L’affaire Hocine. 1

Le mercredi 3 avril 2019, les élèves de Seconde 1 du lycée ont été accueillis au Tribunal correctionnel de Tulle afin d’y reconstituer une affaire. Il s’agit de l’affaire Hocine qui est basée sur des faits réels ayant été jugés au tribunal de Bobigny.

Hocine est un jeune garçon sans problème qui suit une scolarité normale dans son lycée. Mais ce jour là, en plein cours, une altercation l’oppose à Alexandra une de ses camarades. Bientôt les deux jeunes en viennent aux mains dans le couloir. C’est alors que tous les élèves sortent eux aussi de la salle de classe et que deux d’entre eux, Steeve et François, prennent à partie Hocine et le frappent violemment dans les escaliers. Hocine, blessé, ne pourra pas retourner au lycée pendant près de 20 jours. Suite à sa plainte  contre Alexandra, Steeve et François, un procès en correctionnel est ouvert.

 

Tribunal de Tulle

Crédit photo : La Montagne.

 

PROCÈS AU PALAIS DE JUSTICE !!

Affaire Hocine – 3

Le mercredi  3 Avril, le premier groupe de la 2nd1 est parti représenter un procès au Palais de justice de Tulle. L’ affaire dont il est question se passe dans le milieu scolaire.  C’est l’histoire d’un mineur, Hocine, qui a subi des violences lors d’une dispute dans le couloir avec des garçons puis avec sa camarade Alexandra. Des élèves l’auraient tapé.  Dans cette affaire je jouais le rôle  de l’avocate d’Alexandra.

Les caractéristiques  de mon rôle sont assez techniques puisqu’il fallait poser des questions pour savoir la vérité, je devais en même temps éviter que ma cliente soit accusée.  Le plus important était la plaidoirie car il fallait rassembler tous les éléments démontrant l’inculpation du client.

Avec l’aide de l’expert psychiatre  j’ai pu trouver des points sensibles sur la vie personnelle d’Alexandra, ce qui m’a permis de l’innocenter.

Dans ce procès beaucoup de choses ont été difficiles car en effet il fallait parler fort, lentement et bien articuler. Il fallait aussi poser des questions au bon moment, gérer son stress, toutes ces petites choses banales devenaient très importantes.

J’ai bien aimé l’idée de représenter une affaire et de découvrir les métiers de la justice, cette expérience m’a apporté une aide pour les années à venir avec les oraux…

Le  Mercredi  10 Avril, nous sommes allés écouter l’autre groupe de 2nd1, cela a été très enrichissant et très long.

CC.

L’avocate d’Alexandra en pleine plaidoirie pour défendre sa cliente.
Crédits photos: CR

Mesdames, Messieurs, la cour !

Affaire Hocine – 4     

Dans l’affaire Hocine, j’étais l‘un des deux juges assesseurs.

Mon rôle était d’assister le juge, président du tribunal et de trouver la vérité, ce qui s’est réellement passé. Pour cela, je devais connaître parfaitement le dossier, le comprendre et trouver les moindres indices prouvant la culpabilité ou non des prévenus. Il fallait aussi trouver des questions à poser à chaque personne qui se présentait à la barre afin d’obtenir des indices supplémentaires ou d’éclairer les éléments les plus flous de l’affaire.

Cela représentait donc beaucoup de travail. J’ai dû lire et analyser plusieurs fois le dossier, et repérer les éventuelles incohérences. Puis, avec l’autre juge assesseur, nous avons mis en commun notre travail et vérifié si certains points n’avaient pas été mal compris.

 

Les juges lors des auditions.
Crédits photos: CR

Lors du procès, il fallait être attentif du début à la fin et mémoriser ou écrire toutes les nouvelles informations. Cela faisait en effet beaucoup de choses à gérer en même temps mais j’ai trouvé que c’était la partie la plus intéressante contrairement à la préparation du dossier qui était longue et répétitive. A la fin du procès, il a fallu débattre entre juges et décider de la culpabilité de chaque prévenu et des peines applicables à chacun d’entre eux. C’était assez impressionnant de se dire que ce que les vrais juges décident influence la vie d’autres personnes.

Pour conclure, je dirais que la reconstitution du procès a été une expérience aussi enrichissante qu’intéressante et que, notamment à cause de l’importance du lieu, on prend conscience de ce que peuvent impliquer nos actes, de ce que l’on risque en enfreignant la loi et l’on comprend un peu mieux comment fonctionne notre justice. De plus, j’ai été impressionnée par le sérieux et l’implication de tous, ce qui a permis de faire une reconstitution la plus réaliste possible. Ainsi, j’ai pu avoir un petit aperçu du métier de juge et je peux dire que celui-ci me plaît et que je pourrais envisager d’exercer ce métier plus tard.

Lia.

Reconstitution de l’affaire Hocine vue par Enzo Lamothe

Affaire Hocine – 5

Bonjour, aujourd’hui je vais vous donner mes impressions à propos de la reconstitution de l’affaire Hocine.

Dans cette affaire j’ai joué le rôle de l‘expert psychiatre de Steve et d’Alexandra (des mis en cause), j’ai donc dû tracer les profils psychologiques de ces deux adolescents afin de dire s’ils étaient capables de comprendre ou non les sanctions qu’ils pourraient avoir.

C’était un travail plutôt facile à réaliser et très intéressant. Une fois le jour du procès arrivé nous sommes allés au tribunal qui est un endroit très impressionnant et solennel. Dans la salle l’ambiance était pesante, j’étais très stressé. Une fois à la barre le stress est parti. Le procès s’est bien passé.

Prise de vue réalisée dans le tribunal correctionnel de Tulle lors de la reconstitution du procès. Crédit photo CR

C’était un travail très intéressant et j’ai beaucoup aimé le faire même si le jour du procès cela était vraiment long. Ce travail m’a permis d’en apprendre beaucoup sur la justice de mon pays et je remercie mes professeures de nous avoir permis de faire ce travail fort intéressant.

Enzo.

Le procès reconstitué, quel stress !!!

L’avocat de la partie civile qui questionne son client à la barre.
Crédits photos: CR

Affaire Hocine – 6

J’ai joué le rôle de l’avocate de la partie civile (de la victime). On peut définir mon rôle comme celui de la personne chargée de défendre son client, ici Hocine, pendant la procédure judiciaire. L’avocat cherche alors à définir qui est responsable de quoi pour pouvoir faire une demande de justice la plus juste. Il a également un rôle de conseiller.

Le travail à effectuer en amont est très complexe et difficile. En effet, le fait de croiser toutes les informations pour en faire une conclusion, de prendre en compte chaque partie de l’enquête est quelque chose de très complexe. Le lieu, le tribunal était impressionnant, l’édifice est très massif et peut faire peur au premier abord.

Cette expérience, malgré le stress, le doute et le trac, est très enrichissante. Elle apporte beaucoup de compétences comme la confiance en soi, l’autonomie, le développement de soi même, le sens de l’organisation ainsi que la gestion de son stress.

Lola

La traumatisante affaire d’Hocine

Prise de vue réalisée dans la salle des assises du tribunal correctionnel de Tulle.
Crédits photo: CR
 Affaire Hocine – 7

Dans cette affaire j’ai incarné le rôle de François, l’un des mis en cause. J’ai donc joué le rôle d’un garçon de 17 ans  ayant un casier judiciaire (car mon personnage est un jeune homme violent avec les autres et surtout avec ceux qui ne sont pas de la même cité que lui).

Au début avec notre professeur d’EMC nous avons travaillé sur l’organisation de la justice en France, puis, aidé de la CPE, la classe a travaillé directement sur le dossier de l’affaire Hocine. Etant un mis en cause, j’ai  travaillé avec mon avocat pour savoir ce que je pouvais dire et faire à l’audience.

Juste avant le procès, j’étais un peu stressé à l’idée de reconstituer cette affaire dans un tribunal. Mais durant le procès tout s’est bien passé. J’ai cependant trouvé que je parlais trop vite et pas assez fort. Je n’ai pas eu besoin de ma fiche lorsque je suis passé à la barre, car j’ai un peu improvisé.

L’idée d’un procès reconstitué ne m’a pas déplu et cela a été une bonne expérience.

Baptiste

 

 

La fameuse affaire d’Hocine !

Affaire Hocine – 8

Dans l’affaire Hocine je jouais le rôle de Steeve qui est un des prévenus. Les particularités de mon rôle sont qu’en tant que prévenu je dois me défendre. Pour cela je suis aidé de mon avocat dont la mission est d’essayer de prouver mon innocence ou de réduire au maximum  la peine.

Le personnage que j’ai incarné est celui  d’un garçon âgée de 17 ans avec un cassier judiciaire bien rempli.

Les trois mis en cause dans l’affaire Hocine à la barre au moment du verdict.
Crédits photo: CR

En classe nous avons d’abord travaillé sur l’organisation de la justice française puis sur le dossier de l’affaire Hocine.

Pour mon rôle, je n’avais pas un travail difficile à réaliser malgré l’importance de mon personnage.

Lors du procès j’étais stressé par rapport à ce que je devais dire et par rapport aux questions que l’on allait me poser, mais après être passé à la barre j’ai trouvé qu’écouter tous les acteurs du procès était assez long.

Le procès reconstitué m’a apporté une bonne expérience pour la prise de parole en public, pour éloquence, la gestion du stress, l’argumentation et aussi l’improvisation. J’ai donc aimé jouer dans ce procès reconstitué.

 

      Chauvé Thomas

Témoin au tribunal !

Affaire Hocine – 9

 Le matin des faits Hocine a dit qu’Alexandra était une pétasse. Ils se sont expliqués en cours de français cela s’est mal passé et tout le monde est sorti. 4 ou 5 élèves ont emmené Hocine vers l’escalier au fond du couloir. Il y a eu des problèmes entre les garçons. Alexandra est perturbée parce qu’elle vient de quitter son copain qui était violent avec elle. Les élèves qui ont emmené Hocine au fond du couloir sont Steeve et François. Si les élèves sont sortis sans autorisation du professeur c’est que Mme Tessier est nouvelle au lycée et elle est souvent débordée par les événements. J’ai joué le rôle du témoin Vanessa. Les caractéristiques de mon rôle ont été de dire à Alexandra que Hocine l’avait traitée de pétasse.

Le travail en amont a été d’apprendre l’histoire du procès pour pouvoir le décrire. Ce que j’ai aimé du procès c’est qu’on a été sérieux et que du coup ça rendait le procès très réaliste. Ce qui a été plus ou moins difficile c’est qu’il ne fallait pas que je me trompe afin de ne pas suivre de mauvaises pistes.

Manon B

Témoignage à la barre de Vanessa, l’amie d’Alexandra.
Crédits photos: CR

La tête dans les étoiles !

A l’occasion de la venue de M Aleksander Viktorenko, ancien cosmonaute russe, nous vous proposons de découvrir une sélection de documents portant sur la thématique de l’astronomie.

La sélection propose des ouvrages sur tout support : sites internet, vidéos, livres et revues et est disponible ici.

Crédit photo CDIPerrier

Une partie de ces ouvrages est présentée au CDI et les documents peuvent bien sûr être empruntés !