Agissons contre le harcèlement !

Le harcèlement inquiète le Ministère de l’Éducation : des enfants, en pleine construction, ont des actes violents envers d’autres enfants, plus faible qu’eux, qu’ils cherchent à déconstruire. 

 

Le harcèlement à l’école, qu’est ce que c’est? Le harcèlement (aussi appelé « school bullying » par les professionnels, étudié depuis 1993 en Norvège) est un acte de violence sur le long terme , il peut être physique et/ou psychologique. Les agresseurs attaquent les victimes sur leur physique, les injurient, lancent des rumeurs et se moquent d’eux. Les agresseurs sont souvent plusieurs et se sont toujours les mêmes qui s’attaquent à un même souffre-douleur. Ils entretiennent une relation de dominé-dominant.

Quels en sont les effets produits? Les attaques commises par l’agresseur ont des répercussions irréversibles sur le comportement de la victime. La victime souffre, elle a honte, et peut arriver à une somatisation (douleur physique dû au stress) et peut tomber dans la dépression. La victime a peur de parler, de ne pas s’en sortir; l’enfant ne veut plus aller à l’école, ses résultats chutent, on assiste parfois à une déscolarisation. L’enfant devient anxieux et peut même aller jusqu’à se suicider.

Qui sont les plus touchés? Ce sont souvent les bons élèves : en s’attaquant à eux, les agresseurs s’attaquent à l’institution, car ils sont souvent méprisés et « mis sur le carreau ». Mais il y a aussi ceux qui changent de scolarité en cours d’année, les timides, ceux qui ont des défauts physiques, ou qui sont immatures, ou au contraire en avance. Les victimes sont des personnes psychologiquement fragiles, candides, sensibles et moins fortes physiquement.

Qui sont les agresseurs? Ce sont plus souvent des garçons que des filles (les filles, elles, ne font que mettre à l’écart d’autres filles). ils sont de nature impulsive, ont peu d’empathie, peu de culpabilité. Ils n’acceptent que ceux qui leur ressemblent et entendent le faire savoir : les autres les craignent.

Comment agir? Dan Olweus est un professeur en psychologie,  le premier à avoir décelé le harcèlement. Il a inventé le premier programme d’intervention contre le harcèlement en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne, basé sur des principes simples :

  • Savoir ce qui se passe : enquête anonyme
  • Faire des débats à l’école
  • surveillance des cours par les enseignants
  • Établir des règles contre la violence, et des sanctions
  • Faire régulièrement des conseils de classe
  • Mettre à disposition des élèves une écoute interne
  • Parler aux parents des agresseurs et des victimes

De leur côté, les parents doivent rester vigilants aux changement de comportement de leurs enfants (refus d’aller à l’école) et inciter l’enfant à se confier s’il a quelque problème que se soit. Si des parents parviennent à déceler le harcèlement dont a été victime son enfant, il faut impérativement contacter les responsables de l’école.

Avant que vos enfants et vos camarades de classe gardent des souvenirs immarcescibles du harcèlement, agissez !

  http://fr.wikipedia.org/

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Cabanis - 2 bd Jouvenel - 19100 Brive
Nom du directeur de la publication
M. Bartoli
Nom du responsable de la rédaction
M. Mathieu
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix