Première note du BEA concernant le crash Rio-Paris de 2009

Image de l'Airbus A330
Airbus A330 en mars 2007. Source : Wikipedia

Le 1er juin 2009 a lieu le crash de l’airbus A330 d’air France. Cet avion assurait la ligne Rio-Paris transportant à son bord 228 personnes. Aujourd’hui a été publiée la note du Bureau d’enquêtes et d’analyse nous expliquant les circonstances du crash grâce aux boîtes noires récupérées début mai.

L’avion se trouvait dans une zone de turbulence et seulement les deux co-pilotes se trouvaient dans le cockpit. L’avion a atteint les 38 000 pieds d’altitude avant de décrocher durant 3 minutes et 30 secondes. Le BEA assure que « les moteurs ont fonctionné et toujours répondu aux commandes de l’équipage ». Autre élément important, les pilotes voyaient deux vitesses différentes pendant une minute.

Le BEA a choisi de publier ces éléments plus tôt car « des informations parcellaires et plus ou moins contradictoires ont été rapportées dans la presse » procès reçu la semaine dernière par le directeur du BEA.

En conséquence, Air France et Airbus ont été mis en examen en mars dernier pour « homicides involontaires ».
L’équipage « a fait preuve de professionnalisme », a estimé vendredi Air France dans un communiqué, en estimant que « la panne des sondes de vitesse est l’événement initial qui entraîne la déconnexion du pilote automatique ».

Estelle L & Kévin L