La bataille virtuelle

Une guerre peut-elle impacter le monde des réseaux sociaux ? Zelensky et Poutine, deux hommes du même milieu, mais avec une histoire et un passé différents, se lancent dans une guerre de la communication.

Vladimir Poutine, le président russe depuis l’an 2000, a envahi l’Ukraine,  suite à au rapprochement de ce pays avec l’OTAN et l’Union Européenne. Le dictateur russe a bloqué certains réseaux sociaux et interdit l’utilisation, sur les médias et dans la rue, du terme « guerre » pour qualifier ce qu’il appelle « une opération spéciale ». Volodymyr Zelensky, ancien comédien et star de la télé-réalité, tient tête au président russe Vladimir Poutine, avec un sang-froid admirable, et répond à cette censure par une communication débordante. Depuis le début de l’invasion russe, le 24 février 2022, Zelensky communique avec la population ukrainienne grâce aux réseaux sociaux : dans ces vidéos, le président s’adresse à son peuple, depuis Kiev, pour le rassurer et le soutenir, pour montrer sa présence au sein de la ville.

© www.letemps.ch

Zelensky exerce une communication très ciblée : il est entouré de jeunes ukrainiens formés dans des universités américaines et européennes. Contrairement à son rival, Vladimir Poutine, ses vidéos et ses allocutions, publiées sur les réseaux sociaux pour toucher une génération plus jeune,  sont conçues pour interpeller les pays occidentaux; en Allemagne et aux États-Unis, une forte hausse du soutien populaire a été observée, de nombreuses manifestations sont organisées partout dans le monde. 

Le président ukrainien a fait appel à plusieurs pays : il fait de nombreuses interventions par vidéo-conférence dans des Assemblées. Ces discours sont toujours sensiblement les mêmes, mais chaque mot est choisi pour faire réagir le public ciblé du jour :  « imaginez l’aéroport de Montréal bombardé », pour les Canadiens, les aux attentats du 11 septembre lors de son intervention au Congrès des États-Unis, et, pour son allocution à l’Assemblé Nationale en France, Zelensky a comparé Marioupol, une ville ukrainienne, à un nouveau « Verdun », et il a fait référence à la devise de la France : « liberté, égalité, fraternité ».

Sources: www.lexpress.fr, fr.wikipedia.org

Léane Sarne, Léo Capy, Florencia Sautonie (4ème)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Cabanis - 2 bd Jouvenel - 19100 Brive
Nom du directeur de la publication
Mme Placido
Nom du responsable de la rédaction
M. Mathieu
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix