La légende arrive dans les salles !

Le film Jappeloup sort le 19 mars au cinéma. Il retrace l’histoire de Pierre Durand, cavalier français de CSO (concours de saut d’obstacles) et de Jappeloup de Luze, son cheval, champion de saut d’obstacles. C’est Guillaume Canet, acteur français et cavalier lui aussi, qui incarnera le rôle de Pierre Durand.

Pierre Durand et Jappeloup de Luze © blog.chevalmag.com

Jappeloup de Luze est un cheval né d’une mère pur-sang et d’un père trotteur le 12 mars 1975 ; il est mort le 5 novembre 1991 d’un arrêt cardiaque, dans son box. Il n’avait pas un avenir très prometteur avec ces origines et sa petit taille, seulement 1m58 au garrot. Pourtant, il remporte de très nombreux titres, comme celui de champion olympique, d’Europe et de France. Il est considéré comme le cheval de saut d’obstacles le plus performant de tous les temps. Il marque l’histoire du sport français, car c’est le dernier cheval a avoir remporté les Jeux Olympiques de 1988 à Séoul.

Pierre Durand, son cavalier, le considère comme « le cheval de sa vie ». Au début, il avait refusé de l’essayer, le trouvant beaucoup trop petit et pensant qu’il n’aurait jamais une carrière internationale. De plus, le cheval avait un gros caractère, était désobéissant et impatient en concours. Mais après l’avoir vu sauté, Pierre reconnu qu’il avait un excellent coup de saut. Il l’acheta et ne s’en sépara jamais plus.

© allocine.fr

Ils allaient de victoires en victoires, d’abord champion de France en 1982, champion d’Europe en 1987, il obtint 11 médailles d’or en grands prix dont cinq en Coupe du monde et trois en CSIO (Concours de Saut International Officiel) et finit champion olympique aux JO de Séoul en 1988. En 1984, aux JO de Los Angeles, Jappeloup refuse un obstacle et fait tombé son cavalier qui se retrouve de l’autre côté de l’obstacle, la bride dans les mains, voyant son cheval partir vers les écuries. Cela lui a valu l’élimination, mais, 4 ans plus tard, aux JO de Séoul, Pierre lui passe la médaille olympique autour du poitrail pour le remercier. Ensuite, il remportera en 1989 la médaille d’argent par équipe aux championnats d’Europe à Rotterdam et en 1990, la médaille d’or par équipe aux championnats du monde à Stockholm et 2e de la finale de la coupe du monde à Dortmund. Jappeloup partira à la retraite en 1991.

« T’arrête pas Jap, j’t’en supplie, t’arrête pas. » dit Pierre à Jappeloup, avant le dernier obstacle à Séoul.

Le film retrace donc toute l’histoire de Pierre Durand et Jappeloup, ces champions qui ont laissé une trace indélébile dans le monde du CSO.

Laura BELOT (3ème)

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Cabanis - 2 bd Jouvenel - 19100 Brive
Nom du directeur de la publication
M. Bartoli
Nom du responsable de la rédaction
M. Mathieu
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix