0

La course aux vaccins

Tout les scientifiques du monde entier se sont penchés sur un objectif fou, créer un vaccin contre la Covid-19 (dans le monde il y a plus de 60 vaccins en cours !): moins d’un an après les premiers cas, 3 vaccins sont sur le point d’aboutir.

On vous présente les 3 candidats :

Pfizer-BioNTech

Ce vaccin utilise une technologie à « ARN messager » . On injecte des instructions génétiques qui « commandent » aux cellules de fabriquer un antigène contre le coronavirus. Cette nouvelle technique a porté ses fruits car pour l’instant ce vaccin est le mieux avec 95% d’efficacité.

Par contre ce vaccin doit être conservé à très basse température : jusqu’à -70, -80 degrés et coute 33€ par personne.

Moderna

Le vaccin Moderna utilise la même technologie innovante, dite à « ARN messager », que celle de Pfizer, mais peut être stockée pendant un mois dans un réfrigérateur standard, mais à -20 degrés sur une période de six mois. Il coute entre 54 et 60€ par personne.

Oxford AstraZeneca

Le vaccin d’Oxford/AstraZeneca coute peu cher et est aussi le plus facile à stocker. Il peut être conservé entre 2 et 8 degrés.

Il utilise un autre virus inoffensif pour introduire du matériel génétique du Sars-Cov-2 dans les cellules afin de susciter une réaction immunitaire.

Doit on avoir peur des vaccins ? Et pourquoi la fabrication du vaccin a été si rapide ? Bâclage ou prouesse technologique ?

Les vaccins sont normalement réalisés avec 4 phases d’essai : un premier test sur les animaux, le deuxième sur les humains pour identifier les effets secondaires ; la troisième phase sert à verifier la bonne stimulation du système immunitaire. La phase 4 est un vrai test pour voir des résultats réels contre la maladie. Tout cela prend plusieurs année d’ordinaire.

Pour réaliser le vaccin le plus vite possible on a réuni la phase 2 et 3 en une seule et on l’a faite en même temps que la quatrième.

Le vaccin a donc été baclé ? Pas forcement car la nécessité de créer un vaccin dans l’urgence a fait que tous les scientifiques travaillant sur des vaccins ont été réqusisionnés pour travailler sur la Covid. Il y a eu aussi beaucoup de volontaires, beaucoup d’argent donné par les gouvernements. Ce qui a aussi aidé c’est le fait que les laboratoires utilisent une technologie de pointe et que le virus est de nature « simple ».

Peut on craindre des effets secondaires ?

Un dispositif de surveillance a été mis en place en France pour identifier les effets indésirables qui pourraient survenir après la vaccination.

Pour l’instant sur 2 653 200 personnes vaccinnées contre la Covid-19 en France, l’ANSM rapporte 524 cas d’effets indésirables de Pfizer/BioNTech, 110 graves. 13 cas de décès ont été rapportés. C’était des personnes qui vivaient en EHPAD et qui avaient toutes des maladies chroniques et des traitements lourds. Pour l’instant rien ne permet de conclure que ces décès rapportés sont liés à la vaccination.

les effets secondaires sont principalement légers : fatigue, frissons, maux de tête ou fièvre.

Les vaccins pourraient avoir des effets à long terme que l’on ne connaît pas mais il y a peu de chance.

 

Par Arthur

 

Club journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *