

  1. Je n’ai pas du tout aimé ce manga. Je n’aime pas les histoires qui parlent d’école. Les dessins sont précis, mais ils ne sont pas aussi jolis que ceux des autres mangas. Il faut de la couleur, ça pourrait mettre les dessins en valeur.

    • PagnolFanny sur 21 février 2012 à 7 h 28 min

    « LOLLIPOP » est un manga vraiment sympathique, pétillant et fruité !
    On est peu à peu happé par l’athmosphère de ce manga, et on veut savoir comment les différentes intrigues sentimentales vont évoluer !!
    Les personnages sont amusants, et on se sent un peu à leur place, avec leurs sentiments et leurs ressentis…
    Les dessins sont agréables à regarder, même s’ils ne sont pas aussi esthétiques que « L’Arcane de l’Aube » ou amusants que « Run Day Burst ». Malgré tout, ce manga est très sympa à lire et je voudrais bien connaitre la suite !! 🙂

    • loewylycjeoffrey sur 6 mars 2012 à 12 h 23 min

    « Lollipop » est un manga que j’ai beaucoup aimé et qui, je pense, peut être lu aussi bien par une fille que par un garçon, bien que le manga soit classé shojo. Je trouve le scénario réaliste, bien que ce soit très rare que des parents se remettent à leurs études. Ce manga montre bien les avantages et les inconvénients de s’installer dans son premier logement, comme la liberté de faire ce qui nous plaît, de se faire son petit nid douillet. Cependant il représente bien la solitude qui se crée au fur et à mesure du temps, le manque de ne pas voir ses parents comme avant. Le graphisme est très réaliste et donne envie de lire ce manga. Cependant, des commentaires sur la vie de l’auteur gênent la lecture car ils se trouvent sur le côté gauche de l’histoire et certaines bulles sont mal positionnées et se confondent avec l’histoire lors de la lecture. « Lollipop » reste malgré tout un manga très passionnant à lire et je le recommande aux garçons qui peuvent être susceptibles de penser qu’il s’agit d’un manga pour fille.

    • giraudouxlaureline sur 13 mars 2012 à 12 h 56 min

    « Lollipop » n’est vraiment pas mon manga préféré. Certes, l’histoire est plutôt intéressante, mais les dessins ne me plaisent pas du tout. Le personnage principal est une jeune fille comme les autres, rien d’extra-ordinaire, mais bien sur, il n’y aurait pas d’histoire sans élément perturbateur, et cet élément c’est, bien sur, ses parents qui gagnent à la loterie. Forcément, si j’avais été à sa place, j’aurais réagi de la même manière ! Quoi que… Je n’aurais pas demandé un vol en hélicoptère… Moi et la hauteur… Herm. Mais voilà, tout ne se passe pas comme elle l’aimerait et elle se retrouve chez des gens qu’elle ne connait pas, dans une annexe d’une maison. Au premier abord, Mme Asagi à l’air plutôt sympa. Mais au final… Je dirais « Bof ». Ensuite, le fils, Tomoyo, je me suis tout de suite attachée à lui ! Il est génial ! Même si je trouve que l' »amitié » qu’il ressent pour Madoka, ne ressemble pas à de l’amitié. Enfin, je vois de l’amour partout…. Pour ce qui est de Ono… Suis-je la seule à ne pas le supporter ? Madoka l’aime. Ça, ça va. Il est l’amant de la mère de Tomoyo. Ça, ça va pas. C’est ce petit détail qui ne m’a pas plus. Mais alors, quand Mme Asagi lui dit d’aller voir quelqu’un d’autre et qu’il jette son dévolu sur Madoka… Ça ne m’a pas plus du tout.

    Donc voilà, les dessins sont plutôt bof, l’histoire peut être intéressante, et même si il ne m’a pas plu, je ne serais pas contre lire la suite… Étonnant, hum ? Mais je n’irais pas jusqu’à le conseiller.

    • giraudouxmorgan sur 15 mars 2012 à 10 h 55 min

    Ce manga n’est pas pas mon genre et le dessin n’est pas super. Mais je voudrais lire la suite pour savoir qui est l’homme qui l’a suivi ; celui que l’on voit page 155 et à la dernière page.

    • giraudouxkevin sur 15 mars 2012 à 11 h 48 min

    Dès que j’ai vu la couverture de ce manga, ça a été un choc au niveau des couleurs qui sont trop claires mais aussi par le dessin qui est mal fini. De plus, à la page 34, les visages sont dépourvus d’yeux ,de bouche etc. Après, l’histoire est tirée par les cheveux. Manga très décevant.

    • Judith sur 15 mars 2012 à 12 h 17 min

    Lollipop m’a vraiment déçue.
    J’en avais lu une bonne critique, j’ai abordé ce manga avec enthousiasme, mais assez vite j’ai été lassée. L’histoire est trop classique. Malgré un début original, la suite laisse à désirer.
    De plus le graphisme n’est pas génial.

    • giraudouxquentin sur 15 mars 2012 à 12 h 25 min

    Lollipop est un manga dont le scénario est original, et traite de manière inattendue le fait de gagner au loto. En effet, il est rare de voir des personnes ayant gagner une forte somme d’argent reprendre leurs études pour devenir médecin, laissant leur fille chez des amis montrant ainsi ce qui se passe lors de l’installation dans son premier logement.
    La relation entre Madoka et Tomoyo est un point intéressant de ce manga. Cette relation met du temps à se mettre en place, et est loin d’être aboutie à la fin du tome 1. On devine que les deux personnages vont encore mettre un peu de temps avant de se faire totalement confiance et qu’une grande amitié est en train de naître.
    Cependant, les dessins ne sont pas beaux, le manque de décor est très gênant, il s’agit la plupart du temps de fonds blancs ou noirs, et certains visages que l’on voit de face n’ont pas d’yeux, de nez, de bouches, … (le visage de Madoka p.32 ; les visages de ses parents p.34).
    L’intervention des commentaires de l’auteur en plein milieu de l’histoire au lieu d’être à la fin d’un chapitre est gênant dans la lecture du manga.
    Je n’ai cependant pas aimé ce manga, principalement à cause des dessins qui m’ont beaucoup gêné. La seule raison qui me pousse à lire la suite est de savoir qui est l’homme mystérieux qui observe Madoka à la fin.

    • arsonvalnicolas sur 19 mars 2012 à 9 h 30 min

    C’est un manga plutôt original. En effet, l’intrigue nous présente le tournant de la vie d’une jeune fille lorsqu’elle apprend que ses parents ont gagné au loto et que ceux-ci ont décidé d’entreprendre des études de médecine. Elle est accueillie par des amis de ses parents, la famille Asagi, qui mettent à sa disposition une annexe de leur maison.
    La relation entre Madoka et Tomoyo, le fils Asagi, est assez spéciale et on peut s’attendre à ce qu’elle évolue au fil de la série. Dans ce premier tome, Modoka doute des sentiments qu’elle a envers Ono,un camarade de son lycée, mais elle le verra autrement après avoir constaté son changement de comportement en dehors du lycée. Le coté histoire d’amour lié aux évènements que vit Modoka font de ce manga une comédie très appréciable.
    Du point de vu du graphisme, c’est différent. En effet, il peut s’agir du point noir de ce manga car les dessins manquent cruellement de détails et sont beaucoup trop simplifiés, il n’y a pas de détails au niveau des textures et des décors.
    Ce manga est donc plutôt bien pour l’intrigue mais assez décevant du côté dessin.
    Donc pour ce manga, avis aux amateurs et amatrices d’histoires d’amours avec un soupçon d’humour.

    • donzelotlola sur 23 mars 2012 à 12 h 53 min

    Au début je n’étais pas du tout emballée par ce manga. Le résumé ne me disait pas grand chose et j’ai tendance à avoir de mauvais préjugés sur les shojo. Mais dès les premières pages j’ai commencé à sourire puis à rire. J’aime bien ce genre de fille qu’est Madoka : elle ne soucie pas du physique mais plus de ce qu’on a en soit. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti en lisant Lollipop. L’idée que ses parents veuillent devenir médecins est totalement absurde quand on voit d’où ils partent (divisions et multiplications de fractions) mais on a envie de les encourager et de savoir s’ils vont réussir.
    J’aime beaucoup Tomoyo mais je hais totalement sa mère avec ses grands airs et son caractère trop narcissique. Enfin je suppose que l’auteur a fait exprès de lui donner ce genre d’air.
    Pour Ono je ne sais pas trop quoi penser de lui. Il est clair qu’il n’est pas aussi gentil qu’il en a l’air mais il a aussi un côté mystérieux qui me plait bien.

    Je n’ai pas trop été emballée par le graphisme bien qu’il soit plutôt original. J’aime bien comme l’auteur dessine les yeux des filles mais je n’aime pas la façon de faire ceux des garçons, ça leur donne un air de délinquants que je n’arrive pas à définir. Je n’aime pas trop non plus sa façon de faire les bouches bien que parfois ça rende bien. Mais j’aime beaucoup les décors et les corps (et visages).

    • loewylycmanon sur 26 mars 2012 à 9 h 03 min

    J’ai bien aimé car ça parle d’une jeune étudiante et de ses deux parents. Ca parle d’amour et je pense que ce manga est fait plus pour les filles que pour les garçons. C’est très romantique, les dessins sont bien détaillés, le scénario aussi. J’ai super bien aimé ce manga !

    • jean le chelard sur 28 mars 2012 à 10 h 06 min

    Je n’ai pas aimé lollipop car il y avait une sorte de complicité avec plein d’humour sauf au moment où les parents prennent l’argent pour financer leurs études d’infirmier(ère) .
    Cela me choc que l’enfant soit seul chez lui pour gagner de l’argent en faisant le travail seul.

    • giraudouxlouisjoseph sur 29 mars 2012 à 6 h 21 min

    Je n’ai pas beaucoup aimé ce manga. Je trouve l’histoire pas très intéressante. Le fait que les parents prennent l’argent de leur fille et qu’ils partent pour faire des études est quand même bizarre même si je trouve ça marrant. Mais quand même, on a envie de savoir comment se termine cette série : on a envie de savoir comment va vivre la fille sans ses parents, avec qui elle va être en couple.
    Par contre, je trouve choquant les mélanges de génération.
    Je n’ai pas du tout aimé le dessin, j’ai trouvé que le personnage principal n’était pas très bien dessiné.

    • vaillantfrancois sur 30 mars 2012 à 9 h 08 min

    je n’ai pas du tout aimé ce manga car je n’ai pas trouvé l’histoire intéressante : elle ne donne pas envie de « s’accrocher au livre ». C’est l’histoire d’une fille, Madoka qui apprend que ses parents ont gagné 100 millions de yens à la loterie, elle s’imagine une autre vie mais ses parents décident de la confier à la famille Hasanagi. Plus tard on apprend que le garçon du lycée dont elle est amoureuse, est en fait l’amant de Mme hasanagi. J’ai trouvé le scénario et les illustrations très enfantins.

    • loewylycflorine sur 30 mars 2012 à 9 h 46 min

    C ‘est un manga qui ne m’intéresse plus car j’avoue avoir acheté le numéro 2 sans lire le premier, il y a deux ans de cela. Aujourd’hui, je ne suis plus intéressée par l’histoire, d’autant plus que le graphisme des personnages ne m’emballe pas, leurs yeux sont trop… gros et tous les mêmes !
    Dans l’histoire, on voit venir de loin que le rebelle fils Asagi va tomber amoureux de Madoka…
    Au début, j’avais hâte de les voir ensemble mais quand j’ai découvert dans l’histoire que le fils Asagi n’était qu’en quatrième, ça a stoppé mon élan, l’histoire m’a soudain parue moins intéressante…^^
    Il y a néanmoins des moments ou je riais toute seule !
    Dans l’ensemble, je suis déçue par l’histoire trop simple.

    • loewylyclaurene sur 30 mars 2012 à 11 h 44 min

    J’ai adoré ce manga c’est mon préféré.

    La couverture de ce manga est drôle car on dirait une petite fille à cause de toutes ces sucreries et c’est trompeur car, en fait, c’est une adolescente.

    Pour les personnages, je trouve les parents assez idiots car pour devenir infirmier, il faut avoir de bonne notes. Vouloir être infirmier rien que parce qu’on adore une série qui passe à la télé ne suffit pas ! La famille de Mme Asagi est bizarre. Au contraire, je trouve que Madoka est l’incarnation de la fille parfaite.

    Je trouve l’histoire intéressante et, d’ailleurs, ça donne envie de lire la suite !

    • loewylyccharlotte sur 30 mars 2012 à 11 h 56 min

    Lollipop n’est pas mon style de manga. Les dessins sont mal dessinés, l’histoire ne m’intéresse pas. On ne comprends pas vraiment le début de l’histoire car l’héroïne se retrouve dans une famille qu’elle ne connaît vraiment pas .

    • stexuperyguillaume sur 15 avril 2012 à 15 h 56 min

    Lollipop n’est pas l’un des mangas qui m’a particulièrement plu car c’est vraiment dommage que les parents de Madoka ne pensent qu’à leur rêve de devenir médecin et de ne pas garder une partie de la fortune pour réaliser les rêves de cette dernière. De plus les dessins ne sont pas intéressants bref ça ne m’a pas donné envie d’aimer ce manga. =(

    • vaillantlucas sur 16 avril 2012 à 13 h 22 min

    Lollipop est un manga plutôt délirant et fun qui parle d’une adolescente ayant des parents millionnaires qui, à cause d’une série TV, veulent devenir médecin. Le chara design est assez innovant : des expressions intéressantes et vives qui font ressortir le côté drôle de l’histoire. Je pense que je vais lire la suite car même étant un homme je trouve que tous les styles de manga peuvent être intéressants. Finalement ce manga se trouve être à la fois drôle, passionnant et intéressant. J’ai hâte d’en lire un autre tome.

Les commentaires sont désactivés.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement