RESF, Réseau d’éducation sans frontière, l’association qui fait des miracles

RESF, Réseau d’éducation sans frontière,  est une association  qui aide les familles en situation irrégulière.

Elle a été créée le 26 juin 2004 à la bourse du travail de Paris dans une réunion rassemblant des enseignants, du personnel de l’éducation  nationale, des parents d’élèves… Tous ont une préoccupation commune : la situation des élèves majeurs et des familles  étrangères  en situation irrégulière. Ils ont décidé ce jour-là en France de créer un réseau de soutien à ces enfants et jeunes majeurs, le réseau d’éducation sans frontière RESF.

Dominique Grador travaille en tant que militante à RESF à Tulle. Elle combat toute forme de racisme. Et elle conseille cette association à d’autres, surtout aux jeunes.

Nous l’avons rencontrée ce jeudi.

Voici pour vous un extrait de  l’entretien en video:

 

Etudier en Corrèze

Témoignage  « C’était une révélation ! »

Pourquoi ont-ils choisi de faire leurs études en Corrèze ? Comme Charlotte que nous avons rencontrée, plusieurs centaines d’étudiants viennent chaque année apprendre le métier d’infirmier à l’IFSI (l’institut de formation en soins infirmiers) de Tulle.

Charlotte raconte :

« J’ai 21 ans. J’ai passé mon bac mais après, je n’ai pas continué l’école. J’ai donc cherché du travail un peu partout. J’en ai trouvé un en maison de retraite. C’était une révélation. J’ai beaucoup apprécié ce travail, ça m’a ouvert sur ce métier. Avec le Covid19, j’alterne entre cours en présentiel et en distanciel. »

Après avoir interrogé plusieurs étudiants nous avons remarqué que la plupart n’étaient pas Corréziens, certains même venaient du Sud la France.

Les étudiants peuvent travailler en distanciel, c’est à dire qu’ils travaillent sur des ordinateurs et en présentiel :ils travaillent sur place et non à distance.

Marina Ovsiannikova, une journaliste engagée

Selon un article paru sur le site France culture, la journaliste  russe Marina Oviannikova a fait  irruption dans le journal TV du 20 heures russe. Elle brandissait une pancarte sur laquelle était inscrit en russe et en anglais « Non à la guerre, ne croyez pas à la propagande, on vous ment ici. »

« J’AI HONTE D’AVOIR PERMIS QUE LE PEUPLE RUSSE SOIT ZOMBIFIE »

Voici ce qu’elle poste quelques minutes avant de brandir sa pancarte afin de justifier son geste.

Nous ne savons pas ce que la « justice » russe va décider mais nous souhaitons beaucoup de courage à cette journaliste.

« Bon courage Marina! ».

Un tir coréen non identifié

Selon un article du journal le Monde, la Corée du Nord tire un nouveau »projectile » non identifié.

Le tir aurait eu lieu le jeudi 24 mars. L’engin aurait été tiré à 170 kilomètres des côtes Chinoises. Selon l’armée sud coréenne, la Corée du Nord a tiré la semaine dernière un missile balistique mais l’essai s’est soldé par un échec total. Le missile aurait parcouru 1500 kilomètres au total, cela ne s’était jamais passé depuis l’essai de 2019. Ils voulaient créer des missiles hypersoniques pour prouver qu’en cas d’attaque ils pourraient riposter mais l’essai a échoué. Le ministère japonais affirme que c’était un missile balistique intercontinental.

La Corée du Nord riposte que c’était simplement un essai, ainsi que la Corée du Sud aussi.

Pour lire l’article du journal Le Monde

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/01/31/la-coree-du-nord-lance-son-plus-puissant-missile-depuis-2017_6111667_3210.html

L’Ukraine résiste

Kiev, Ukraine, le 18 mars 2022.
Sur le site de l’explosion d’une bombe de l’armée russe dans le district de Podil, à Kiev..
Photo Laurent Van der Stockt pour Le Monde

 

Malgré les offensives russes, le peuple ukrainien se bat chaque jour pour continuer à vivre.

La victoire militaire devait être éclair. Un mois plus tard, l’Ukraine résiste. Le rythme des pertes de l’armée russe est supérieur à celui de dix ans de guerres en Afghanistan. Kiev craint que la Biélorussie ne finisse par intervenir.  La désolation et l’angoisse du chaos, les vies brisées par l’agression russe en Ukraine : à  Moscou, on n’en parle pas, la loi bâillonne désormais tous les médias. Cette censure trahit  l’échec de la force de Poutine.

Source: https://cdn.radiofrance.fr

 

 

Des étudiantes du campus connecté témoignent de leur expérience

En septembre 2021, le campus connecté de Tulle en Corrèze  a ouvert ses portes aux étudiants.  Objectif,  former des personnes ayant arrêté leurs études grâce aux cours à distance. Nous sommes allés rencontrer le directeur, Monsieur Domenger ainsi que des étudiantes.

Monsieur Sylvain Domenger, tuteur des campus connectés en Corrèze, nous a présenté le campus universitaire de Tulle.

Nous l’avons interviewé, il nous a expliqué son travail.

« Il existe en France 189 campus connectés, dont 19 en Corrèze, 12 à Brive et 7 à Tulle », a affirmé le directeur.  « Les campus connectés permettent de s’entraider. Les formations sont nombreuses et variées : BTS diététique, Bachelor décoration d’intérieur. Il existe de nombreux liens, activités et échanges entre étudiants et formateurs. Monsieur Domenger nous explique : « On aide à faire un CV, une lettre de motivation. Il y a des contraintes, mais on travaille la confiance en soi, la cohérence, l’humain pour que tout le monde réussisse. »

Mathilde Bouat , étudiante en diététique, nous raconte : »Le campus connecté a vraiment tous les avantages, c’est à dire qu’ on se sent un peu comme à la maison. Mais on est à la fois dans un espace de travail. On crée des liens. Et le matériel est satisfaisant. »

Céline Goncalves, étudiante naturaliste nous confie: «  Pour moi, le campus connecté, c’était une nouvelle ouverture. »

Si vous souhaitez en savoir plus sur les formations proposée , rendez-vous sur le site du Campus

https://campus-connecte-correze.fr/

Léo, Victor et Ewan , Sixième

Face aux cyberattaques

Les pirates informatique, de plus en plus nombreux sur internet, sévissent  depuis plusieurs années. Ils provoquent de nombreux dangers sur internet : escroqueries sur les réseaux sociaux, cyberattaques sur les sites internet.  Comment faire pour s’en protéger? Nous vous proposons quelques conseils.

1. -Eviter de se rendre sur des sites douteux ou illégaux.

On voit que des sites sont illégaux quand on aperçoit des objets, contenus illégaux ou choquants.  Il faut être attentif à l’orthographe employée et aux images diffusées qui sont modifiées par des logiciels  de montage.

2. Faire ses mises à jour de sécurité  dès que possible.

3. Choisir des mots de passe sécurisés. Pour créer un mot de passe sûr, utiliser au moins 12 caractères, des chiffres, des lettres, des caractères spéciaux.

4. Bien choisir son pare-feu et son anti virus :  les mettre à jour régulièrement, lancer régulièrement des analyses

5. Faire des sauvegardes régulières de ses données

6. Se munir d’un bloqueur de publicités

7. Redoubler de vigilance face aux messages d’inconnus

Pour lutter contre ce phénomène, le Ministère  de l’Intérieur a créé un dispositif prénommé  Thésée. Ce dispositif permet  de déposer des plaintes en ligne et de se défendre  contre les escroqueries .

https://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-police/Thesee-la-plainte-en-ligne-pour-les-victimes-d-e-escroqueries

Maya et Chloé – En Sixième

Une étudiante en Soins infirmiers parle de sa formation

Jeudi 24 mars sur le campus de l’IUT de Tulle nous avons rencontré Emma,  étudiante en IFSI (Institut de formation en soins infirmiers) qui nous a expliqué  ce qui l’a conduite à choisir cette orientation .

Nous lui avons demandé comment se déroulaient ses études  d’infirmière.

Nous avons appris que le travail d’étudiant en soins infirmiers  n’était pas toujours facile dans la vie de tous les jours, notamment durant la crise sanitaire liées au Covid 19. qui a obligé tous les étudiants à suivre des cours en ligne.

Pour cela nous avons réalisé une interview audio de cette étudiante  en IFSI .

Pourquoi a t-elle choisi des études d’infirmière, comment et avec qui étudie t-elle et quel diplôme prépare t-elle? Comment la pandémie de Covid a t-elle influencé le déroulement de ses études?

Ce sont les questions que nous lui avons posées.

Pour en savoir plus sur l’Ecole de soins infirmiers de Tulle,   rendez-vous sur le site:

http://www.ifsi-tulle.fr/lifsi-et-lifas

Autour des médias

       

       Dans le cadre de la préparation à la journée départementale de rédaction sur blog E-reporters, le groupe d’élèves de Sixièmes de l’atelier journal a reçu le 3 février  deux professionnels de l’écriture   journalistique pour un travail sur la rédaction de l’article de presse.

 

     Madame Albaret, médiatrice de ressources pour l’enseignement et Monsieur Mahey, journaliste local indépendant ont pu partager avec le groupe leurs  connaissances sur les médias et les étapes de la rédaction d’un article de presse. Découvertes des divers médias,  présentation de journaux quotidiens et de magazines spécialisés, rédaction du chapeau de l’article à partir de faits d’actualités, questions autour du métier de journaliste et de l’information, rôle de l’image et fausses images sur internet, tels étaient les thèmes au programme de l’échange.

Pour en savoir plus sur les dfférents types d’articles et connaître les clés de l’écriture journalistique, rendez-vous sur le lien suivant :

Ecrire comme un journaliste CLEMI

Nul doute que cette rencontre permette aux élèves d’appréhender de manière plus méthodique et plus ouverte les questions à traiter pendant la journée E-reporters. Nous souhaitons donc bon vent aux élèves pour la rédaction de beaux articles pour la prochaine étape le 24 mars.

 

Merci à  Madame Albaret et Monsieur Mahey pour leur soutien à cette action.

 

 

 

Les Unes vous en font voir de toutes les couleurs

Les Sixièmes ont réalisé quelques Unes pour démarrer les travaux de l’atelier journal.

Afficher les mentions légales | Conditions générales d'utilisation | Aide à la rédaction du registre de traitement
Nom et adresse de l’établissement scolaire
Collège Bossuet Ensemble scolaire Edmond Michelet 11 Rue Bossuet BP 559 19107 BRIVE
Nom du directeur de la publication
collège bossuet
Nom du responsable de la rédaction
Mérigonde/Grenaille
Nom et adresse du fournisseur d’hébergement
OVH 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix