L’écriture épicène : 45 minutes pour parler sexisme

Dans l’optique du défi blog organisé dans l’enceinte du lycée Pierre Bourdan, notre groupe d’EMC est allé à la rencontre d’une informatrice juridique du CIDFF (Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles) durant environ 45 minutes pour apprendre la signification de « l‘écriture épicène« .

Même si le mot semble étrange, sa signification est très simple, il s’agit d’une écriture non-genrée. Cela passe par l’égalité entre les noms de métier, comme par exemple : sage-femme et la non-domination du masculin au pluriel.

Cette réflexion sur les différences entre hommes et femmes nous a poussés à méditer sur la place de ces dernières dans les médias. Des exemples de magazines et un article de Miss France travestie en Mister France nous ont été fournis pour avancer dans notre recherche des stéréotypes qui s’est révélée malheureusement très fructueuse, surtout dans les publicités.

Exemple de publicité sexiste

 

 

 

 

 

Que ce soit le rose pour les filles, la mécanique pour les garçons, ou les offres de travail différenciées, la société moderne est encore loin d’être égalitaire.

Erwan, Agathe, Lisa 2nd4 et 3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*