Une énième tuerie aux Etats Unis

Le mercredi 7 Novembre,  une nouvelle fusillade a eu lieu à Thousand Oaks, près de Los Angeles dans un bar-discothèque : 12 victimes, dont un policier. Dans cet article, plus d’infos sur le déroulement des événements et  sur l’horreur qu’ont vécu les témoins.

Une survivante de la fusillade. Source image : levif.be

Les coups de feu ont été tirés par un ancien militaire

Le responsable de cet acte criminel se nomme Ian David Long, un ancien militaire de 28 ans qui avait servi dans l’élite de la marine aux États Unis, et a également été déployé 7 mois en Afghanistan.

Cet ex-militaire s’est procuré son arme de manière légale, mais l’a dotée d’un plus grand chargeur pour pouvoir y loger plus de balles. Le meurtrier s’est donné la mort à l’arrivée des forces de l’ordre. Rien n’indique que l’acte était terroriste mais les autorités vont considérer la question.

Cet homme était connu pour avoir des troubles psychologiques. En Avril notamment, la police était arrivée à son domicile pour cause de comportement irrationnel ; suite à ce comportement, Ian David Long n’avait pas été arrêté ou interné, car il avait été diagnostiqué en phénomène post traumatique par rapport à son passé de soldat.

Le déroulement de la tuerie :

Le soir du massacre, une soirée étudiante avait eu lieu, des centaines de jeunes entre 21 et 26 ans étaient donc réunis dans la discothèque. Un témoin anonyme a déclaré avoir vu un homme entrer dans le bar vers 23 h 30 avec un « pistolet noir » -plus tard identifié comme un Glock 21 de calibre 45- et a entendu au moins une trentaine de coups de feu. Il a tout d’abord tué le vigile à l’entrée de la discothèque puis selon des témoins de l’intérieur, il aurait lancé un fumigène avant de commencer à tirer. Les personnes présentes dans le bar se sont très vite jetées à terre en essayant de sortir le plus vite possible par la porte de derrière ou par les fenêtres. A l’arrivée de la police, le tireur était mort sur les lieux.

L’horreur qui restera gravée dans la mémoire des survivants

Les témoins et survivants des coups de feu, seront marqués à jamais par le bruit des détonations, les cris des personnes présentes. Certains se sont enlacés, tout simplement heureux d’être en vie, d’autres déplorent leurs pertes. Un homme gravement attristé par le meurtre d’une jeune employé du bar qui avait encore tant d’années à vivre, était en larmes ; des jeunes femmes ont été  sidérées par l’héroïsme de quelque hommes qui ont formé un bouclier humain pour tenter de leur donner une chance de s’échapper. Bref, un événement qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Les jeunes ont très bien réagi malgré la panique : ils ont cassé les fenêtres avec des chaises et n’ont pas attendu les secours pour évacuer les blessés puis appliquer les premiers secours qui sont inclus dans leur éducation. De plus en plus d’Américains souhaitent un pays avec moins d’armes à feu, mais il faut pour cela modifier le deuxième amendement de la constitution des Etats Unis. Des manifestations ont souvent lieu sur le sujet mais est-ce suffisant ?

Sources : msn.comactu.fr

Article écrit par Solange

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Eugène Freyssinet 19 130 Objat
Nom du directeur de la publication
Christian Pouzet
Nom du responsable de la rédaction
Delphine Marrou
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix