L’Everest des mers

Pour cette éditions 2017 du  Vendée Globe, c’est Armel Le Cleac’h qui remporte la course autour du monde à la voile en solitaire et sans assistance, en pulvérisant le record.

© vendeeglobe.org

Le dimanche 6 Novembre 2016 des marins étaient au départ de la 8ème édition du Vendée Globe aux Sables d’Olonne (en Vendée). Armel Le Cleac’h a franchi la ligne d’arrivée du Vendée Globe en vainqueur le 19 janvier 2017 aux sables d’Olonne en 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes. Il a battu le record de la 7ème édition qui était de 78 jours 2 heures et 40 secondes. Tous ces navigateurs s sont des aventuriers en quête d’un exploit sportif, technique et humain : le Vendée Globe est appelé « l’Everest des mers » car c’est la course la plus longue et la plus difficile au monde, les marins y sont confrontés au froid polaire, aux gigantesques vagues et aux ciels pesants!
Le Vendée Globe consiste à descendre l’Atlantique, traverser l’océan Indien et l’océan Pacifique et enfin remonter l’océan Atlantique. Ainsi les navigateurs parcourent 40 075 kilomètres, ce qui est la circonférence de la Terre et la distance autour du monde de référence. Il ne doit y avoir personne d’autre que le navigateur à l’intérieur du bateau, sauf en cas de sauvetage d’un concurrent. Aucune assistance n’est tolérée. Les marins doivent réparer les avaries et se soigner seul.Toutefois, l’assistance téléphonique technique ou médicale est tolérée.
Les bateaux utilisés pour la course mesurent tous 18,28 mètres de long. Ce sont les monocoques les plus puissants utilisés par un marin solitaire. Les marins doivent composer avec les condictions climatiques difficiles et doivent régulièrement ajuster leur trajectoire. En effet, dans l’hémisphère Nord, les vents tournent dans le sens contraire des aiguilles d’une montre autour des dépressions et dans le sens des aiguilles autour des anticyclones. C’est l’inverse dans l’hémisphère Sud.
Le départ et l’arrivée se font aux Sables-d’Olonne en Vendée : la première course y a eu lieu en 1989, créée par Phillipe Jeantot, un ancien navigateur, avec le soutien de Phillipe de Villiers. Le Vendée Globe représente d’énormes enjeux économiques pour la région, l’industrie nautique, le port et la ville des Sables-d’Olonne.

Texte – Margot PIERREFITTE & Juliettet BOUDET (5ème)

PiouPiou – Yanis MASSE (5ème)

 

 

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Cabanis - 2 bd Jouvenel - 19100 Brive
Nom du directeur de la publication
M. Bartoli
Nom du responsable de la rédaction
M. Mathieu
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix