L’affaire Dreyfus et la Liberté de la presse

L’affaire Dreyfus est dû à un conflit social politique soldé faite autour du capitaine Alfred Dreyfus qui sera par la suite innocenté (fin du XIX ème).

Le point de départ de cette affaire est la condamnation en 1894 du capitaine Dreyfus pour avoir livré des documents secrets français à l’Empire Allemand qui par la suite ferra l’objet d’une erreur judiciaire.

Emile Zola ferra par la suite un article de presse intitulé « J’Accuse… ! »

Dreyfus                                                                                                                                                                                     Emile Zola

L’affaire s’achèvera définitivement qu’en 1906 par un arrêt de la cour de cassation qui innocentera Dreyfus.

Le régime politique à cette époque (1893) est tendu à cause des élections concentrées sur la question sociale, la menace anarchiste… qui sera réduite par les lois scélérates d’autant plus que l’anticémitisme été énormémént présente à cette époque là.

Le 13 janvier 1898 Emile Zola donnera une dimension national à l’affaire Dreyfus par la publication d’une lettre adressée au président de l’époque (Clémenceau) dans le journal l’Aurore.

De cette lettre, Zola sera attaqué  en justice.

Dans cette affaire les droits des citoyens et d’expression n’ont pas été respectés car Zola dénoncait la vérité qui été pour l’époque dérangeante.

Pour le procés de Zola la justice a été baffoué car certain politiciens voulait le voir enfermé pour cette vérité dérangeante qu’il avait mit au grand jour.

Le 12 juillet 1906 Dreyfus sera définitivement innocenté.

 

                                                                                     

                                                                                            journal « L’Aurore »

 

Pour indemnisé Dreyfus,  la justice le fera réintégré dans l’armée et par conséquent sera décoré pour son courage et son combat.

(Menzli Simon seconde 6).