Des chats et des chiens …clonés

Le clonage des animaux de compagnie s’est beaucoup développé ces dernières années, en particulier en Corée du Sud et en Chine. Comment fonctionne le clonage ? En quoi peut-il nous séduire ou, au contraire, nous inquiéter ?

Le clonage des animaux

Le premier animal cloné était la brebis Dolly, en 1996, au Royaume-Uni. Depuis le clonage s’est largement développé, notamment pour les animaux d’élevage. Mais on peut aussi faire cloner son animal de compagnie. Pour obtenir une copie génétique d’un animal, on remplace le noyau d’un ovule non fécondé par celui d’une cellule du corps de l’animal par celui d’une cellule du corps de l’animal que l’on veut cloner, pour former un embryon. On transfère ensuite cet embryon dans l’utérus d’une mère porteuse.  C’est la technique du transfert nucléaire de cellules somatiques (SCNT).

Cloner un animal coûte cher

Si vous voulez cloner votre animal de compagnie, un gros problème va se poser à vous : cloner un animal coûte très cher, plusieurs milliers d’euros ! En Europe, le clonage des animaux est interdit depuis 2013 mais , en Corée du Sud, la Soam Biotech Research Foundation est devenue leader dans ce domaine. Depuis 2006, elle a cloné plus de 700 chiots pour des particuliers. Cette société propose de congeler les cellules de votre compagnon à 4 pattes de son vivant et ainsi de procéder au clonage quand vous le souhaitez, avant ou après sa mort. Plus fort encore, elle propose aussi d’effectuer un clonage à partir des cellules d’animaux décédés, ce qui représente effectivement une « performance » technique car les chances d’obtenir des cellules viables diminuent rapidement.

Panda © Photo qgadrian@Pixabay

 

Le clonage, une chance pour la planète ?

On envisage d’utiliser le clonage pour sauver les animaux en voie de disparition comme le panda. Même si cette idée peut nous séduire, je trouve que c’est triste que nous en soyons arrivés là car cela veut dire que nous sommes incapables de préserver notre belle planète et les êtres qui la peuplent sans recourir à la technologie.

Jules

Sources : Francetvinfo   EFSA  Libération

Source image mise en avant : © Photo kimhister@Pixabay

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Marc Bloch Chemin de Ronde 23220 BONNAT
Nom du directeur de la publication
Isabelle Mazeirat, principale
Nom du responsable de la rédaction
Sylvie Edery, documentaliste
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix