Conte des CM2

Il était une fois un elfe nommé Zémire, venant du peuple des Inyas, il éprouvait des sentiments pour une jeune fille, Zia. C’était une humaine honnête originaire du royaume de Diamanta.

Malheureusement, ces deux peuples étaient en guerre depuis de nombreuses années. Pour que cette querelle ne perdure, les deux jeunes amants partirent à la recherche du médaillon Chronos. On raconte que ce médaillon est doté du pouvoir temporel ; c’est-à-dire que si on le possède, du moins comme le pensent les jeunes amants, on peut retourner au temps jadis pour changer le cours de l’histoire.  Ils décidèrent d’aller à la recherche de la veille sorcière Leaguin.

Ils partirent avec deux chevaux, deux lances, un arc et cinquante-six flèches. Les deux jeunes amoureux durent traverser une longue rivière avec des crocodiles et des piranhas. Ils rencontrèrent une horde de gargouilles. Ils tirèrent six flèches et continuèrent leur chemin. Ils arrivèrent dans un manoir hanté gardé par trois squelettes. Ces derniers les enfermèrent dans le donjon. Zia et Zémire réussirent à s’enfuir par un passage secret qu’ils avaient découvert en poussant une pierre. Ils marchèrent ensuite longuement dans une forêt pleine de ronces et d’orties quand soudain ils aperçurent une vieille cabane. C’était certainement celle de la sorcière…

Les jeunes amants s’approchèrent de la maisonnette, ils toquèrent à la porte. La vieille sorcière leur dit d’entrer. Un corbeau était posé sur un balai en bois ; la sorcière apparut d’un coup.

Ils entrèrent dans la maisonnette et discutèrent avec la sorcière du médaillon Chronos.

Elle leur dit que le médaillon se trouvait dans la forêt au milieu d’un temple Maya à l’Ouest, mais que s’ils voulaient avoir la carte qui les y conduirait, les jeunes gens devaient lui donner des écus. Celle-ci leur en demanda 500, ils n’en avaient que 250. Ils partirent à la recherche d’écus. Ils vendirent un bijou de Zia qui leur rapporta 200 écus et ils leur en manquaient encore 50. En retournant à la maisonnette, avec le compte cette fois, une mauvaise nouvelle les attendait, la sorcière ne les avait pas avertis que d’autres personnes étaient aussi à la recherche du médaillon.

Une fois en possession de la carte, ils se mirent en route, sur le chemin, ils rencontrèrent un homme sous une capuche noire, il leur demanda  si eux-aussi étaient à la recherche du médaillon Chronos. Zémire lui répondit certainement.

L’homme sortit son épée et les attaqua. Zémire brandit également la sienne et un combat acharné commença. Zémire lui planta son épée entre les deux yeux. Ils reprirent la carte et trouvèrent le temple Maya. Ils rentrèrent à l’intérieur où ils virent au loin un long couloir.

Au fond du couloir, ils distinguèrent une porte ouverte et une lumière d’or. Ils s’approchèrent discrètement. C’était la salle du trône de Chronos. Au pied du trône, scintillait un coffre d’or incrusté de diamants. Dans la pénombre, deux gigantesques dragons veillaient sur ce trésor. Lorsqu’ils aperçurent  les intrus, ils crachèrent de longues flammes bleues. Zia et Zémire saisirent leurs arcs et visèrent les yeux de ces créatures qui se transformèrent en statues.  Les jeunes amoureux se précipitèrent sur le coffre et l’ouvrirent. A l’intérieur se trouvait le médaillon qu’ils désiraient tant. Dès qu’ils le touchèrent, le temple maya trembla et les pierres du plafond commencèrent à s’écraser sur le sol et à boucher la sortie. Ils comprirent que l’édifice allait s’effondrer. En s’enfuyant, Zia tourna le rubis au centre du médaillon pour revenir 200 ans en arrière. Une lumière apparût, les entoura et les projeta dans le passé.

En effet, c’est à cette époque lointaine que remontait la guerre. Les humains, jaloux de la puissance des Inyas, avaient kidnappé la princesse Zoéline, fille du roi Inya. Les deux amants partirent délivrer la princesse enfermée dans les oubliettes d’un château. Ils durent anéantir des gardiens cruels et armés d’épées, d’arbalètes et de haches aiguisées mais rien ne les arrêtaient. Dès qu’ils eurent libéré la princesse elfique, ils la ramenèrent dans sa chambre. A peine avait-elle franchi le seuil que Zémire et Zia furent à nouveau aspirés par la lumière du médaillon.

Ils se retrouvèrent à leur époque, sur la place royale, devant le porche du château Inya. Au sommet de la plus haute tour flottaient les drapeaux des deux royaumes réunis. Ils réalisèrent avec joie qu’ils avaient réussi leur mission. Ils entrèrent dans la cour et furent accueillis par leurs deux clans. Ils découvrirent alors avec des étoiles dans les yeux que tout était prêt pour leur mariage.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Nom du directeur de la publication
Nom du responsable de la rédaction
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement