Petite visite au Salon !

Cette année, le Salon International de l’Agriculture s’est tenu du 22 février au 1er mars 2019 au Parc d’exposition, Porte de Versailles. Pour Eugène.com, je suis partie en reportage au cœur de cet événement même  si en Corrèze, on n’a pas besoin d’aller au Salon pour voir des vaches !

Imminence, la vache « star » du Salon. Source de l’image : lafranceagricole.fr

Attention ! Il faut arrêter de dire : « Au Salon de l’Agriculture, il y a que des vaches… ». C’est faux ! Certes il y a des vaches, mais il y a aussi… d’autres animaux ! Comme des cochons, des poussins, des lapins, des chiens, des chats, et même des dromadaires… Mais il y a également des stands sur lesquels on peut goûter et/ou acheter des produits locaux et régionaux. Par exemple, il y a des stands qui représentent la Bourgogne sur lesquels on peut manger des escargots…

La thématique de cette année était « Des femmes, des hommes, des talents ». Elle mettait plus particulièrement l’accent sur les agriculteurs et agricultrices en cherchant à valoriser leur travail.

La vache « star » de cette année était Imminence, une vache de 5 ans et de race Bleue du Nord, qui était au centre des attentions.

Mes impressions et ressentis :

De la foule, de la foule et encore de la foule ! Source de l’image : sudouesteco.fr

La première chose qui marque en entrant dans le Salon, c’est la foule… Il y a énormément de monde ! Pour vous donner une idée, en 2018, il y a eu 672 568 visiteurs ! La grandeur des bâtiments m’a également marqué.

Quand on vient de la campagne, on a déjà vu une vache… Alors que les enfants parisiens, ils n’en ont jamais vu en vrai…  Et c’est assez drôle de les entendre dire : « Oh maman, t’as vu la vache ??? » comme si’ c’était un alien !

Au Salon International de l’Agriculture, j’ai pu goûter de très bons produits, comme de l’agneau au beurre d’escargot, du jus de pomme, des frites de patate douce… Une visite agréable et gastronomique, en somme !

Source des informations : Site officiel du Salon International de l’Agriculture.

Article réalisé par Elise.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.