L’Allemagne au secours de la Grèce ?

Hier, le lundi 23 mars, s’est rendu à Berlin le premier ministre grec à savoir Alexis Tsipras afin de rencontrer Angela Merkel, la chancelière allemande pour parler de la dette grecque et aborder les questions difficiles et les désaccords.

« Rencontre de la dernière chance » :

Cette rencontre était fondamentale quant à l’avenir de la Grèce, de la zone euro et des projets européens. En effet, le premier ministre grec souhaite que l’Europe continue à aider son pays, particulièrement financièrement, car en effet la Grèce est en faillite. La chancelière allemande, elle, pense que « l’euro est vital au projet de construction européenne et que la Grèce était essentielle à la monnaie unique ». Ces deux représentants cherchent à trouver un terrain d’entente et se sont affichés détendus et souriants lors de leur entrevue. Aujourd’hui, les caisses d’Athènes sont presque vides, mais Athènes attend le déblocage ponctuel de la tranche de prêt de 7,2 milliard d’euros car les Européens ont promis le 20 février d’aider financièrement la Grèce. Cette aide est pour le moment suspendue dans le cadre de la mise en œuvre de réformes. Alexis Tsipras annonce qu' »il sera impossible pour Athènes d’assurer le service de la dette d’ici les prochaines semaines ». C’est pourquoi la Grèce demande à la banque centrale européenne, l’Allemagne, de la soutenir et de l’épauler pour la sortir de cette situation critique et urgente. Le sauvetage de la Grèce nécessite une confiance mutuelle pour que la Grèce devienne forte.

 

L’entente et la conciliation entre l’Allemagne et la Grèce :

Merkel et Tsipras veulent apaiser les tensions entre les deux pays, et supprimer les clichés : « Les Grecs ne sont pas paresseux et les Allemands ne sont pas responsables de tous les maux de la Grèce » déclarait Tsipras. Tous deux veulent mettre un terme à toute polémique.

 

Théo et Lucile

Sources :

L’Echo du mardi 24 mars 2015

http://www.france24.com/fr/20150323-tsipras-reunion-merkel-allemagne-grece-polemique-doigt-honneur-varoufakis-reparation-guerre-dette-nazisme-economie/

http://lci.tf1.fr/monde/europe/relations-germano-grecques-merkel-et-tsipras-veulent-depasser-8583478.html